Actualités cartes mères

17 cartes Z170 chez Asrock

Publié le 10/08/2015 à 14:08 par
Envoyer Imprimer

MAJ 10/08 : Asrock a ajouté cinq nouvelles références à sa gamme dont des cartes DDR3 et Mini-ITX. Nous avons mis à jour notre article en conséquence.

Après Asus, nous nous intéressons aujourd'hui à la gamme Z170 d'Asrock. Le constructeur annonce dix-sept références mais en pratique la gamme est plus resserré, on retrouve beaucoup de doublons et de cartes très similaires.


Mettons de côté la question des doublons purs, les modèles suivis d'un « + » sont identiques aux versions qui en sont dépourvues : elles sont simplement livrées avec un adaptateur pour boitier à intégrer dans un emplacement 3.5 pouces qui rajoute deux ports USB 3.1 Type-C. Un accessoire facturé environ 20 euros.

Globalement les choix d'Asrock sur les composants sont assez bons. Côté son par exemple, on a droit au pire à l'ALC892 de Realtek, un bon cran au-dessus de l'ALC887 d'entrée de gamme que l'on retrouve ailleurs. Sur le réseau, on a droit à de l'Intel y compris sur l'entrée de gamme. Il n'y a que les modèles gamers qui succombent au marketing Killer. Pour le stockage, le M.2 est généralisé avec au moins un port sur chaque carte, et du SATA Express presque partout, sauf sur les modèles microATX. On notera quand même des absences dans la gamme, aucune carte DDR3 n'a été annoncée. Enfin, on notera que le bon vieux port VGA analogique est enterré pour le constructeur qui n'en ajoute sur aucune carte !


Tout en haut de la gamme on retrouve le modèle spécial « OC » avec la OC Formula. Elle dispose d'un circuit d'alimentation un peu plus costaud mais reprend les caractéristiques d'une Gaming K6 côté son. Côté réseau on se réjouit par contre de la présence d'un Intel à la place du Killer E2400. On a droit également à deux contrôleurs SATA ASM1061.

 
 

Sur le haut de la gamme on trouve également les modèles « gamers » sous la marque Fatal1ty, deux modèles (pour trois références avec la version +) qui ont beaucoup de caractéristiques communes. Côté son le Realtek ALC1150 officie avec le Purity Sound 3 qui rajoute des condensateurs Nichicon et un ampli casque TI notamment.

Côté réseau, c'est le Killer E2400 qui officie, un nouveau modèle de Rivet Networks. Nous ne savons pas encore s'il s'agit toujours d'un Qualcomm/Atheros rebadgé ou d'autre chose. Sur le modèle K6, on profitera de trois ports PCI Express x16 reliés au CPU, contre un seulement sur la K4. La K6 ajoute également deux ports SATA supplémentaires via un ASM1061 ainsi que des ports USB 3.1 (un Type-A et un Type-C). La K4 ne propose pas d'USB 3.1, mais comme on l'a vu chez Asus hier, on retrouve sur ce modèle un port Type-C relié au chipset Intel, en USB 3.0 donc. La version K4/D3 semble identique à la K4, si ce n'est par l'utilisation de DDR3 à la place de la DDR4. Comptez 235 et 175 euros environ pour les K6 et K4.

 
 

On s'intéressera surtout aux modèles Extreme qui sont au nombre de trois (avec 5 références en tout). On retrouve beaucoup de caractéristiques communes sur ces modèles avec, comme pour les Fatal1ty, du Realtek ALC1150 avec Purity Sound 3 sur tous les modèles, une bonne chose. Mieux côté réseau, c'est de l'Intel partout ! Toutes les cartes proposent également de l'USB 3.1 (ASMedia) ainsi que des sorties HDMI, DVI et DP.

Côté différences on retient principalement la configuration des ports ports PCI Express avec trois ports reliés au processeur sur les 6 et 7, contre deux seulement pour les 4. Côté stockage la 7 rajoute deux contrôleurs ASM1061 pour un total de 10 ports (un seul ASM pour les 6, aucun pour les 4) SATA. On retrouvera au final 3 connecteurs SATA Express (via les ports Intel) sur les modèles 7 et 4, et seulement 2 sur les modèles 6. Côté tarif, la 7+ frôle la barre des 300 euros tandis sur la 6 est autour des 230 euros. Comptez 175 euros pour l'Extreme4.

