France, USA, Allemagne : les prix comparés

Publié le 05/08/2005 par
Envoyer Imprimer



Peut-être avez vous le sentiment qu’en France, vraiment, on nous étrangle. Tout est trop cher. Et pire, il suffirait de regarder chez nos voisins pour découvrir qu’on nous fait tout surpayer ; la faute aux taxes, aux commissions plus ou moins officielles que pratiquent les magasins simplement pour référencer les produits, aux taux de conversion toujours à l’avantage des constructeurs euros / dollars, etc.

Il y en a qui poussent le raisonnement jusqu’aux aliens qui viennent avec la complicité du gouvernement voler les billets dans nos poches quand on s’assoupit, mais pour notre part on y croit peu. Gardons quand même la logique précédente, avec tout ce qu’elle peut éventuellement comporter de paranoïa. Justement, paranos, le sommes nous si on s’estime floués par les constructeurs, entre autres, et par leur politique tarifaire. Fait-on de vraies économies si l’on achète nos appareils informatiques ailleurs qu’en France ?

Au sein même de notre rédaction les avis divergeaient, preuve qu’il était bon de se pencher sur la question. Du coup, nous avons choisi trois pays de référence : la France, bien sur, les Etats-Unis (le pays où la vie est vraiment moins chère ?) et l’Allemagne. Notre idée : comparer les prix de mêmes produits pour voir où l’on réalisera les plus grosses économies, afin de savoir si oui ou non quelque chose cloche dans les prix en France. Vous-même, avec vous une idée du tiercé gagnant ? Et des ordres de grandeur pour l’économie réalisée ?

Pour cela, nous avons défini 16 catégories, du processeur au caméscope, et listé trois produits populaires dans chacune. Soit 48 appareils. Par exemple, nous avons retenu trois compacts pour la photo numérique, le Canon A95, le Panasonic FZ5 et le Kodak DX7590. Nous avons ensuite fait appel à deux comparateurs de prix locaux et relevé les trois meilleures offres pratiquées le même jour partout, le 28 juillet 2005.
Taxe, taxe, taxe...
Du fait des régimes différents appliqués et expliqués ci-dessous, les comparaisons ont été effectuées sur les prix hors taxe (HT).

Achat en Allemagne, ou dans tout autre pays de l’Union

Depuis le 1er janvier 1993, tout citoyen de l’Union Economique européenne peut acheter dans un autre pays de l’UE des produits et des services, sans déclaration, ni taxe de douane. Ces achats dont le montant n’est pas limité, doivent cependant être destinés à un usage personnel et ne doivent pas être destinés à la revente. Cela ne vous exempte pas de TVA. Mais son taux variera d’un magasin à l’autre, suivant son volume d’activité avec la France. S’il réalise plus de 100 000 € de chiffres d’affaire avec des clients français, la boutique est tenue d’appliquer une TVA française à ses produits, soit 19,6 %. si le montant de son chiffre d’affaire est inférieur à cette somme, il devra appliquer la TVA locale, en l’occurrence 16 % pour l’Allemagne, au lieu de 19,6 % chez nous.

Achat aux Etats-Unis

Les achats extracommunautaires sont soumis à des droits de douane et au paiement de la TVA française, entre autre. Il faut encore y ajouter d’éventuels frais de dossier appliqués par le transporteur (de 10 à 15 €) et une taxe de douane de 0 à 14 % suivant la nomenclature de l’article. Les frais de dossiers sont liés au fait que certaines sociétés de transport (comme DHL, UPS, FEDEX, La Poste, USPS) sont habilitées à calculer les taxes dues et à vous les faire payer au moment de la livraison. Pas de paiement, pas de produit.

Très gentiment, nos bureaux de douanes proposent un tableau en ligne censé vous permettre d’évaluer les droits à payer en plus de la TVA. Hélas, il est très incomplet et parfois à la limite de la cohérence. Par exemple, il faut ajouter une taxe de 14 % sur les "caméscopes pouvant enregistrer des signaux vidéo phoniques externes", 4,9 % sur les autres, et 0 % sur les appareils photo. Si vous n’y comprenez rien, que votre produit ne fait pas partie de ceux listés (il y a de fortes chances que ce soit le cas étant donné la maigreur du dit tableau), les douanes vous invitent à les contacter directement au 0 825 30 82 63.

