LCD 19'' : Belinea 10 19 20 et BenQ FP91V

Publié le 20/09/2005 par
Envoyer Imprimer
Deux écrans, un nouveau test
Ce nouvel article marque pour deux raisons un virage important dans les tests LCD. La première, c’est que nous y testons deux écrans très attendus (et c’est peu de le dire), les Belinea 10 19 20 et BenQ FP91V. La seconde, la plus importante à nos yeux de testeurs, c’est que nous avons enfin mis en place un protocole satisfaisant pour rendre compte visuellement de la réactivité réelle des écrans.

La problématique
Le Belinea 10 19 20 est attendu comme le Messie depuis juin dernier, date prévue de son arrivée sur le marché. La raison : il était censé être équipé de la même dalle que le ViewSonic VP191b, offrir comme lui une ergonomie de haut niveau mais être proposé 25 % moins cher. Quatre mois de retard plus tard, le 10 19 20 arrive enfin. Il n’est plus équipé de la dalle MVA 8 ms du VP191b, mais ce celle du remplaçant de celui-ci, celle qui équipera le prochain ViewSonic VP930, la S-MVA 8 ms avec un taux de contraste de 1000:1. La bonne nouvelle, c’est que le prix est inférieur à celui de l’écran ViewSonic. Les deux très mauvaises :

- Pour les américains d’abord, cet écran ne sortira ni aux Etats-Unis, ni au Canada. Les lecteurs américains trouveront néanmoins ici les tests des résultats en principe comparables à ceux du futur VP930.

Pour tous ensuite, le prix de l’écran ne sera pas de 399 € comme annoncé par Belinea mi mai, mais 499 €.

Le BenQ FP91V est pour sa part équipé d’une dalle TN 4 ms, la même que celle du ViewSonic VX924. Soit dit à ce sujet, ViewSonic, qui fait donc appel aux mêmes composants, communiquait sur 4 ms au lancement de leur moniteur avant d’annoncer 3 ms sans rien y changer (Cf notre news à ce sujet). 3 ou 4 ms, ça ne change pas grand chose, le seul but avec ce changement est de devenir le plus rapide sur le papier. Pour notre part, nous soutenons que si à nos yeux le Samsung SM 930B, 4 ms également, reste un poil plus rapide, cette dalle marque une franche amélioration par rapport aux précédentes dalles TN 8 ms. Jusqu’à présent, nous l’écrivions juste, maintenant nous pouvons enfin vous le prouver en image :

Car comme indiqué plus haut, nous avons mis en place une nouvelle procédure de tests. Du moins, nous l’avons complétée. Voilà des années que je cherchais sans succès à rendre en image la rémanence des écrans. Ça y est, enfin, vous allez la voir, la comprendre par vous même. Il ne s’agit pas d’une ènième mesure d’un soit disant temps de réponse mais bien de la réactivité telle qu’elle est est réellement dans les jeux et les applications 3D (pour rappel, après avoir développé la thèse des mesures à l’oscilloscope, nous en sommes revenus l’an dernier suite aux résultats trouvés, en contradiction totale avec ce que nos yeux percevaient – Cf cet article). Les images en question seront maintenant systématiquement rapportées dans la partie dédiées à la 3D et aux jeux sur les écrans testés. Les écrans seront à chaque fois comparés avec l’écran le plus rapide du moment et un lent. Vous verrez, c’est flagrant. On y voit aussi bien la rémanence que, quand il est fort (cela ne concerne aucun de ces deux écrans), l’overdrive.
Les enjeux
Voici ce à quoi répond cet article :
  • La dalle S-MVA 8 ms est-elle vraiment polyvalente ?
  • Le Belinea 10 19 20 surpasse-t-il le ViewSonic VP191b ?
  • A quoi sert aujourd’hui d’opter pour une dalle TN rapide plutôt que pour une MVA rapide ?
  • Inversement : qu’apportent les MVA rapides ?
  • Les rendus des couleurs par défaut progressent-ils ?
    Un peu perdus ? Voici quelques rappels.
    Si vous n’êtes pas un familier des tests de Hardware.fr, si vous n’avez pas avalé tous les comparatifs LCD parus l’an dernier, il y a sans doute de quoi s’y perdre dans les différentes notions développées plus haut, dans les appellations et dans les caractéristiques.

    Dalles TN, IPS, MVA, PVA : vous trouverez un rappel des propriétés de chaque dalle et de leurs conséquences au milieu de la première page du précédent comparatif, ici.

    La calibration : les écrans arrivent avec des réglages établis en usine. Hélas, ceux-ci sont rarement satisfaisants. Nous étudions donc le rendu des couleurs par défaut, et après correction à l’aide d’un outil professionnel, un colorimètre (voir cet article par exemple). Pour notre part, nous utilisons un LaCie Blue Eye Pro.

    L’overdrive : les explications sur ce principe de suramplification de la tension appliquée aux cristaux liquides sont consultables ici.

    Le taux de contraste se mesure en opposant la luminosité du blanc à celle du noir, qui devrait idéalement être nulle mais qui en l’est jamais. Plus d’explications sur ce sujet ici.

    Les angles de vision communiqués par les constructeurs n’ont rien à voir avec la réalité. Comme nous l’avons expliqué sur cette page, leurs mesures sont pour le moins très laxistes.
    Les tests
    Fidélité des couleurs, calibration, réactivité dans les jeux, rendu vidéo, ergonomie, ouverture des angles de vision, qualité de l’interpolation, les écrans sont regardés sous toutes les coutures.

    Pour la fidélité des couleurs, nous utilisons le colorimètre LaCie Blue Eye Pro, dérivé d’un outil Gretag et couplé à la nouvelle suite LaCie. Plus évolué que le précédent, cet outil nous permet d’opposer la qualité d’affichage de l’écran (gammut et DeltaE) avec ses paramètres par défaut, tel que vous le recevez, avec les résultats après calibration. Les résultats sont parfois surprenants : vous aurez souvent intérêt à bien prendre le temps de corriger manuellement les couleurs, ou tout au moins les paramètres de contraste, luminosité et température de couleur.

    Pour les jeux, rien de tel que quelques heures de travail devant pour se faire une bonne idée de la réactivité des écrans. Pour la bonne cause, nous avons donc passé nos journées devant UT 2004, WoW... Et maintenant, nous y ajoutons des photos de la rémanence dans deux contextes, le premier entre couleurs vives, le second sur une transition Noir / Blanc. Le logiciel utilisé est Pixel Persistence Alalyzer (PixPerAn pour les intimes).

    La machine de tests est un PC assemblé maison autour d’un processeur AMD Athlon XP3200+ et d’une carte graphique NVIDIA GeForce 6800 GT.

    Place maintenant au comparatif des nouvelles dalles 19 pouces. Welcome in the LCD world...
  • Vos réactions

    Top articles