HardWare.fr


Nvidia GeForce GTX 650 Ti, Asus DirectCU II TOP et MSI Power Edition en test
Cartes Graphiques
Publié le Lundi 22 Octobre 2012 par Damien Triolet

URL: /articles/879-1/nvidia-geforce-gtx-650-ti-asus-directcu-ii-top-msi-power-edition-test.html


Page 1 - Introduction

Avec la GeForce GTX 650 Ti, Nvidia finalise la famille GeForce 600 Kepler et a pour ambition claire de s'attaquer, enfin, à la Radeon HD 7770. Cette nouvelle référence milieu de gamme va cependant avoir fort à faire, AMD ayant progressivement repositionné la Radeon HD 7850 1 Go dans les parages…

La Radeon HD 7770 dans le viseur…
Si la famille Kepler a permis à Nvidia de rattraper AMD au niveau du rendement énergétique et d'opposer une concurrence féroce dans le haut de gamme, sa déclinaison vers le bas se fait avec plus de difficultés. En cause ? Une architecture au coût supérieur qui, à taille de puce équivalente, ne permet pas à Kepler de lutter à armes égales avec l'architecture GCN d'AMD.

Les GPU Pitcairn et Cape Verde d'AMD ont ainsi l'avantage en termes de performances sur les GPU GK106 et GK107 de Nvidia. Certes, l'aspect physique des GPU ne dicte pas directement leur positionnement commercial, mais compte tenu des coûts de production en hausse sur le 28nm, un tel avantage donne à AMD plus de marge de manœuvre pour pouvoir proposer un rapport performances / prix plus élevé.

Nous l'avons vu récemment avec la GeForce GTX 650, équipée du GK107, qui se contente de proposer les performances d'une Radeon HD 7750, mais pour le prix d'une Radeon HD 7770. Pour attaquer cette dernière avec la GeForce GTX 650 Ti, Nvidia doit avoir recours au GPU supérieur, le GK106, dans une version bridée. Son bus mémoire passe de 192 à 128 bits et un des 5 blocs d'unités de calcul (SMX) est désactivé. Vous pourrez retrouver plus de détails sur ce GPU dans le dossier que nous avons consacré à la GeForce GTX 660.

Une configuration qui laisse facilement penser que la Radeon HD 7770 sera effectivement battue… mais à quel prix ? Comptez 150€ voire 140€ pour la GeForce GTX 650 Ti, contre 120€ pour la Radeon HD 7770. Un positionnement qui s'annonçait relativement efficace : AMD a laissé un trou énorme dans sa gamme entre cette dernière et la Radeon HD 7850, et Nvidia profite d'un avantage en terme d'image qui ne l'oblige pas à faire la course au rapport performances/prix.


… mais la Radeon HD 7850 est en embuscade !
Malheureusement pour Nvidia, qui va finir par s'arracher les cheveux, AMD manie plutôt bien le levier tarifaire pour ne relâcher la pression sur aucun segment. Depuis quelques temps, une Radeon HD 7850 1 Go est en train de s'approcher de ce segment et AMD a bien entendu profité de l'arrivée de la GeForce GTX 650 Ti pour finaliser ce nouveau positionnement.

Introduite il y a 6 mois à 210€ en version 2 Go, la Radeon HD 7850 est aujourd'hui disponible en version 1 Go pour 150€ chez les plus gros revendeurs, avec qui plus est un bundle sympathique qui reprend Sleeping Dogs ou DiRT Showdown, voire les deux ! Laissera-t-elle une chance à la GeForce GTX 650 Ti ?


Mise à jour du 22/10/2012:
Nous avons mis à ce jour ce dossier en remplaçant les résultats des Radeon obtenus avec les Catalyst 12.8 par ceux obtenus avec les Catalyst 12.11beta qui apportent des gains significatifs, particulièrement dans Battlefield 3.


Page 2 - Spécifications, la GTX 650 Ti de référence

Spécifications

Tout comme les autres GeForce 600, la GTX 650 Ti ne supporte pas complètement Direct3D 11.1, seules les Radeon HD 7700, 7800 et 7900 supportent le niveau de fonctionnalité 11_1, le plus évolué. Vous pourrez retrouver plus de détails à ce sujet dans notre dossier consacré à DirectX 11.1.

