Les derniers contenus liés au tag MSI

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AMD; ASRock; ASUS; GeForce; Gigabyte; Intel; LGA 1155; Nvidia; P67 Express; Z77 Express;

Cartes mères : ventes en berne, Gigabyte 1er

Tags : ASRock; ASUS; Gigabyte; MSI;
Publié le 03/04/2015 à 08:39 par Marc Prieur

Selon DigiTimes, du fait d'une demande en baisse en Europe et en Chine les fabricants de cartes mères ne devraient pas atteindre leurs objectifs pour 2015. Ainsi les objectifs d'ASUS et Gigabyte qui sont de livrer entre 20 et 22 millions devraient être compromis par des livraisons ne s'élevant qu'à 9 millions de pièces au premier semestre. A titre de comparaison ASUS avait atteint les 22 millions l'an passé.


ASUS, historiquement le n°1 de la carte mère, s'est même fait dépasser par Gigabyte au premier trimestre avec 4.7 à 4.8 millions de cartes livrées contre environ 4,5 millions pour ASUS. Les deux fabricants sont très largement en tête du marché, puisque MSI et ASRock devraient chacun atteindre environ 6,5 millions de cartes au cours de l'année.

MSI annonce des NUC Broadwell-U

Tags : Broadwell; Intel; MSI;
Publié le 20/03/2015 à 14:13 par Guillaume Louel

Le constructeur taiwanais a mis en ligne sur son site un nouveau produit baptisé Cubi. Contrairement à ce que le nom pourrait laisser penser on est loin d'un cube, et plus proche du format des NUC d'Intel ou des variantes de mini PC compactes déjà existantes comme les BRIX de Gigabyte.

 
 

Le boitier est compact mesurant 11.5 cm par 11.1 cm, pour 3.5 cm de hauteur. On retrouve à l'intérieur un SoC Intel Broadwell-U. Dans le modèle présenté sur le site de MSI il s'agit d'un Celeron 3205U même si d'autres variantes ont été annoncées (Pentium 3805U, Core i3 5005U ou Core i5 5200U d'après nos confrères de TechPowerUp qui ont eu le communiqué de presse). On retrouve également pour ce modèle d'entrée de gamme 2 Go de mémoire DDR3L 1600 d'après les spécifications sur le site (4 Go dans le communiqué !) et un mSATA de 64 Go. Notez que côté extensibilité, on pourra ajouter à l'intérieur un disque SATA format 2.5 pouces. Une carte réseau WiFi 802.11AC/Bluetooth 4.0 est également intégrée.


Côté entrées/sorties, on retrouve en face avant deux ports USB 3.0 ainsi qu'un jack audio micro/casque. A l'arrière on retrouve deux sorties vidéos, un HDMI ainsi qu'un mini DP, un port réseau Gigabit Ethernet ainsi que deux ports USB 3.0 supplémentaires.

Le boitier est annoncé à 295g et sera disponible en blanc ou noir. On notera que l'adaptateur secteur externe est un bloc 65 watts, ce qui semble légèrement disproportionné (les SoC Broadwell-U disposent pour rappel d'un TDP de 15 watts). La disponibilité est prévue pour fin mars sans plus de précisions sur le prix pour l'instant.

Les GTX 960 4 Go débarquent en nombre

Publié le 12/03/2015 à 10:20 par Marc Prieur

Après Inno3D et EVGA, ASUS, Gainward, Gigabyte, MSI et Zotac ont également lancés des GeForce GTX 960 équipées de 4 Go de VRAM en GDDR5 128-bits 7 Gbps. Avec un surcoût de l'ordre 40 € par rapport aux versions 2 Go, ces GTX 960 4 Go seront donc à plus de 250 € et n'auront pas vraiment d'intérêt.

 
 

Chez ASUS la STRIX-GTX960-DC2OC-4GD5 devrait être disponible en avril. Le GPU est à 1291/1317 MHz contre 1127/1178 MHz pour les fréquences de référence, soit la même vitesse que sur la version 2 Go. Le design est également identique et on retrouve un ventirad qui bien qu'alléchant sur le papier pour un tel GPU ne nous a pas convaincu en pratique du fait de la position des caloducs sur le GM206.

 
 

Côté Gainward la GTX 960 Phantom 4 Go reprend le design habituel des Phantom qui a pour défaut de prendre 2.5 slots, côté fréquence on est aux fréquences de référence alors que le modèle 2 Go était au-dessus avec 1203/1266 MHz.

