Dell 2407WFP-HC : le test !

Publié le 02/10/2007 par
Envoyer Imprimer
Dell 2407WFP-HC : la nouvelle star ?
Dell 2407WFP-HC
Comparer les prix

Dell change son écran star, le 2407WFP-HC ! Un grand Alléluia résonne... dans certains pays. Pas tous. Aux Etats-Unis tout va bien. 669 dollars le 24 pouces nouvelle génération, soit 488 euros HT, c'est la fête ! Même en ajoutant la TVA française à 19,6% parce que nous sommes des personnes très honnêtes, en déclarant donc l'écran à la douane cela porte le coût total de la machine à 583 euros – un prix tout à fait concurrentiel avec celui des 24 pouces concurrents lancés actuellement par Iiyama, Belinea, Hyundaï... Sauf que l'ergonomie ici est toute autre : le 2407WFP-HC est ajustable en hauteur, avec un mode pivot, des lecteurs de cartes et un hub USB intégrés... Et son design, même s'il n'a pas été revu, fait toujours des ravages.

En France en revanche, c'est la fête à la grimace. Dell a lancé son écran star à... 981 euros. Parfois il est proposé en promo à 735 euros. Pourquoi un tel écart ? Est-il réel ou arrangeable ? Il paraît qu'il est possible de négocier des rabais chez Dell... Nous avons donc joint le service commercial de Dell qui s'est montré...

intraitable : impossible de négocier le moindre euro de rabais (hors commandes groupées), même pas quand l'écran est au prix fort ; ce qui était le cas au début de la préparation de cet article. La commerciale jointe au téléphone a été très aimable, oui, elle est au courant de la différence de prix, elle vaut d'ailleurs pour tous les accessoire en vente sur le site de Dell nous a-t-elle précisé, mis il faut bien faire attention aux écarts de niveau de vie entre les deux continents nous a-t-elle expliqué. ?!?. Les Etats-Unis viennent de basculer d'un coup dans le Tiers Monde semble-t-il, et personne ne nous a prévenus ?!?

La seule bonne nouvelle tirée de ce coup de fil, c'est que Dell va reprendre régulièrement son habitude - un peu irritante - de promotions. L'écran sera parfois au prix fort, à 981 euros, d'autres fois en "promo", à -25 %, soit à 736 euros. Le prix du Dell 2407WFP de la version précédente sur sa fin de vie.
Du Dell 2407WFP au Dell 2407WFP-HC
Lancé en juin 2006 à un prix initial de 1159 euros, le Dell 2407WFP est donc remplacé par... son clone, à deux lettres et un détail technique près.


Le Dell 2407WFP-HC est strictement identique au précédent, à ses backlights près. Ils ont été remplacés par de nouveaux, dits à gamut étendu. La nouvelle lumière émise permet d'atteindre des couleurs inaccessibles sur la précédentes versions. Cela présente d'habitude deux intérêts majeurs :

progrès théorique : les professionnels de l'image qui sortent sur leur reflex, sur leur imprimante, dans leur outil de retouche photo, de l'espace sRGB pour passer en Adobe RGB ou en NTSC devraient enfin pouvoir afficher à l'écran les couleurs réelles de l'image. C'est un point essentiel dans la mesure où l'espace de couleur des imprimantes est sensiblement plus large que celui des moniteurs traditionnels. Il peut arriver que les couleurs d'une image couchée sur papier photo diffère sensiblement de celle affichée du fait de cette différence. Quand il s'agit de tirer des milliers d'exemplaires d'un catalogue de pulls par exemple, mieux vaut que le rouge proposé soit bien celui que les clients recevront réellement. Sinon, attention aux retours !

Progrès pratique : il s'est avéré que les écrans wide gamut tendent à mieux rendre les dégradés dans les films que les autres. Il s'agit pourtant le plus souvent d'écrans 8 bits comme les sRGB, avec les mêmes signaux en entrée. Ce n'est donc pas un progrès attendu au départ, mais à la fin, il est bien là... dans la plupart des cas. Ce n'est toutefois pas systématique. Cela pourrait aussi s'expliquer par le fait que les wide gamut sont plus récents que les sRGB, qu'en toute logique les circuits électroniques le sont eux aussi, ce qui peut laisser supposer des algorithmes de traitement des images revus, améliorés. Ce progrès n'est donc pas intimement lié à la technologie wide gamut, mais il y est souvent associé. Cette éventuelle amélioration concerne cette fois tout le monde, pas que les pros de l'image, puisque ces 24 pouces Full HD sont bien tentants pour afficher aussi bien de la TV ADSL (avec un câble HDMI / DVI par exemple), des DVD ou mieux encore, de la HD en BluRay, HD-DVD ou VOD.
Les tests
Sont lancés des tests de réactivité dans les jeux, de retard à l’affichage, de rendu vidéo (en SD, HD 720p, HD 1080p), une évaluation de l’ergonomie, de l’ouverture des angles de vision, de la qualité de l’interpolation, de l'homogénéité de la luminosité sur la surface de la dalle ; bref, les écrans sont regardés sous toutes les coutures.

Pour la fidélité des couleurs, nous utilisons le colorimètre LaCie Blue Eye Pro nouvelle version, dérivé d’un outil Gretag et couplé à la nouvelle suite LaCie. Cet outil nous permet d’opposer la qualité d’affichage de l’écran (gamut et DeltaE) avec ses paramètres par défaut, tel que vous le recevez, avec les mesures après calibration. Les résultats sont parfois surprenants : vous aurez souvent intérêt à bien prendre le temps de corriger manuellement les couleurs, ou tout au moins les paramètres de contraste, luminosité et température de couleur.
L’étude de ces rendus sur 18 patchs nous permettent également d’en tirer des mires restituant visuellement les variations de couleurs sur une mire de gris idéale vs affiché.

Plutôt qu’une solution de mesure du temps à l’oscilloscope, nous photographions les écrans en plein travail. Nous capturons ainsi la rémanence. Le logiciel utilisé est Pixel Persistence Analyzer (PixPerAn pour les intimes). Les images témoins de la rémanence sont capturées au réflex Canon 350D avec un temps de pose de 1/1000 s. Nous réalisons à chaque fois une cinquantaine de photos en rafale pour chaque test pour connaître précisément l’évolution de la rémanence entre deux images. Soit dit en passant, nous n’avons pas abandonné nos tests pratiques pour autant : jeux, vidéo DVD et HD, surf...
Enfin, nous mesurons le retard à l’affichage des écrans en les opposant à un moniteur à tube.

La machine de tests est un PC assemblé maison autour d’un processeur AMD Athlon 64 3500+ et d’une carte graphique NVIDIA GeForce 7900 GTX.
Vos réactions

Top articles