Avec un bus mémoire réduit d'un tiers, la GeForce GTX 650 Ti se contente de 60% de la bande passante mémoire de la GeForce GTX 660, mais en conserve par contre 72% de la puissance de calcul.

La gamme GeForce GTX 600 peut au premier abord sembler étrange avec des GeForce GTX 660 Ti et GTX 660 équipées de GPU différents, le GK104 et le GK106). Il en va de même pour les GeForce GTX 650 Ti et GTX 650 équipées respectivement des GK106 et GK107. Cela a en réalité peu d'importance puisque ces GPU reposent sur des technologies exactement identiques. Par ailleurs cette segmentation correspond à certaines fonctionnalités additionnelles : ainsi, les GeForce GTX 660 Ti et GTX 660 supportent GPU Boost et le SLI, contrairement aux GeForce GTX 650 Ti et GTX 650.

Si Nvidia a fait l'impasse sur GPU Boost sur les GTX 650, c'est pour des raisons de coûts. Cet ensemble turbo/monitoring n'est pas intégré dans le GPU et repose sur des composants externes qui renvoient des informations aux pilotes. Ils complexifient le PCB et augmentent quelque peu les coûts de production, contrairement au PowerTune d'AMD qui est intégré directement dans les GPU et ne représente pas réellement de surcoût.

Quant à l'abandon du support du SLI sur les petites cartes, il s'agit d'une excellente nouvelle. Nous ne sommes pas particulièrement fans de ces solutions qui en pratique n'ont pas réellement d'intérêt face à l'utilisation d'une carte plus performante.


La GeForce GTX 650 Ti de référence
Nvidia nous a fourni une GeForce GTX 650 Ti 1 Go de référence :




La GeForce GTX 650 Ti de référence est très compacte : 14.5cm auxquels il faut rajouter 0.5cm pour prendre compte la coque de son ventirad qui en dépasse quelque peu. Ce ventirad double slot est relativement simple, mais rempli très bien son boulot. Il repose sur un radiateur circulaire surmonté par un ventilateur de 75mm et sur une coque au profil optimisé pour laisser rentrer efficacement le flux d'air.

Si le TDP de la carte peut sembler élevé avec 110W, sa consommation est en pratique nettement plus faible comme nous allons le voir. Ceci est lié à l'absence de GPU Boost, et donc à l'absence de contrôle de la consommation, qui oblige Nvidia à prévoir un TDP adapté aux applications très lourdes pour le GPU ainsi qu'aux échantillons qui pourraient souffrir de courants de fuites plus élevés.

Pour alimenter le GPU, deux phases sont prévues, accompagnées d'une phase pour la mémoire GDDR5 Hynix R0C certifiée à 1.5 GHz. Un connecteur d'alimentation PCIE 6 broches est bien entendu nécessaire.

Si notre échantillon est équipé de 1 Go de GDDR5, Nvidia a prévu ce PCB de référence pour pouvoir accueillir également 2 Go de mémoire cadencée à 1350 MHz. Au niveau de la connectique, nous avons droit à 2 sorties DVI Dual Link ainsi qu'à une sortie HDMI 1.4a 3 GHz. De quoi supporter jusqu'à 3 écrans. Notez que si les partenaires mettent en place la connectique adaptée, ce GPU peut, comme tous les GPU Kepler, piloter jusqu'à 4 écrans.


Page 3 - Asus DirectCU II TOP et MSI Power Edition

Asus et MSI ont également pu nous fournir leurs GTX 650 Ti DirectCU II TOP et Power Edition :

Asus GeForce GTX 650 Ti DirectCU II
Asus propose 3 versions de sa GeForce GTX 650 Ti personnalisée :

Asus GeForce GTX 650 Ti DirectCU II (DC2) : 170€
Asus GeForce GTX 650 Ti DirectCU II OC (DC2O) : 175€
Asus GeForce GTX 650 Ti DirectCU II TOP (DC2T) : 181€

Asus nous a fourni un échantillon de test du modèle TOP 1 Go qui voit sa fréquence GPU passer de 928 à 1033 MHz, un overclocking d'usine de 11%.




Asus reprend ici le système de refroidissement DirectCU II classique, en version double slot, mais différent de celui qui équipe les GeForce GTX 670/660 Ti/660 de la marque. Les 3 caloducs passent de 8 à 6mm de diamètre et le radiateur est composé de 2 parties, une base et un petit radiateur déporté.

