Chipsets AMD 690G et 690V

Publié le 28/02/2007 à 06:00 par
Envoyer Imprimer

AMD lance aujourd'hui un nouveau chipset destiné à l'entrée de gamme. Connu auparavant sous le nom de code RS690, l'AMD 690 dispose d'un core graphique intégré revu ce qui va permettre à AMD de disposer d'une plateforme plus compétitive par rapport à l'offre d'Intel.

L'offre actuelle d'AMD consiste en un ATI Radeon Xpress 1100 et 1150 qui intègrent un demi Radeon X300 (= Radeon X1050). Ces chipsets ont recours au southbridge SB600 qui propose 4 ports SATA II, 2 PATA, 10 ports USB, la HD Audio mais pas de contrôleur réseau intégré ce qui veut dire qu'une puce externe doit être utilisée.


Les nouveaux venus, AMD 690G et AMD 690V, ont recours au même southbridge mais le northbridge dispose cette fois d'un demi Radeon X700. Autrement dit alors que les Radeon Xpress 11x0 disposaient de 2 pipelines de traitement des pixel shaders 2.0, les AMD 690 en disposent de 4 qui supportent les pixel shaders 2.0b. Pour rappel, la version 2.0b permet d'utiliser des pixels shaders plus complexes, sans toutefois atteindre le niveau des shaders 3.0. Les performances devraient donc progresser. Le GeForce 61x0 intégré de Nvidia supporte, lui, les shaders 3.0 mais ne dispose que de 2 pipelines de pixel shading soit d'une puissance de calcul nettement inférieure. Plus d'options supportées ou plus de performances : une question récurrente dans l'entrée de gamme. Selon nous plus de performances est une priorité bien que la technologie doive restée adaptée à son époque et aujourd'hui on commence à voir apparaître des jeux qui refusent de se lancer sans le support des shaders 3.0. Bien entendu pouvoir le lancer mais ne pas y jouer par manque de performances n'offre pas réellement d'avantage.

Ces nouveaux chipsets apportent également quelques nouveautés au niveau de la connectique et de la vidéo puisqu'ils supportent AVIVO. En tant que tel AVIVO n'a pas réellement de signification puisqu'il s'agit simplement d'une formule marketing pour indiquer que le GPU a des capacités vidéo… indéterminées puisque cela varie suivant le GPU. Il faudra donc attendre un test pour savoir ce dont est capable ce chipset à ce niveau en gardant en tête que contrairement à Nvidia qui intègre un moteur dédié, l'accélération vidéo chez ATI repose en grande partie sur les pipelines de traitement des pixels shaders. Leur nombre étant réduit par rapport aux GPU classiques, nous nous attendons à des performances inférieures à ce niveau par rapport à ce qu'affiche le nForce 430 avec GeForce 6150 ou 6150LE (les autres chipsets intégrés de Nvidia sont limités à ce niveau, le fabricant en ayant développé une nouvelle révision qui intègre southbridge et northbridge dans la même puce, moins chère à fabriquer, mais dépourvue de ces capacités vidéo).

Concernant la connectique, l'AMD 690 supporte nativement un connecteur VGA, un connecteur DVI, une sortie TV et un connecteur HDMI, bien que seulement 2 puissent être utilisés en même temps. Ce chipset est ainsi le premier à offrir 2 sorties digitales (DVI et HDMI). Notez par ailleurs qu'il supporte nativement le HDCP puisque la clé nécessaire à ce support est stockée directement dans le chipset. La différence entre les 690G et V se situe d'ailleurs à ce niveau puisque les sorties digitales ne sont disponibles que sur la version G. Notez que ces sorties peuvent être exploitées en même temps que celles d'une carte graphique afin de piloter 3 ou 4 moniteurs.


Asus et MSI ont tous deux annoncé une carte-mère basée sur l'AMD 690G :


A gauche, la M2A-VM HDMI d'Asus et à droite, la K9AGM2-FIH de MSI.

Alors qu'Asus a intégré un connecteur VGA et un connecteur DVI, le tout accompagné d'une carte qui prend place dans le port PCI Express graphique pour offrir un connecteur HDMI et une sortie TV, MSI a préféré intégrer directement le connecteur HDMI sur la carte-mère mais sans fournir de connexion DVI/TV supplémentaire.

Notez qu'AMD précise que ce chipset est très peu gourmand en énergie, ce qui n'est pas très important dans un PC de bureau mais pourrait l'être une fois utilisé par AMD pour offrir une plateforme mobile.

Pour terminer, nous devons une nouvelle fois nous en prendre au nom de ces produits. Le nom commercial de ce nouveau core intégré est Radeon X1250 dans le cas du 690G et Radeon X1200 pour le 690V. Un nom qui entraîne beaucoup trop de confusion à notre goût puisque contrairement à ce qu'il laisse penser, ce core graphique n'est pas basé sur l'architecture X1000 et est par ailleurs inférieur en terme de performances au Radeon X1050 qui pour rappel est un Radeon X300 renommé. Difficile de s'y retrouver. Si un jeu indique par exemple qu'une Radeon X1000 est nécessaire, il est probable qu'il ne fonctionnera pas sur ce chipset alors que le nom laisse croire le contraire. La confusion ne s'arrête pas là puisque le chipset AMD 690G est un chipset bas de gamme alors que l'AMD 580X est un chipset haut de gamme. Pourquoi avoir choisi 690 et pas un numéro plus clair ? Comment l'utilisateur peut-il s'y retrouver au milieu de tout cela ? A l'heure où AMD parle de plus en plus de plateforme il serait peut-être utile d'apporter un petit peu de cohérence à tout cela…

Vos réactions

Top articles