Nvidia GeForce 7600 GT/GS et ATI Radeon X1800 GTO

Publié le 09/03/2006 par
Envoyer Imprimer


Lancé en septembre 2004, le GeForce 6600 aura connu un énorme succès grâce à son rapport qualité/prix attrayant. C´est donc avec impatience que nous attendions son successeur, le GeForce 7600 qui a déjà été annoncé en version GeForce Go il y a quelques temps.

La version GeForce Go annoncée dispose d´une configuration identique à celle du GeForce 6600 en terme d´unités de calcul, ce qui en avait déçu plus d´un qui attendait une évolution. Qu´en est-il du GeForce 7600 GT en version desktop ? Les choses sont ici différentes, puisque bien qu´il s´agisse de la même puce, elle affiche des spécifications plus élevées. Nvidia a probablement voulu cacher son jeu et/ou sortir une version mobile de son GPU qui consomme moins ce qui fait que toutes les unités de traitement ne sont pas activées sur le GeForce Go 7600 alors qu´elles le sont sur le GeForce 7600 GT.
Un petit GPU
Ce nouveau core reprend la base de l´architecture GeForce 6 à laquelle ont été apportées toute une série de petites optimisations destinées à augmenter le rendement de la puce. Mais ce n´est pas tout puisque le nombre d´unités de traitement des vertex shaders passe de 3 à 5, le nombre de pipelines de pixel shading de 8 à 12 et le nombre de ROPs de 4 à 8. Le GeForce 7600 GT promet ainsi une augmentation significative des performances par rapport à son prédécesseur.


Ce nouveau GPU est fabriqué sur le process 90 nm, ce qui lui permet d´être plus petit et donc moins cher à produire. Fabriqué en 110 nm, le 6600 occupe une surface de 150 mm², là où le 7600 se contente de 126 mm², malgré les unités additionnelles. Qui dit nouveau process dit montée en fréquence, mais Nvidia a cette fois choisi de ne pas aller dans ce sens et n´a pas optimisé son architecture pour monter en fréquence. Ceci lui a permit de soigner la consommation électrique mais également d´économiser des transistors puisqu´ils sont nombreux dans un microprocesseur moderne à avoir pour unique rôle d´aider à atteindre ces hautes fréquences (répétiteurs etc.). Bien que la fréquence n´ait pas été l´objectif premier, celle-ci augmente malgré tout de 12% pour atteindre 560 MHz au lieu de 500 MHz.
Vos réactions

Top articles