Q8200, Q8300 : qui pour succéder au Q6600 ?

Publié le 18/11/2008 par
Envoyer Imprimer


Lancé en janvier 2007, le Core 2 Quad Q6600 représente depuis l’offre quad core abordable d’Intel. Il faut toutefois rappeler que le terme abordable était tout relatif au début puisqu’Intel affichait le Q6600 à 851$ à son lancement, contre 999$ pour le QX6700. Ce prix est toutefois descendu rapidement, pour atteindre 530$ en avril et surtout 266$ dès le mois de juillet.

Intel n’a pas cessé de repositionner le prix du Q6600 malgré tout, puisqu’il baissa en avril 2008 pour atteindre 224$ puis en juillet à 193$. La dernière et a priori ultime baisse date de la mi-octobre et l’a positionné au tarif de 183$. A l’heure ou Intel met peu un peu au rebus ces processeurs 65nm, est-ce qu’il y’a un successeur à ce best-seller ?
Un Quad, pourquoi faire ?
Avant toute chose, il convient de rappeler que tout le monde n’a pas forcément intérêt à investir dans un processeur de type quad core. En effet, pour pouvoir vraiment tirer partie de toute la puissance offerte par un tel processeur, il faut soit utiliser des applications capables de tirer réellement parti de 3 à 4 core, soit faire du multitâche intensif avec des applications n’en étant pas capable.

Aujourd’hui, toutes les applications lourdes de création, que ce soit de l’infographie, de la MAO, mais aussi l’encodage vidéo, sont capables de tirer partie correctement de processeurs quad core et le choix de ces derniers est clairement indiscutable. Parmi les applications dites « lourdes », les jeux vidéo restent malheureusement à la traine. Si l’utilisation de 2 core est maintenant normale, ceux qui tirent réellement partie de 4 core sont peu nombreux.


Parmi ceux-ci, on peut citer Supreme Commander qui sera ravis de disposer de 3 core lors de grosse batailles, mais encore faut-il qu’il en soit de même pour vos adversaires sans quoi vous serez callé sur le moins rapide. Flight Simulator X, s’il n’utilise qu’un seul thread pour son moteur de rendu - ce qui explique des framerate asthmatique toutes options à fond même avec les derniers CPU - profitera des autres core pour le chargement des textures, ce qui peut être un avantage dans certaines scènes en terme de micro-saccades ou de netteté de ces dernières. Plus globalement, on note que Direct X 10 permet maintenant de multithreader la charge incombant à D3D et au driver (25 à 40% de la charge globale !). Il faut toutefois que les drivers soit étudiés pour, ce qui n'est pas encore le cas chez AMD, mais sur NVIDIA le passage de 2 à 4 core entraine en DirectX 10 un gain de performances de 20% !

Lorsque le budget est limité, étant donné que le quad se paie le double du dual à caractéristiques de cache et de fréquence équivalentes, il convient donc de savoir exactement ce que l’on va faire de son processeur. Bien entendu dans tous les cas un Quad permettra d’en avoir "sous le pied".
Vos réactions

Top articles