Actualités informatiques du 03-03-2017

Flux XML des news Flux XML avec la liste des 20 dernières actualités.
Archives
Mars 2017
LMMJVSD
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Kits G.Skill DDR4-3200/3466 validés sur Ryzen

Tags : DDR4; Ryzen;
Publié le 03/03/2017 à 14:36 par
Envoyer Imprimer

Nous vous l'indiquions dans le test du Ryzen, son support officiel côté DDR4 semble en cours de finalisation puisque si à un moment il était question en double canal de DDR4-1866/2133 ou DDR4-2133/2400 selon que les barrettes soient single ou dual rank, la dernière mise à jour du microcode a amélioré les choses.

G.Skill est le premier à lancer des kits spécifiquement validés sur Ryzen, les gammes FORTIS et Flare X. Au coeur de la gamme on retrouve des vitesses plutôt mesurées, DDR4-2133 ou DDR4-2400, déclinées avec des latences respectives de 15-15-15-35 et 15-15-15-39 ou 16-16-16-39. Les barrettes font 8 ou 16 Go, et peuvent être associées par 4.

La gamme Flare X va plus loin avec des kits 1.35v fonctionnant en DDR4-3200 14-14-14-34 ou DDR4-3466 16-16-16-36. Ils sont disponibles en versions 2x8 Go, 4x8 Go et même 4x16 Go uniquement en DDR4-3200. La validation est effectuée sur une carte mère ASUS ROG Crosshair VI Hero, il n'est pas dit que toutes les cartes mères Ryzen soient capables de supporter une telle fréquence mémoire et sur les screenshot on peut voir que G.Skill utilise un overclocking du bus (chose normalement nécessaire seulement au-delà de la DDR4-3200). Attention, l'arrivée de tels kits ne veut pas dire que les autres, précédemment validés sur plate-forme Intel, ne fonctionneront pas non plus à haute fréquence sur Ryzen, ce n'est par contre pas garanti.


[ 64 Go en DDR4-3200 ]  [ 16 Go en DDR4-3466 ]  

Une gamme AM4 réduite chez ASUS

Tags : AM4; ASUS; B350; Ryzen; X370;
Publié le 03/03/2017 à 10:28 par
Envoyer Imprimer

Alors que Ryzen vient de pointer le bout de son nez, il est temps de commencer à faire le tour de ce que proposent les différents fabricants de cartes mères. On commence par ASUS qui, une fois n'est pas coutume, se contente de… 4 cartes mères !

 
 

On commence par le haut de gamme avec la ROG Crosshair VI Hero qui fait appel à un X370. L'AM4 est alimenté par un total de 12 phases dont 8 pour la tension destinée aux CCX. 4 DIMM sont présents, supportant en double canal jusqu'à 64 Go de mémoire en DDR4-2400 avec un APU de 7è génération ou un Athlon et la DDR4-2666 avec un Ryzen, les modes DDR4-2933 et 3200 étant accessibles via overclocking. Si les APUs sont acceptés comme sur toutes les cartes mères AM4, la Crosshair est dépourvue de sortie graphique intégrée.

La carte dispose de deux slots PCIe x16 Gen3, utilisables en x16/x0 ou x8/x8 avec un Ryzen ou en x8/x0 avec un APU. Seul un Ryzen permettra donc de faire du SLI, le CrossFireX sera pour sa part possible en utilisant un troisième slot PCIe x16 Gen2 qui est en fait relié en x4 au chipset : fausse bonne idée. Trois ports PCIe x1 Gen2 sont également présents mais ils partagent leurs lignes avec le port x4.

Côté stockage on dispose d'un port M.2 capable de fonctionner en SATA 6 Gbps ou en PCIe x4 Gen3 avec un Ryzen auquel il est directement connecté, ou seulement en SATA avec un APU ce qui est assez étrange puisqu'il devrait normalement pouvoir être en PCIe x2 Gen2. 8 ports SATA sont également gérés, tous issus du X370.

