Intel Core i3-4130 et i3-4340 en test, Haswell moins cher

Publié le 01/09/2013 par
Envoyer Imprimer
Intel profite de la rentrée pour décliner la quatrième génération de processeurs Core, les Haswell, sur la gamme Core i3.

Les Core i3 Haswell en bref
Pour rappel, Haswell a déjà été présenté et testé à l'occasion de sa sortie sur les gammes Core i5 et i7 au sein de ce dossier publié il y a tout juste deux mois. Nous ne reviendrons pas sur les détails de cette nouvelle architecture Intel, rappelons que tout en conservant une gravure en 22nm Intel a amélioré l'efficacité de son architecture et ajouté de nouvelles instructions AVX2 et TSX.


TSX n'est toutefois pas présent sur ces Core i3, un manque qui vient s'ajouter à l'absence de VT-d, une segmentation toujours regrettable. L'AES-NI, qui était par contre absent des i3 jusqu'alors, est par contre présent !

Comme les Core i5 et i7 de 4è génération, ces nouveaux Core i3 nécessitent une nouvelle plate-forme LGA 1150 et un chipset Intel de série 8 (Z87, H87, B85 ou H81), un changement nécessaire du fait de l'ajout d'un régulateur au sein même du processeur.
La gamme
Comme tous les Core i3, ces nouveaux processeurs sont limités à 2 cœurs mais disposent par rapport aux Celeron et Pentium de l'Hyperthreading ce qui permet d'améliorer significativement les performances, même dans les jeux, sur ce type de modèle. Ils restent dépourvus du Turbo Boost côté CPU qui reste réservé aux 4 cœurs Core i5 et i7 et de l'overclocking qui reste réservé aux processeurs "K", exception faite d'un maigre overclocking par le bus de 5% maximum.


Nous avons répertoriés sur le tableau la gamme "classique", il y a également des modèles basse consommation, les 4130T et 4330T qui sont des déclinaisons des versions classiques avec un TDP de 35 watts et des fréquences CPU moindres (2.9 et 3.0 GHz). Sachez toutefois que la consommation des i3 classiques est nettement inférieure à leur TDP en pratique comme nous le verrons en page suivante.

Par rapport à la gamme précédente, on note une légère augmentation de la fréquence maximale qui passe de 3.5 GHz sur l'i3-3250 (et même 3.4 GHz à leur introduction avec l'i3-3240) à 3.6 GHz sur l'i3-4340. Ce dernier profite tout comme l'i3-4130 d'un cache L3 porté de 3 à 4 Mo, une première pour un i3, alors que l'i3-4130 reste limité à 3 Mo.

C'est assez rare chez Intel pour être signalé, la gamme a été musclée au niveau de l'iGPU. En effet alors que sur Ivy Bridge les processeurs étaient équipés d'un GT1 avec 6 Executions Units (HD Graphics 2500) ou d'un GT2 avec 16 Executions Units (HD Graphics 4000), cette fois on a des versions moins disparates avec 16 (HD Graphics 4400) ou 20 Executions Units (HD Graphics 4600). La fréquence maximale de cette partie graphique est de 1.15 GHz contre 1.05 GHz sur la génération précédente.

Côté PCI Express enfin, les Core i3 Haswell supportent désormais le PCIe 3.0 alors que les Ivy Bridge étaient bridés à la version 2.0. Côté prix officiels, l'i3-4330 est au tarif de l'i3-3250 malgré une architecture plus efficace et un iGPU nettement supérieur, mais à 149$ l'i3-4340 bas un nouveau record de tarification pour un i3 et se rapproche un peu trop d'un i5-4430 (182$). L'i3-4130 est moins cher que son prédécesseur i3-3245. Malheureusement en pratique les écarts ne sont pas les mêmes, et on note à ce jour un surcoût notable pour les Core i3 Haswell que l'on trouve à environ 125 € pour un Core i3-4130, 140 € pour un i3-4330 et 150 € pour un i3-4340.
Les Core i3-4130 et 4340 testés
Pour ce test nous avons pu obtenir auprès d'Intel un Core i3-4130 et un Core i3-4340 :


Leur tension en charge est de 1,165v et 1,155v, c'est significativement plus que nos Core i5 et i7 Haswell qui atteignaient au pire 1,113v pour l'i5-4670K. C'est la partie CPU que nous allons évaluer au travers de notre suite de test habituelle décrite ici.

Nous avions déjà testé le HD Graphics 4600 lors du dossier consacré aux Core i5 et i7 Haswell ainsi que dans le dossier consacré aux derniers APU AMD. Logiquement le HD Graphics 4400 sera en retrait par rapport à cette version, avec dans le pire des cas une baisse de performance pouvant atteindre 20%, de quoi creuser encore plus l'écart en faveur des APU AMD. Il faut toutefois préciser que même ces derniers sont insuffisants pour jouer confortablement en résolution native sur un écran 1080p, avec des performances comprises entre une Radeon HD 6670 DDR3 et une Radeon HD 6670 GDDR5 (et plus proches de la première), ce qui est loin d'être exceptionnel.
Vos réactions

Top articles