Nvidia améliore la qualité graphique avec l'occlusion ambiante

Publié le 27/04/2009 par
Envoyer Imprimer


Avec les pilotes GeForce en version 185, Nvidia a introduit une nouvelle option graphique : l'occlusion ambiante. Celle-ci permet de générer les ombres induites par la lumière indirecte dans les scènes 3D, de quoi améliorer sensiblement le rendu simplement en activant une option dans le panneau de contrôle des pilotes.

L'occlusion ambiante c'est quoi ?
Dans une scène 3D, l'éclairage de chaque élément est constitué de plusieurs composantes. Les premières sont les plus connues et les plus évidentes puisque ce sont celles auxquelles nous pensons en premier : les sources de lumière directes. Les secondes sont souvent oubliées mais pourtant très importantes. Ainsi dans la réalité, chaque objet réfléchit une partie de la lumière qu'il reçoit. Autrement dit chaque objet de la scène devient pour chaque autre objet une source de lumière indirecte qui peut participer à son éclairage.


Un rendu de type illumination globale permet de représenter toutes ces sources de lumières indirectes, mais il est très lourd et coûteux en termes de performances. En 3D temps réel, ces sources de lumières indirectes sont en général représentées d'une manière très simplifiée par une constante, la lumière ambiante. Il s'agit en quelque sorte de placer un éclairage de base auquel vient s'ajouter les autres sources de lumières. Si cette approximation permet de facilement éviter que la scène ne soit trop sombre, elle correspond à une simplification grossière de la réalité ce qui nuit au réalisme.

La solution pour compenser ce défaut sans avoir recours à l'illumination globale se nomme occlusion ambiante et consiste à se faire une idée de la quantité de lumière ambiante qui arrive en chaque point, ou plutôt de celle qui n'y arrive pas. Comme le nom de la technique l'indique, il s'agit de déterminer pour chaque point quelle est l'occlusion de la lumière indirecte et, d'après cela, réduire la valeur de la lumière ambiante qui lui est appliquée. Grossièrement il s'agit donc de rendre sur toute la scène l'ombre douce créée par les obstacles à la lumière indirecte, ce qui va lui ajouter de la profondeur.


A gauche un rendu classique, à droite avec l'occlusion ambiante.

Vos réactions

Top articles