 
 

En dessous on retrouve les modèles Pro qui la aussi semblent doublés, possiblement pour des marchés différents. Par rapport aux extrêmes la différence principale se situe sur le PCI Express avec un seul port relié au CPU. Côté son, tous ces modèles perdent le Purity Sound 3 et se contentent d'un ALC892, perdant malheureusement les sorties optiques dans la foulée. L'autre perte concerne l'USB 3.1 qui disparait. Elles profitent toutes du contrôleur réseau Intel et ne proposent que deux sorties, HDMI et DVI.

Les modèles Pro4 et Pro 4S sont au format ATX et se différencient, au-delà des carters et autres radiateurs par le nombre de jacks audio, 6 pour la Pro4, 3 pour la Pro4S. Pour finir, les Z170M Pro4 et Pro 4S sont les déclinaisons microATX des Pro4. Elles perdent le SATA Express et voient leur nombre de phases réduit à 6 (contre 10). Cette fois ci côté son, trois jacks pour les deux, la différence étant uniquement sur les carters/radiateurs. Comptez 135 et 125 euros environ pour les versions Pro4S ATX et microATX.

Asrock a également ajouté une version Pro4/D3 qui est très différente de la Pro4. Au-delà de la DDR3, la carte utilise également un contrôleur Realtek RTL8111GR pour le réseau là ou toutes les autres cartes ont droit à de l'Intel (ou du Qualcomm Atheros/Killer). Elle perd également son slot M.2 et dispose d'un circuit d'alimentation en dessous beaucoup plus modeste.

 
 

On termine enfin par les deux nouveaux modèles Mini-ITX qui ont été ajoutés à la gamme, un modèle Fatal1ty et un classique. Le modèle gamer utilise le Realtek ALC1150 pour le son et profite d'une sortie optique (avec 3 jacks uniquement). Le réseau est Intel, avec en prime un modèle 802.11ac+BT 4.0, et l'on retrouve tout de même M.2 et SATA Express, ainsi que USB 3.1 via ASM1142. On notera aussi la présence, on ne sait pas pourquoi, de deux ports HDMI en plus d'un DP. La Z170M-ITX est un peu plus simple avec seulement un ALC892 pour le son et la perte de l'optique. Côté réseau on retrouve le même sans fil que le modèle gamer, mais par contre on a droit à deux contrôleurs Gigabit Ethernet (Intel + Realtek). Exit le SATA Express et le M.2, seul un mSATA est « présent », partagé avec le port mPCIe qui abrite la carte WiFi.

Presque 13 cartes Z170 pour Gigabyte

Publié le 10/08/2015 à 12:40 par
Envoyer Imprimer

Après Asus et Asrock, intéressons-nous aujourd'hui aux gammes Z170 annoncées par Gigabyte. Le constructeur propose une gamme assez large avec douze références sur son site, même si nous en avons trouvé treize en pratique en fouillant les manuels des constructeurs. On y trouve également des choses très originales.


A l'image de ses petits camarades, Gigabyte propose une gamme Gaming ainsi qu'une gamme plus traditionnelle. Du côté des choix, on note l'utilisation appuyée de contrôleurs réseaux Killer, même s'ils sont parfois épaulés par de l'Intel. On notera d'ailleurs qu'il semble s'agir, pour l'E2400, toujours de modèles Qualcomm Atheros auxquels est ajoutée la couche logicielle Killer.

Plus intéressant, Gigabyte utilise assez massivement le contrôleur USB 3.1/Thunderbolt 3 d'Intel que l'on va retrouver sur la moitié des cartes. Il sera intéressant de juger des performances de ce contrôleur face au plus modeste ASM1142. Encore plus original, deux des cartes incluent une puce MDCP2800, un convertisseur DP vers… HDMI 2.0a !

C'est là que les choses se compliquent un peu puisque dans les manuels, Gigabyte indique que le support du HDMI sur ces modèles est bridé et que plus d'infos seront données sur le site du constructeur. Aucune mention du HDMI 2.0a n'est faite dans tous les cas dans les fiches produits et manuels. On ne sait pas si le problème est corrigeable via un BIOS ou s'il faudra une nouvelle révision des cartes. Notons côté vidéo que le VGA est toujours présent sur beaucoup de modèles du constructeur.

Autre détail amusant, le constructeur utilise parfois des hubs USB 3.0 pour multiplier les ports, quelque chose qui nous parait légèrement désuet, mais pas autant que la présence sur certains modèles de hubs… USB 2.0. Pour le reste, le SATA Express est généralisé tout comme le M.2, et ce sur tous les modèles, une bonne chose.