 
 

Gigabyte propose pour sa part 2 cartes, les GV-N960WF2OC-4GD et GV-N960G1 GAMING-4GD qui sont quasi identiques aux versions 2 Go et utilisent respectivement des designs à 2 et 3 ventilateurs, ce dernier étant un peu excessif pour un GM206. Sur la première carte le GPU est à 1216/1279 MHz par défaut et Gigabyte a ajouté par rapport à la version 2 Go un mode OC à 1241/1304 MHz. Sur la seconde on est à 1241/1304 MHz par défaut et 1266/1329 MHz en mode OC.

 
 

La GTX 960 Gaming 4G de MSI utilise des fréquences GPU par défaut de 1190/1253 MHz en mode Gaming (par défaut), mais il est possible en un click via l'application Gaming App de passer à 1127/1178 MHz (mode Silent) ou 1241/1304 MHz (mode OC). Par rapport à la version 2 Go le mode OC gagne 2% (25 MHz). Autre changement, la 4 Go dispose d'une backplate.

 
 

Enfin Zotac décline la GTX 960 sur deux cartes en version 4 Go, la GTX 960 (ZT-90308-10M) et la GTX 960 AMP! Edition (ZT-90309-10M). Dans le premier cas on a droit à deux ventilateurs 80mm et un GPU à 1177/1240 MHz, dans le second à deux ventilateurs 90mm et un GPU à 1266/1329 MHz.

Coil Whine et SAV, qu'en disent les fabricants ?

Publié le 17/02/2015 à 15:53 par Marc Prieur

Le coil whine, vous en avez probablement déjà entendu parler, voire l'avez entendu tout court, peut dans certains cas être désagréable. Créé par des micro-vibrations au niveau des bobines qui se chargent de filtrer le courant au sein des circuits d'alimentations de nos machines, ce sifflement qui vire parfois au grésillement se fait de plus en plus entendre à mesure que nos PC gagnent en discrétion.

Tous les composants peuvent être impactés à divers degrés, de nombreux utilisateurs se sont par exemple plaints de ce phénomène avec des alimentations fanless ou avec un ventilateur à l'arrêt à faible charge. Les moniteurs peuvent également être touchés, et nous l'avons même rencontré sur des composants pour le moins inattendus tels que des SSD !




En rouge, les bobines des circuits d'alimentation GPU et GDDR5

Mais c'est surtout sur les cartes graphiques que le coil whine fait parler de lui. En soit il n'est pas nouveau, il se faisait déjà entendre sur certaines GeForce GTX 600 et Radeon HD 7900 par exemple, et même parfois avant, mais ces derniers temps il semble prendre de l'ampleur notamment du côté des GTX 900. De notre côté nous en avions particulièrement fait mention lors du test de la Radeon HD 7990, et en avons rencontré à des degrés divers dans notre test de 3 GeForce GTX 960. Bien sûr, le fait que les cartes graphiques soient de plus en plus discrètes en charge fait que la ventilation couvre moins le coil whine produit par les bobines, néanmoins on ne peut pas exclure que de mauvais choix de design ou de composant des étages d'alimentations l'amplifie. Le coil whine étant par nature aléatoire d'une carte à l'autre, il est difficile d'avoir une idée précise du phénomène.

Toujours est-il qu'il peut devenir gênant à l'usage, puisque audible même PC fermé. Plus les variations de charge sont rapides au niveau du GPU, plus le coil whine sera fort, c'est pourquoi de nombreux utilisateurs le remarquent particulièrement avec la synchronisation verticale désactivée dans certains menus de jeux qui entraînent des cadences de centaines ou milliers d'images par seconde. La synchronisation verticale ou le limiteur de fps (comme celui intégré dans Afterburner) sont souvent appelés à la rescousse et réduisent le sifflement du fait d'une réduction des variations dans ces cas extrêmes ainsi que de la charge sur l'étage d'alimentation dans les jeux. Il ne s'agit pas pour autant d'une solution ultime, puisqu'au-delà d'un framerate élevé les variations de charge pour le calcul d'une même image ont un impact et qu'elles ont tendance à augmenter avec la complexification des moteurs 3D.