Nous avons suivi leurs conseils. Nous nous sommes présentés comme un simple particulier désireux d’acheter un téléviseur LCD ET un moniteur LCD aux Etats-Unis. Passé un premier temps à expliquer la différence entre les deux, nous en sommes arrivés à comprendre qu’ils suivaient des régimes différents puisqu’il s’agissait d’un 8228 dans un cas, et d’un 8471 dans l’autre. Comprenez qu’il s’agit des quatre premiers chiffres de la référence douanière à indiquer sur le formulaire de déclaration. Et donc, notre TV sera taxée de 14 %, alors que le moniteur passera à 0 %.

A noter en plus que certains produits, mais ceux informatiques ont l’air d’en être exclus (quoique ce n’était pas bien clair, c’est toujours histoire de référence, mieux vaut vérifier comme on nous l’a indiqué au téléphone), sont en plus taxés d’une mesure de rétorsion contre les USA, de 15 %. Y seraient assujettis des produits comme les textiles, entre autres.

Ca, c’est la partie officielle. Pour ce qui est de l’officieux, certaines boutiques étrangères proposent effectuent parfois des envois en colis discret, avec un bordereau de livraison affichant une valeur moindre que la valeur réelle du produit. Sachez toutefois que ce genre de pratique peu amener à une possible confiscation de votre marchandise et au paiement d’une amende douanière, voire à des poursuites judiciaires.
Les autres points à vérifier
Plusieurs points sont à vérifier lors d’achats hors de la France. Au niveau du produit tout d’abord, si il se branche sur secteur veillez à ce qu’il soit compatible avec les prises et les tensions de notre pays. N’oubliez pas que la documentation ne sera pas en français, ce qui peut être embattant dans certains cas même si beaucoup de constructeurs proposent des documentations en ligne au format PDF.

Au niveau du magasin à proprement parler, un petit tour par ses conditions générales de ventes ne fera pas de mal : quels sont les délais de rétractation, de remboursement ? Quelles sont les conditions de garantie ? Voilà des points important à vérifier, d’autant qu’en cas de litige il faudra faire appel à justice du pays dont émane la vente, ce qui pourrait poser quelques problèmes. Il faut noter que si un constructeur X prends en charge lui-même la garantie de ces produits, cette garantie n’est pas forcément européene et encore moins internationale : une filiale française d’un constructeur peut tout à fait refuser de prendre directement en charge le SAV d’un produit vendu par une filiale d’un autre pays !

Enfin, en sus d’éventuels frais liés au passage en douane, il ne faut pas oublier que les frais de ports seront généralement plus élevés.

Les premiers résultats bruts
Démarrons avec quelques chiffres choc : vous pouvez réaliser jusqu’à 47 % d’économie en achetant votre webcam aux Etats-Unis, et 24 % en Allemagne. Sauf que manier ainsi les chiffres a son revers de médaille. Vous pouvez aussi payer 74 % plus cher votre vidéo projecteur aux USA, et perdre 50 € HT sur un enregistreur DVD acheté en Allemagne.

Première conclusion : on n’est parfois gagnant, mais il n’y a rien de systématique. C’est au cas par cas. Quoique, on peut en fait affiner le raisonnement. Sur 48 références, 30 fois les prix américains se sont révélés inférieurs à ceux pratiqués en France, et 40 fois pour l’Allemagne. Ce qui revient à dire que les prix sont moins élevés dans 63 % des cas sur le prix brut, hors frais divers, en Amérique, et dans 83 % des cas chez nos voisins d’Outre Rhin.

Rappelons tout de même que cela n’est vrai que si l’on oublie les frais de transport, voir de douane, et bien souvent si on dispose d’un relais dans le pays. Car tous les magasins ne livrent pas forcément à l’extérieur de leurs frontières. Mieux vaut avoir un bon ami sur place qui se chargera de la réexpédition, ce qui rajoute encore des frais en sus ! D’autant que les économies réalisées sont relativement faibles. Le prix moyen des produits relevé est de 519 €. Il est relativement élevé pour des produits informatiques, car il tient compte du prix des reflex numériques, des vidéo-projecteurs et des écrans plats 24 pouces, pour ne citer que les appareils les plus coûteux. Si l’on s’en tient aux seuls produits sur lesquels on réalise une économie en les achetant à l’étranger, on gagnera environ 8 et 10 % respectivement aux USA et en Allemagne. Soit une économie réelle moyenne sur les produits en question de 35 et 47 €.

Voilà pour les grandes lignes. Maintenant, il est utile de rentrer dans le détail car il est des catégories où l’on réalisera quand même de grosses économies ailleurs.

Vos réactions

Top articles