 
 

On commence par la gamme Gaming avec quatre références. La G1 est la plus haut de gamme, elle détonne du lot par son format E-ATX. Sa particularité principale tient dans l'utilisation d'un pont PCI Express (non précisé) pour proposer quatre ports reliés au processeur. On y retrouve aussi deux Killer E2400 ainsi qu'un contrôleur 802.11ac Killer également. Côté son c'est le Creative Sound Core 3D qui officie et l'on notera que la seule sortie vidéo est l'HDMI géré par la puce MDCP mentionnée plus haut.

Le modèle 7 revient à une gestion PCI Express 8x/8x et remplace un Killer par un Intel côté réseau. On perd également un contrôleur ASM1061 pour le SATA (il en reste un) et l'on gagne un port DP. Le modèle 5 passe au Realtek ALC1150 avec ampli TI pour le son et perd son dernier ASM1061 (ainsi que le hub USB 3.0…). Enfin la Gaming 3 perd son contrôleur réseau Intel pour ne garder que le Killer. La disponibilité ne semble pas totalement effective sur ces modèles, côté prix il faudrait compter 240, 210 et 170 euros environ pour les modèles Gaming 7, 5 et 3.

 
 

Juste en dessous on retrouve deux modèles plus classiques, les UD5 et UD3 ainsi qu'un modèle XP-SLI. On retrouve sur toutes le PCI Express 8x/8x ainsi qu'un contrôleur Realtek ALC 1150. On dispose sur l'UD5 de deux contrôleurs réseau Intel ainsi que d'une puce SATA ASM1061 additionnelle. Côté sortie vidéo elle se distingue par la présence d'un port DP. L'UD3 perd le DP au profit d'un VGA, et perd également un contrôleur réseau Intel ainsi que le SATA additionnel.

La Z170XP-SLI est assez différente visuellement mais nous l'avons groupé ici car elle conserve des composants similaires. Elle perd sa sortie S/PDIF optique ainsi qu'un connecteur M.2, et le contrôleur USB 3.1 Intel y est remplacé par de l'ASM1142. Côté prix il faudrait compter environ 170 euros pour l'UD3 et 155 pour la XP-SLI.

 
 

En dessous de ces modèles on retrouve l'entrée de gamme qui se caractérise par un seul port PCI Express connecté au processeur. Tout en haut de cette gamme on retrouve la Z170-D3H qui conserve avec bonheur l'ALC1150 côté son, même si elle ne dispose plus de sortie optique. Le réseau est Intel, mais l'on n'aura pas d'USB 3.1. Comme chez les autres constructeurs, on trouve sur cette carte un port USB Type-C qui est relié au chipset Intel. Mieux que rien, mais trompeur.

La D3H est disponible également en version microATX avec des caractéristiques légèrement différentes, le son migrant vers de l'ALC892 tandis que l'on perd aussi le port Type-C. On notera que le manuel de la Z170M-D3H évoque une version DDR3 qui n'apparait pas encore sur le site de Gigabyte. Comptez moins de 140 euros pour la Z170M-D3H

 
 

En dessous on retrouve trois modèles ATX, avec tout en bas le modèle DDR3. Ces trois cartes ont des caractéristiques identiques à savoir Realtek pour le réseau, et ALC887 pour le son. Pas de fioritures si ce n'est que l'HD3P ajoute, on salue l'idée, l'ASM1142 pour deux ports USB 3.1, en faisant une option d'entrée de gamme avec USB 3.1 ! Les deux autres HD3 perdent cette option. Nous n'avons pas encore les prix de ces modèles.

Douze cartes mères Z170 pour Asus

Publié le 06/08/2015 à 17:19 par
Envoyer Imprimer

Avec la sortie des premiers processeurs Skylake-K hier et de leurs chipsets Z170, les constructeurs commencent à annoncer leurs cartes mères les uns après les autres. On commence notre habituel tour des constructeurs avec Asus aujourd'hui, ou nous avons droit à pas moins de douze références – c'est moins que pour le Z97 – regroupées dans trois segments, les constructeurs de cartes mères adorant tous segmenter leurs gammes, souvent sans véritable raison !


Dans les grandes lignes on retrouvera beaucoup de choses communes et de tendances. D'abord sur le réseau, Asus continue d'utiliser au choix du Realtek sur l'entrée de gamme, et de l'Intel sur le haut de gamme, un choix qu'on ne peut qu'approuver tant les initiatives marketing « gamer » que sont les Killer ne nous ont jamais convaincu. Aux dernières nouvelles, après avoir été racheté par Qualcomm, Killer Network(ing) est redevenu indépendant.