Si le PCB entièrement personnalisé se contente de 21cm, le ventirad en dépasse de 7cm pour porter la longueur totale de la carte à 28cm. C'est énorme et probablement pas justifié… d'autant plus que cela donne un aspect mal fini à la carte. Par ailleurs alors que la GeForce GTX 660 se contentait d'une coque en plastique pour réduire les coûts, Asus a réutilisé ici une coque métallique. Compte tenu du poids de l'ensemble, un renfort métallique prend place sur le dessus de la carte. Tout cela n'est pas très cohérent et on se demande si le fabricant n'a pas simplement recherché à recycler un stock de ventirads prévus pour un autre modèle.

En lieu et place des deux phases analogique dédiées à l'alimentation du GPU, Asus a intégré 4 phases numériques. Un connecteur d'alimentation est nécessaire et Asus a opté également pour de la mémoire GDDR5 R0C d'Hynix. Tout comme le PCB de référence, celui d'Asus est prévu pour accueillir 1 ou 2 Go.

Au niveau de la connectique, Asus a intégré 2 sorties DVI Dual Link, une sortie VGA et une sortie HDMI. La carte est livrée avec un CD qui contient les pilotes et un petit guide de montage.


MSI GeForce GTX 650 Ti Power Edition
En plus d'une version au design classique de la carte, MSI propose une GTX 650 Ti Power Edition overclockée d'usine à 993 MHz pour le GPU (+7%) et équipée du système de refroidissement Cyclone II. Elle est proposée en version 1 Go à 159€.




Couramment utilisé chez MSI, le ventirad Cyclone 2 est constitué d'un radiateur circulaire fixé à une base en cuivre nickelé dans laquelle sont intégrés 2 caloducs de 6mm de diamètre qui se déportent vers 2 petits radiateurs supplémentaires. Ils forment un arc de cercle au milieu duquel prend place le ventilateur de 90mm. Ce ventilateur tourne en sens inverse pendant 30s au démarrage du système de manière à éviter l'accumulation de poussière. Le système Cyclone II dépasse de 2.5cm sur le dessus de la carte.

Tout comme Asus, MSI a opté pour un PCB totalement personnalisé. Avec 23cm il est cependant un petit peu plus long. Nous retrouvons également 4 phases dédiées à l'alimentation du GPU et une phase de plus pour la mémoire GDDR5 R0C Hynix. Un connecteur d'alimentation 6 broches est nécessaire et le PCB est prévu pour des variantes 2 Go de la carte.

Au niveau de la connectique, MSI a repris celle de référence : 2 sorties DVI Dual Link et une sortie mini-HDMI. La carte est livrée avec un CD qui contient les pilotes, un petit guide de montage, un adaptateur mini-HDMI vers HDMI, un adaptateur DVI vers VGA et un câble convertisseur d'alimentation double molex vers PCIE 6 broches.


Page 4 - Nuisances sonores et températures

Nuisances sonores
Nous plaçons les cartes dans un boîtier Cooler Master RC-690 II Advanced et mesurons le bruit d'une part au repos et d'autre part en charge. Un SSD est utilisé et tous les ventilateurs du boîtier ainsi que celui du CPU sont coupés pour la mesure. Le sonomètre est placé à 60cm du boîtier fermé et le niveau de bruit ambiant se situe à moins de 20 dBA, ce qui est la limite de sensibilité pour laquelle il est certifié et calibré.


Rappelons que, malheureusement, les systèmes de refroidissement de référence des GeForce GTX 670, 660 Ti et 660, qui sont similaires, souffrent sur une partie des cartes d'un bruit mécanique ou de vibration très gênant, qui affecte bien plus le ressenti que les mesures de niveaux sonores. C'est le cas pour notre GTX 670 de référence et dans une moindre mesure également pour notre GTX 660 Ti de référence. Ce bruit mécanique est également présent sur la GTX 660, et nous nous demandons s'il ne serait pas lié au choix d'un ventilateur radial de qualité discutable. Dans le cas de ce modèle, ce bruit mécanique ne transparaît pas dans nos relevés. La carte étant plutôt silencieuse en dehors de ce bruit mécanique, il ressort particulièrement au repos, d'autant plus lorsqu'elle n'est pas dans un boîtier fermé.

