Test : 6 Phenom X3 & X4 B3 à la loupe

Publié le 26/05/2008 par
Envoyer Imprimer


Si le Phenom a connu un accueil mitigé, l’arrivée du nouveau stepping B3 combiné à sa déclinaison tri-core et une politique tarifaire agressive sont censés lui donner un nouveau souffle. Qu’en est-il dans les faits ?
Ce qui a changé
Les apports du stepping B3 sont triples. D’une part, il a permis de corriger le bug du TLB, une errata révélée début décembre affectant les processeurs Phenom et Opteron de révision B2. Ce bug pouvait entrainer un plantage de la machine dans le cas ou l’on utilise fortement le TLB (Translation Look-aside Buffer, une partie du CPU qui accélère les traductions entre les adresses mémoires virtuelles et les adresses physique). Parmi les applications pouvant mettre à mal le TLB, AMD citait la virtualisation.

Ce bug, qui ne semble pas vraiment impacter une utilisation « classique » a fortement entaché la réputation du Phenom car même si il était possible de le contourner, l’impact sur les performances était important : on obtenait alors 95 à ... 58% des performances originelles du CPU, selon les cas.

Autre point important, l’overclocking est notablement plus aisé avec les Phenom de révision B3. Ainsi, si nous avec nos premiers Phenom B2 nous nous contentions de 2.5 et 2.65 GHz, le Phenom B3 dépasse notamment ces fréquences, atteignant les 3 GHz dans certains cas. Enfin et même si cela reste marginal, les performances à fréquence égale augmentent légèrement, de 1 à 2%.

En termes de grille tarifaire, AMD a également fait des efforts puisque par exemple le Phenom 9500 avait été lancé à 251$. Aujourd’hui, il faut compter 195$ pour son équivalent « B3 », le Phenom 9550. En fait, c’est toute la gamme Phenom qui a vu son positionnement ajusté, la version la plus performante, la 9850, étant à 235$.

Le ticket d’entrée pour le Phenom a également été revu à la baisse avec l’arrivée des versions tri-core, un 8450 (2.1 GHz) étant par exemple annoncé à 145$. A titre de comparaison, il se situe alors entre un E7200 et un E8200 d’un point de vue tarifaire.


Dernier changement, la compatibilité avec les cartes mères AM2 a été améliorée. Si par exemple nous avions regretté lors de notre test du Phenom que notre carte AM2 de test, la M2N32 SLI Deluxe d’ASUSTeK, ne fonctionne pas avec le Phenom, c’est désormais possible ! Les dernières mises à jour de bios apportent même le support des Phenom X3.

Pour s’informer sur la compatibilité de votre carte mère, vous pouvez vous renseigner directement sur les sections « CPU Support » des divers fabricants : ASUSTeK, Gigabyte ou encore MSI. Il faut noter que AMD propose également un tel service.
Vos réactions

Top articles