Sur le reste Asus fait confiance à ASMedia que l'on retrouve parfois pour quelques ports SATA, et surtout pour ses contrôleurs USB 3.1 ASM1142, avec assez souvent un port Type-C et un port Type-A. Pas de contrôleur Thunderbolt/USB 3.1 Intel, ni d'USB 3.0 tiers. On notera au niveau de l'USB qu'il semble y avoir assez peu de logique sur le nombre – et le type - de ports présents à l'arrière des cartes, les choix sont aléatoires et parfois déroutant. Un seul exemple : les cartes qui ont le plus d'USB 2.0 sont… les plus haut de gamme !

Sur l'audio, on retrouve partout du Realtek qui peut soit être nu, accompagné de Crystal Sound en version 3, ou du SupremeFX 2015. Notez enfin pour le stockage que le SATA Express est présent sur presque toutes les cartes, le M.2 est par contre sur toutes ! On notera enfin une tendance qui semble commune à tous les constructeurs : la DDR3 est réservée à l'entrée de gamme !

 
 

Sur le très haut de gamme donc, Asus propose comme à l'habitude ses Maximus en trois versions : Hero, Ranger, et Gene, la dernière étant au format microATX. Elles ont en commun un système d'alimentation 8+2+1 phases, le SupremeFX, qui mélange un DAC ESS ES9023P, des condensateurs Nichicon et un ampli casque TI – probablement à un Realtek ALC1150. Les trois cartes profitent d'un contrôleur réseau Intel I219-V auquel le constructeur ajoute un logiciel de gestion de priorités de paquets (l'équivalent de ce que font les « Killer ») que l'on sera libre d'utiliser, ou pas.

Asus fournit des choses à l'intérêt variable dans les logiciels, on apprécie le RAMdisk fourni, et l'on note, aussi, la présence d'un logiciel permettant de programmer les LEDS de la carte mère pour créer ses propres effets lumineux. Les trois ne proposent que deux sorties vidéo, HDMI et DP et l'on notera la présence de quatre ports USB 2.0 sur les Hero et Ranger, et d'aucun sur la Gene qui a droit, elle, à 6 ports USB 3.0 à la place. Les trois cartes ont au moins droit à l'USB 3.1 avec un port Type-C et un port Type-A… rouge. Comptez respectivement 234,90, 229.0 et 199.90 pour les trois modèles.


Juste en dessous, on retrouve la Z170 Pro Gaming, qui inaugure nous dit on le nouveau segment « Pro Gaming » du constructeur, qui n'a donc strictement rien à voir avec la gamme « Republic of Gamers » dont fait partie les Maximus ! On y retrouvera pourtant la partie audio SupremeFX, du réseau Intel (avec le logiciel de gestion de priorité de paquets), et le RAMdisk est également fourni. Les composants d'alimentations semblent un cran en dessous (nous n'avons pas encore de détails sur le nombre de phases de cette carte) et l'on retrouvera quelques petites choses en plus comme des sorties DVI et VGA ! En clair, une version ROG « light » que l'on retrouvera à 169 euros.


 
 

Le gros de la gamme d'Asus est constitué de ce qui est désormais appelé sa série « Signature », comprendre la gamme classique. C'est de loin la plus riche avec 8 cartes et c'est ici que l'on trouvera les seuls modèles DDR3, au nombre de deux. Tout en haut on retrouve la Z170-Deluxe qui est le vrai haut de gamme du constructeur. Elle dispose du double du nombre de phases des ROG. Elle profite du Realtek ALC1150, de deux contrôleurs réseau Intel, du WiFi 802.11ac + BT4.0 et de deux ports SATA supplémentaires. On retrouvera en façade arrière six ports USB 3.1 (via trois contrôleurs ASM1142…), dont un Type-C. Juste en dessous on retrouvera les A/AR qui se distinguent par l'absence de DVI et VGA sur l'AR. Pour le reste elles sont identiques, on passe un cran en dessous pour le son sur l'ALC892 (en conservant le Crystal Sound 3 tout de même), seulement deux USB 3.1, et un seul contrôleur réseau Intel.