Que faire pour éviter de subir un coil whine gênant boitier fermé même avec une charge "classique" ? Le premier réflexe à avoir, c'est bien entendu de passer au crible cet aspect lors de la réception de la carte. On peut par exemple le faire sous Unigine Valley Benchmark, un benchmark gratuit qui offre une charge réaliste mais lourde avec un moteur 3D moderne. Attention nous parlons bien ici du coil whine durant la partie 3D, et pas dans l'écran de crédit quand on quitte l'application qui tourne à plusieurs milliers de fps : rares sont les cartes à être épargnées dans ce cas de figure, il semble plus opportun d'utiliser un limiteur de fps si vous ne souhaitez pas jouer avec la V-Sync pour ce cas. Mais si le coil whine est gênant en 3D, on peut alors utiliser son délai de rétractation dans le cadre d'une vente par correspondance. Si on n'est pas ou plus dans ce cadre, il faut alors faire face au service après-vente du magasin ou du constructeur qui ne sont pas forcément toujours réceptif à ce problème.

Nous avons questionné les quatre fabricants écoulant le plus de cartes graphiques en France afin de leur demander si ils acceptaient les SAV pour coil whine, et si oui dans quelles étaient les conditions requises. Voici leurs réponses :
ASUS est le premier à nous avoir répondu. Le coil whine est pris en charge pour peu qu'il soit "prononcé".

MSI nous a ensuite indiqué ne pas prendre en charge ce cas de figure, tout en précisant faire le maximum pour réduire ce phénomène qui impacterai tous les constructeurs.

Pour sa part, Sapphire nous a répondu ne pas avoir de position officielle sur le coil whine. Il nous a été précisé qu'une majorité de ses revendeurs et grossistes ont pris l'option du rachat de garantie, c'est-à-dire qu'ils obtiennent une remise forfaitaire pour gérer directement le SAV sans repasser par Sapphire. Quand ce n'est pas le cas nous n'avons pas pu obtenir plus de précisions.

Enfin Gigabyte … n'a toujours pas répondu après 13 jours et une relance. Mais c'est pour bientôt, parait-il.
Ces réponses pour le moins disparates montrent bien le problème que pose le coil whine aux constructeurs et aux services après vente. Reste qu'au-delà de ces positions il ne faut pas oublier que quelle que soit la politique de garantie du constructeur, votre vendeur doit vous garantir contre les défauts de conformité du produit. Vous êtes à ce titre couvert pour les cas important de coil whine, une carte graphique annoncée comme silencieuse comme c'est de plus en plus le cas ne l'étant plus si elle souffre d'un coil whine marqué en jeu. Bien entendu, et nous nous répétons, le plus simple reste encore de vérifier ce point durant le délai de rétractation en cas de vente par correspondance et de se rétracter si nécessaire.

Aussi complexe soit-il, le coil whine est un problème réel sur lequel tous les constructeurs de cartes et bien entendu de GPU se doivent de travailler, d'autant plus qu'ils essaient de nous vendre des produits silencieux. Le bruit ne vient pas que des ventilateurs ! Ce n'est qu'en leur mettant la pression, directement ou indirectement par les revendeurs, que ce qui semble être une tendance vers plus de coil whine sera inversée. De notre côté nous continuerons bien entendu à pointer du doigt les cartes passant entre nos mains qui en souffriront, mais malheureusement le côté aléatoire d'une carte à l'autre fait qu'on ne peut pas exclure un tri du constructeur en cas d'échantillonnage par celui-ci.

Support du NVM Express chez MSI

Publié le 03/02/2015 à 11:06 par Marc Prieur

MSI a annoncé que les dernières mises à jour de bios pour ses cartes mères X99, Z97 et H97 apportaient une compatibilité avec les SSD utilisant le protocole NVM Express.

Par rapport à l'AHCI, le NVMe permet de réduire significativement la latence liée au protocole, il permet en sus de d'utiliser 65536 files de 65536 commandes chacune, contre une file de 32 commandes en AHCI et abaisse le temps d'utilisation processeur.

Si ces avantages sont surtout utiles dans les serveurs avec beaucoup d'accès en parallèles, à terme le protocole NVMe devrait débarquer sur les SSD PCIe grand public (que ce soit en carte file, M.2 ou SATA Express). Il faut toutefois un bios adéquat pour pouvoir utiliser le SSD en disque de boot, d'où l'annonce de MSI. Attention il faut également que l'OS supporte le NVMe, c'est le cas nativement de Windows 8.1 ou des dernières versions de Linux mais pour Windows 7 il faut utiliser un hotfix.


Top articles