Pour l'USB 3.0 on retrouve un total de 8 ports à l'arrière, 4 gérés par le CPU et 4 par le X370, alors que les USB 3.1 du X370 officient sur un connecteur interne à la carte mère et que deux autres ports USB 3.1 à l'arrière sont gérés par un contrôleur ASMedia additionnel.

Pour le réseau, ASUS fait appel à une puce Intel I211-AT alors que l'audio est confié à un codec Realtek ALC S1220A auréolé de la mention SupremeFX du fait des divers raffinements qui entourent son intégration. A noter que la carte intègre un générateur d'horloge externe qui permet d'overclocker par le bus le processeur sans pour autant impacter le fonctionnement du reste du système (PCIe, SATA, etc).

 
 

La Prime X370-PRO se "limite" pour sa part à 10 phases, mais toujours 8 pour les CCX, et ajoute une sortie HDMI 1.4b et DisplayPort 1.2 pour qui l'utiliserait avec un futur APU. Côté PCIe et stockage on retrouve une configuration quasi identique à la Crosshair, si ce n'est que le port M.2 fonctionne bien en PCIe x2 Gen3 avec un APU. On perd 2 ports USB 3.0 à l'arrière - il faut faire place aux sorties vidéo - alors que le réseau filaire reste géré par un Intel I211-AT et l'audio par un Realtek ALC S1220A dont l'intégration est une peu moins soignée.

 
 

Avec la B350-PLUS on descend directement à 6 phases dont 4 pour les CCX, un intermédiaire ne serait a priori pas de trop entre les deux cartes. Les lignes PCIe du Ryzen ne pouvant être associées à deux ports distincts avec un B350, on ne trouve plus qu'un port PCIe x16 Gen3 qui sera donc câblé en x16 à un Ryzen et x8 à un APU. 1 port PCIe x16 Gen2 relié en x4 au B350 est présent ainsi que 2 PCIe x1 Gen2 (les lignes sont partagées avec le port x4) et deux bon vieux PCI.

Côté stockage si 6 port SATA sont présent sur la carte mère, 4 sont issus du B350 et 2 du processeur. Le M.2 est lui géré directement par le processeur, en SATA ou en PCIe x4 Gen3 avec un Ryzen / PCIe x2 Gen3 avec un APU. Utiliser ce M.2 en PCIe ou SATA avec un Ryzen bloquera l'utilisation des 2 autres SATA gérés par le CPU sur la carte mère, ce sera également le cas avec un APU si le M.2 est utilisé en SATA.

L'USB est forcément plus limité vu les possibilités du B350 mais on dispose tout de même de 2 ports 3.1 et 4 port 3.0 à l'arrière, avec en plus un connecteur USB 3.0 interne. Le réseau est cette-fois confié à un Realtek RTL8111H et l'audio à un Realtek ALC887.

 
 

A défaut de modèle mini-ITX, comme c'est le cas chez à peu près tous les constructeurs à ce jour, ASUS propose enfin avec la B350M-A un modèle Micro ATX. Par rapport à sa grande soeur on perds les deux ports PCI et les radiateurs sur l'étage d'alimentation, ce sont à peu près les seules différences si ce n'est une bizarrerie au niveau de l'USB puisque les ports 3.1 ne seraient plus gérés par le B350 mais par un contrôleur additionnel ASMedia.

Vous l'aurez compris les spécificités de la plate-forme AM4, qui accueille des gammes de processeurs qui sont en fait des SoC et dont les caractéristiques au niveau des E/S ne sont pas les mêmes, ne simplifie pas la lecture des caractéristiques même cela offre bien entendu d'autres avantages du fait de la présence d'un socket unique.

Voici le tableau de récapitulatif, basé sur les possibilités offertes avec un Ryzen :

Pour revenir à ASUS, en dehors du modèle mini-ITX, il manque à notre sens à la gamme ASUS une sorte de "X370-A" intermédiaire entre les B350-PLUS et X370-PRO.


Top articles