En dessous de ces modèles on commence à trouver quelques errements. A partir de la K, il ne reste plus qu'un port PCIe graphique, on s'en remettra, et l'on se contentera du Realtek d'entrée de gamme pour le son (ALC887) et de Realtek 8111 pour le réseau. C'est surtout sur l'USB que les choses se gâtent avec deux ports USB 3.1 Type-A… tandis que l'on trouve un port Type-C qui est relié au Z170, donc en USB 3.0 ! Pas très malin…

Le modèle P est disponible en deux versions, c'est là que l'on retrouve le premier modèle DDR3, mais les cartes ne sont pas identiques. Exit l'USB 3.1 et le SATA Express, mais l'on retrouve sur la P un port Type-C en USB 3.0. La version DDR3 n'a pas droit au port Type-C, et l'on est bridé à 4 ports SATA. Enfin deux modèles microATX sont disponibles, dont un en DDR3. La version Plus (en DDR4) a droit à du réseau Intel et un SATA Express.

Côté prix il faudra compter 329 euros pour la Deluxe, 159 pour la A, 154.90 pour l'AR, 144.90 pour la K, 129.90 pour la P, 114.90 pour la P en version DDR3, et 139.90 pour la version microATX Plus. Le prix de la microATX DDR3 n'est pas communiqué. Notez pour finir qu'un modèle TUF est également dans les cartons et devrait s'ajouter rapidement à la gamme.

X99 en Micro-ATX chez Asus

Publié le 28/07/2015 à 11:42 par
Envoyer Imprimer

Asus a mis en ligne sur son site les caractéristiques d'un nouveau modèle de cartes mères X99 dans sa gamme, la X99-M WS. Cette carte LGA2011-3 se distingue par son format Micro-ATX compact. Si Asus n'en proposait pas à ce format jusqu'ici, il faut noter qu'il existe encore plus petit, notamment chez Asrock qui propose un modèle Mini-ITX, mais avec de sérieuses concessions principalement sur les canaux mémoires supportés.

A l'inverse, on retrouve sur la carte d'Asus quatre slots mémoires DDR4 pour gérer entièrement les quatre canaux des processeurs. Côté PCI Express on a droit à trois slots x16 reliés au CPU (configurables en x16/x16/x8 avec un CPU 40 lignes) ainsi qu'un slot PCIe 2.0 x1 relié au chipset. Pour le stockage on a droit à huit ports SATA 6 Gbps (4 supportant le RAID) via le chipset ainsi qu'un slot M.2 (fonctionnant en mode SATA et PCIe).

 
 

Pour le réseau on retrouve deux contrôleurs Gigabit Ethernet Intel, ainsi qu'un module WiFi 802.11ac/Bluetooth 4.0. Côté son c'est un contrôleur Realtek ALC1150 qui officie avec l'option DTS Connect.

On notera sur l'USB la présence de 6 ports USB 3.0 et 6 ports 2.0 gérés par le chipset (respectivement 4 et 2 en façade arrière, le reste via des headers sur la carte) mais aussi deux ports USB 3.1 via un contrôleur Asmedia. Deux ports qui se présentent en façade arrière sous la forme de deux connecteurs Type-A traditionnels, et non au nouveau format Type-C.

Nous attendons plus d'informations sur le prix et la disponibilité de la part d'Asus France.

PCIe Gen4 pour 2017, dernière version en cuivre ?

Publié le 25/06/2015 à 13:34 par
Envoyer Imprimer

EETimes nous donne des nouvelles du PCI Express Gen4, qui avait déjà été retardé à fin 2016 alors qu'il était initialement prévu pour 2014 ou 2015. Si les ingénieurs de l'organisme PCI-SIG, en charge de la norme, font déjà tourner le PCIe Gen4 à sa vitesse de 16 GT/s en laboratoire la finalisation devrait encore prendre du retard.

Il est désormais question d'une version 0.7 des spécifications pour la fin de l'année, alors qu'il est désormais possible que la version finale ne voit pas le jour avant 2017. Il faut dire que pour arriver à un tel débit, qui correspond à quasiment 2 Go /s dans chaque sens pour chaque ligne, les ingénieurs doivent pousser les connexions en cuivre dans leurs dernier retranchements.

La longueur des connexions utilisables sans resynchroniseur de signal devrait d'ailleurs être réduite, la limite n'a pas encore été définie mais elle pourrait être d'environ 18 cm là où on pouvait atteindre au moins 30 cm jusqu'alors, ce qui devrait complexifier la mise au point des cartes mères les plus haut de gamme où des ports PCIe gérés par le CPU sont situés à l'extrémité de la carte.

Un nouveau connecteur serait également à l'ordre du jour, mais il est prévu pour être retro-compatible avec les normes précédentes. Pour la génération suivante, il faudra probablement passer à des liens optiques.

Top articles