Intel Core i5 et i3 32nm

Publié le 04/01/2010 par
Envoyer Imprimer


Le lancement de nouveaux procédés de gravure chez Intel est réglé comme du papier à musique. Ainsi, après avoir lancé en février 2004 tout une gamme de processeurs Pentium 4 "Prescott" gravés en 90nm, Intel avait lancé en janvier 2006 les Pentium D et Pentium 4 65nm. Après une première apparition en octobre 2007 avec le QX9650, c’est ensuite en janvier 2008 qu’ont débarqué les Core 2 Duo "Penryn" gravés en 45nm.

2 ans après, ce n’est donc pas une surprise de voir débarquer toute une nouvelle gamme de processeur dual-core LGA1156 se démarquant de part une finesse de gravure en 32nm. Cela n’en est pas moins remarquable et cela devrait permettre à Intel de conserver une avance de près d’un an sur AMD acquise depuis le passage en 65nm.
32nm maintenant, 22nm en 2012
Comme le veut la stratégie du "Tick-Tock" d’Intel, ce nouveau procédé de gravure n’est pas lancé avec une nouvelle architecture mais avec l’existante. Le Nehalem en 32nm, nom de code Westmere, reprend donc les fondements de ces acolytes en 45nm. Il faudra attendre un an avant de voir débarquer Sandy Bridge, une nouvelle architecture, qui sera dans un premier temps gravé en 32nm puis décliné en fin 2011 en 22nm.


Le procédé de gravure en 22nm, ou P1270, est en effet déjà au stade de développement chez Intel. Le fondeur a d’ailleurs déjà présenté en septembre dernier un premier wafer de puces SRAM de 2.9 milliards de transistors gravé en 22nm.


Pour en revenir au 32nm, deux usines sont actuellement opérationnelles : D1D et D1C en Oregon. Suivront courant 2010 la FAB11X au Nouveau-Mexique et la FAB32 en Arizona, ce qui représente au total un investissement de 7 milliards de $.


D’après les informations fournies par Intel, la gravure en 32nm aurait déjà de très bons rendements puisque similaires à ceux obtenus en 90nm lorsque le process était à maturité. Reste à savoir bien entendu si Intel pourra aller aussi loin qu’avec le 45nm, annoncé comme le plus fiable qu’ai jamais mis au point Intel.
Vos réactions

Top articles