AMD FX-8150 et patch : quelles performances ?

Publié le 19/12/2011 par
Envoyer Imprimer

Nous en parlions dans notre test de l'AMD FX, la répartition des threads par le scheduler de Windows 7 ne prends pas en compte l'architecture CMT des processeurs AMD Bulldozer. Finalement il ne faudra pas attendre Windows 8 pour voir une évolution de ce côté, puisque Windows 7 et Windows Serveur 2008 R2 vont bénéficier d'un patch dont nous vous parlions dès vendredi.

Microsoft l'a brièvement mis en ligne la semaine passée avant de le retirer, la faute selon AMD à une mise en ligne incomplète. En effet initialement il devait y avoir deux patchs programmés pour le premier trimestre prochain, et seul un des deux a été mis en ligne, puis retiré donc. On ne sait pas exactement en quoi consiste ce second patch.


Pour rappel un processeur AMD FX est composé de modules intégrant chacun deux cœurs se partageant certaines ressources communes au sein dudit module. Au niveau du scheduling, sur un processeur doté de 4 modules, avec 4 threads lourds à exécuter, trois choix peuvent être effectués :

1) Répartir les 4 threads aléatoirement sur 4 cœurs, sans distinction, comme sur n'importe quel autre processeur multi-cœur.
2) Répartir prioritairement les 4 thread sur 4 cœurs dans 4 modules afin de minimiser les ressources d'exécution partagées, ce qui augmentera l'IPC.
3) Répartir prioritairement les 4 thread sur 4 cœurs dans 2 modules afin de maximiser les données communes aux threads en cache L2 et de réduire la consommation, ce qui peut permettre au processeur d'avoir plus de marge pour le Turbo.

De base, Windows 7 utilise le premier mode de scheduling pour répartir les threads sur un AMD FX, ce qui peut avoir selon AMD un impact négatif sur les performances lorsque le nombre de thread lourd à exécuter était supérieur à 1 et inférieur au nombre de cœurs du CPU (ce qui est typiquement le cas pour les jeux par exemple).

Malgré le fait que le patch ait été retiré du téléchargement, nous avons voulu voir quel était son influence sur les performances. Premièrement, en pratique c'est le second choix qui a été fait, ce qui est assez bizarre puisque AMD mettait en avant le troisième choix dans ses documentations au lancement de l'AMD FX concernant le futurs scheduler de Windows 8. Nos tests ayant révélé que ce 2nd mode était en fait le plus performant, de notre côté nous ne regrettons pas ce choix.


Quid des performances en pratique ? Voici les résultats obtenus sur notre protocole de test habituel :


Le gain le plus important est obtenu sous Crysis 2 avec 9,5% de mieux, suivi de 7,1% en plus sur la première passe de x264 (ce qui donne un gain de 3,5% au total) et de 5,1% sous MinGW. On observe par contre une baisse de 5% sous WinRAR, alors que dans beaucoup de cas les performances ne bougent pas notablement. Sur la moyenne applicative le gain est de 0,5%, et sur la moyenne des jeux 3D on arrive à un gain de 3,1%. On arrive donc aux classements suivants :
 


[ Moyenne applicative]  [ Moyenne Jeux 3D ]


Pas de révolution donc, mais cela permet au FX-8150 de passer devant le Phenom II X6 1100T dans les jeux - il reste par contre derrière le Phenom II X4 980 et loin des performances obtenus par les processeurs Intel qui sont avantagés par de meilleures performances par cœur.


A propos de jeu nous avons eu au passage l'occasion de vérifier que le dernier bios 0901 de la M5A99X EVO d'ASUSTeK intègrait un nouveau microcode AMD qui vient à bout du problème d'écran bleu au lancement de certains jeux Steam utilisant la protection Valve CEG tel que Total War Shogun 2. Sur l'AMD FX-8150 nous obtenons dans notre test 9.2 fps (9.1 fps sans le patch), soit le score d'un Phenom II X6 1055T. Un Phenom II X4 980 est à 10.5 fps, contre 10.2 fps pour un Core i3-2100 et 16.9 fps pour un Core i5-2500K.

Vous l'aurez compris, ce patch Windows ne transfigure pas les AMD FX. L'amélioration de performance reste toutefois appréciable dans certains cas et on peut espérer que la sortie finale des deux patchs prévue pour le premier trimestre 2012 permettra de gagner encore quelques pourcentages.

Vos réactions

Top articles