Nvidia GeForce GTX Titan en test : big Kepler débarque enfin !

Publié le 21/02/2013 par
Envoyer Imprimer
Nuisances sonores
Nous plaçons les cartes dans un boîtier Cooler Master RC-690 II Advanced et mesurons le bruit d'une part au repos et d'autre part en charge. Un SSD est utilisé et tous les ventilateurs du boîtier ainsi que celui du CPU sont coupés pour la mesure. Le sonomètre est placé à 60cm du boîtier fermé et le niveau de bruit ambiant se situe à moins de 20 dBA, ce qui est la limite de sensibilité pour laquelle il est certifié et calibré.


Comme annoncé par Nvidia, la GeForce GTX Titan est nettement plus discrète en charge que les cartes graphiques haut de gamme classiques, son système de refroidissement ainsi que son turbo ayant été calibrés dans cette optique.

Lorsque nous poussons les limites GPU Boost, le niveau sonore reste raisonnable et ne dépasse pas celui de la GeForce GTX 680.

Températures
Toujours placées dans le même boîtier, nous avons relevé la température du GPU rapportée par la sonde interne :


La GeForce GTX Titan dépasse légèrement sa limite de température dans notre test de charge (3DMark 11 Test 1), relativement lourd bien qu'il ne soit pas extrême. Son ventirad n'arrive pas à maintenir les 80 °C et la fréquence se stabilise au bout de 2-3 minutes à 837 MHz, soit la fréquence de base à partir de laquelle GPU Boost accepte de laisser monter la température.

Si nous augmentons les limites visées par GPU Boost à 106% pour la consommation et 94 °C pour la température, les maximums autorisés, c'est cette fois la consommation qui sera le facteur limitant. La température se stabilise à 86°C et la fréquence GPU à 954 MHz, soit 14% de mieux pour 4 °C de plus.

Voici ce que tout cela donne à travers l'imagerie thermique :


Radeon HD 7970 GHz Edition de référence
GeForce GTX Titan
GeForce GTX 680 de référence
  [ Repos ]  [ Charge ]
  [ Repos ]  [ Charge ]  [ Charge 106%/94°C ]
  [ Repos ]  [ Charge ]

La GeForce GTX Titan est très bien refroidie, d'une part parce que son ventirad est performant, d'autre part parce que sa limite de température de 80°C ne permet pas de tirer le maximum de la carte. Sans overclocking mais en augmentant les limites de consommation et de températures, la charge augmente sensiblement, notamment au niveau de l'étage d'alimentation, qui tient cependant bon.
Vos réactions

Top articles