Intel Core i7 et Core i5 LGA1156

Publié le 08/09/2009 par
Envoyer Imprimer


10 mois après son lancement sur plate-forme LGA1366, Intel a décidé de décliner son architecture Nehalem sur une nouvelle plate-forme LGA1156 qui est censée la démocratiser. Quid des changements et des résultats en pratique ?
Une nouvelle plate-forme

Le premier point de différenciation se fait donc au niveau du Socket, puisque l’on passe de 1366 à 1156 point de contacts, du fait de diverses modifications que nous évoquerons plus loin. Qui dit nouveau Socket dit également nouveau ventilateur, et on peut se demander si il ne s’agit pas là d’une mauvaise habitude. En effet si l’on mesure l’écart entre les trous des derniers Socket Intel, on trouve :

- LGA775 : 72 mm
- LGA1156 : 75 mm
- LGA1366 : 80 mm

Autant vous le dire, nous avons du mal à comprendre cette position intermédiaire du LGA1156 qui n’arrange personne, si ce n’est les constructeurs de ventirads - et encore certains vont offrir comme Noctua gratuitement des adaptateurs à leurs utilisateurs.


Plus discrète, l’autre nouveauté se situe au niveau de l’intégration du Northbridge dans le processeur, qui fait passer le die de 263 à 296mm² et le nombre de transistors de 731 à 774 millions. Le LGA1366 avait constitué une première étape pour Intel avec l’intégration d’un contrôleur mémoire DDR3 triple-canal, le LGA1156 continue sur cette voie avec un contrôleur mémoire DD3 double-canal. En pratique, on ne regrettera pas l’absence d’un 3è canal qui n’offrait que des gains limités voir inexistants en pratique, l’augmentation de bande passante n’étant parfois pas assez grande pour combler la hausse de la latence.

Mieux, on trouve désormais directement dans le processeur un contrôleur PCI-Express, qui est relié en interne au contrôleur mémoire par un bus de type QPI. Il gère 16 lignes PCI Express 2.0, qui peuvent gérer 1 port câblé en x16 ou alors 2 ports câblés en x8 dans le cadre d’une configuration multi GPU. Sur LGA1366 le PCI-Express était géré par le X58, avec un total de 36 lignes. Sachant que le multi GPU ne souffre gère d’une configuration 2x8 par rapport à une configuration 2x16, c’est surtout la possibilité d’avoir un 3è et même un 4è port câblé en x8 que certains pourront regretter.

Comme sur X58, le P55 permet de fonctionner en CrossFire mais aussi en SLI à condition d’avoir une carte mère compatible, c'est-à-dire une carte pour lequel le constructeur à payé la licence à NVIDIA …


Cette intégration complète du northbridge au sein du processeur entraine une forte simplification du design des cartes mères puisque le chipset P55 Express destiné au LGA1156 n’est en fait qu’un « Super ICH10 », ne se distinguant de ce dernier que par 2 lignes PCI-Express supplémentaires pour un total de 8. Ces dernières fonctionnent toujours à 2.5 GT/s (contre 5 GT /s pour celles du CPU) soit 250 Mo /s dans chaque sens par ligne.

Le Northbridge étant complètement intégré au processeur, la connexion au chipset via un bus QPI n'est plus nécessaire et Intel s'en passe donc ce qui simplifie le design des cartes mères. En lieu et place on retrouve l'habituel bus DMI reliant habituellement MCH et ICH, mais qui reste toujours limité à 2 Go /s, ce qui est tout de même un peu faiblard ne serait-ce que pour les 8 lignes PCI-E qui totalisent 4 Go /s ...
Vos réactions

Top articles