Nvidia GK110: 7 milliards de transistors à la GTC?

Tags : GPGPU; GTC; Kepler; Nvidia;
Publié le 22/04/2012 à 15:40 par
Envoyer Imprimer

Comme nous l'indiquions dans notre test de la GeForce GTX 680, cette dernière ne repose pas sur le plus gros GPU de la famille Kepler, qui a été retardé ou remplacé pour des raisons inconnues, probablement liées à la problématique de la fabrication sur le process 28 nanomètres.

Si Nvidia a décidé d'introduire initialement la GeForce GTX 600 haut de gamme en se basant sur le "petit" GK104, au départ destiné au segment inférieur, cela ne veut pas dire que le plus gros GPU de la famille a été annulé. S'il n'est pas strictement nécessaire sur le plan des performances en jeu, Nvidia ne peut pas s'en passer pour le marché professionnel, particulièrement du calcul haut performance. En effet, le GK104 fait de nombreux compromis à ce niveau, et s'il permet de proposer un excellent rendement dans les jeux vidéo, ce n'est plus le cas lorsqu'il s'agit de l'exploiter en tant qu'accélérateur massivement parallèle.

Tout comme le GK104 (GTX 680) est en réalité le successeur du GF104/114 (GTX 460/560 Ti), le GK110 sera le vrai successeur du GF100/110 (GTX 480/580). Il aura pour tâche d'enfoncer le clou en termes de performances brutes, ce qui profitera également à la partie graphique, mais surtout de poursuivre l'évolution vers plus de flexibilité pour le calcul massivement parallèle.


En dehors de sa raison d'être évidente, peu d'informations circulent à ce jour sur ce GPU. En guise de teasing, Nvidia a cependant glissé une petite information dans le descriptif d'une des sessions de la GPU Technology Conference (GTC) qui se tiendra à San José, du 14 au 17 mai :
In this talk, individuals from the GPU architecture and CUDA software groups will dive into the features of the compute architecture for “Kepler” – NVIDIA's new 7-billion transistor GPU. From the reorganized processing cores with new instructions and processing capabilities, to an improved memory system with faster atomic processing and low-overhead ECC, we will explore how the Kepler GPU achieves world leading performance and efficiency, and how it enables wholly new types of parallel problems to be solved.
Sans que le GK110 ne soit directement nommé, Nvidia mentionne un nouveau GPU Kepler de pas moins de 7 milliards de transistors ! Pour rappel, le GK104 s'en contente de 3.5 milliards alors que le plus gros GPU d'AMD, Tahiti n'affiche "que" 4.3 milliards au compteur.

Par rapport au GK104, de nombreuses fonctionnalités strictement liées au calcul professionnel seront introduites. Nvidia mentionne ici un sous-système mémoire amélioré pour des opérations atomiques plus performantes et un overhead réduit pour l'ECC, déjà présent sur le GF100/110 mais avec un coût relativement important. Ce nouveau GPU disposera également d'une capacité de calcul en double précision très élevée, alors que sur le GK104 son support est anecdotique avec des performances équivalentes à 1/24ème celles de la simple précision. Précédemment, Nvidia mettait d'ailleurs en avant l'explosion du rendement énergétique en calcul double précision (x3) pour positionner Kepler par rapport à Fermi.

La GTX 680 déjà remplacée après 2 mois ? Pas vraiment : sauf énorme surprise, la GeForce GTX 690 qui sera présentée sous peu sera une carte bi-GPU basée sur des GK104. Une GeForce basée sur le GK110 sortira sans aucun doute (GTX 685 ? GTX 780 ?), mais probablement pas avant la rentrée. Dans l'immédiat Nvidia veut probablement avant tout préparer les professionnels à son arrivée, les cycles de développement étant très longs, mais également les convaincre des bienfaits du GPU Computing, à l'heure où la réponse d'Intel avec Knights Corner et l'architecture MIC n'est plus très loin.

Dans tous les cas, nous serons présents à la GTC et nous ne manquerons pas de vous rapporter toutes les informations liées à ce nouveau GPU ainsi qu'à la plateforme CUDA 5 !

Vos réactions

Top articles