Pas de soucis de ce type sur la GeForce GTX 650 Ti de référence qui est discrète au repos et peu bruyante en charge. Les cartes d'Asus et de MSI, avec leurs imposants systèmes de refroidissement sont extrêmement efficaces sur le plan du refroidissement qui se fait en silence tant au repos qu'en charge.


Températures
Toujours placées dans le même boîtier, nous avons relevé la température du GPU rapportée par la sonde interne :


Si la GeForce GTX 650 Ti de référence est bien refroidie, les solutions d'Asus et de MSI font bien mieux, toutes deux ne dépassant pas les 60 °C en charge.


Page 5 - Relevés et thermographie infrarouge

Relevés et thermographie infrarouge
Pour ce test, nous avons repris le nouveau protocole décrit ici.

Voici tout d'abord un récapitulatif de tous les relevés :


La différence au repos entre les cartes est relativement faible, si ce n'est que les modèles Asus et MSI sont plus silencieux. Vous remarquerez, que la carte MSI rend le système dans son ensemble moins bruyant ce qui peut être dû à plusieurs choses : à des perturbations différentes dans les flux d'air quand elle est dans le système ou encore à un impact moins important sur les nuisances sonores quand elle rencontre les flux d'air produits par les ventilateurs du boîtier.


En charge, c'est la carte Power Edition de MSI qui induit le moins d'échauffement dans le système, probablement parce que son système de refroidissement réparti l'air chaud dans toutes les directions.

Voici enfin, ce que tout cela donne à travers l'imagerie thermique :


GeForce GTX 650 Ti de référence
Asus GTX 650 Ti DirectCU II TOP
MSI GTX 650 Ti Power Edition
  [ Repos ]  [ Charge ]
  [ Repos ]  [ Charge ]
  [ Repos ]  [ Charge ]

Ces clichés mettent en avant un échauffement relativement faible de l'étage d'alimentation sur la carte MSI, sans cependant que les températures plus élevées représentent un problème sur les deux autres cartes.


Page 6 - Consommation et performances/watt

Consommation
Nous avons utilisé le protocole de test qui nous permet de mesurer la consommation de la carte graphique seule. Nous avons effectué ces mesures au repos sur le bureau Windows 7 ainsi qu'en veille écran de manière à observer l'intérêt de ZeroCore Power. Pour la charge, nous avons opté pour des mesures dans Anno 2070, en 1080p avec tous les détails poussés à leur maximum, ainsi que dans Battlefield 3, en 1080p dans le mode High :


Les GeForce GTX 650 Ti affichent au repos une consommation similaire à celles des GTX 660 et GTX 650. Les Radeon consomment quelques watts de plus sur le bureau Windows, mais nettement moins en veille écran.

En charge, le niveau de consommation est proche de celui d'une Radeon HD 7770, la Radeon HD 7850 étant de son côté plus gourmande, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un modèle overclocké comme c'est le cas pour la carte MSI qui nous avons utilisé pour en représenter la version 1 Go (l'overclocking a été neutralisé pour les tests qui vont suivre mais pas pour les mesures de consommation).

Nous avons mis en relation ces mesures de consommation avec les performances, en retenant des fps par 100W pour que les données soient plus lisibles :


[ Anno 2070 1080p Max ]  [ Battlefield 3 1080p High ]

Les GeForce GTX 650 Ti gagnent quelque peu en efficacité énergétique par rapport à la GeForce GTX 660 basée sur le même GPU mais plus hautement cadencé. Dans Battlefield 3, les GTX 650 Ti sont particulièrement efficaces, alors qu'elles sont légèrement en retrait dans Anno 2070.

Notons que chaque jeu représente un cas particulier et que le rendement varie d'un exemplaire de chaque carte à l'autre, parce que leur niveau de consommation réel varie et pour les GeForce parce que leur fréquence maximale et donc leurs performances varient. Dans cet exemple, la GeForce GTX 660 Ti est capable de monter jusqu'à 1071 MHz et la GeForce GTX 660 jusqu'à 1097 MHz.


Page 7 - Protocole de test

Protocole de test
Nous avons décidé de ne plus utiliser le niveau de MSAA (4x et 8x), comme critère principal pour segmenter nos résultats. De nombreux jeux au rendu différé proposent d'autres formes d'antialiasing, la plus courante étant le FXAA développé par Nvidia et particulièrement utile dans l'entrée de gamme. Cela n'a donc plus de sens d'organiser un indice autour d'un certain niveau d'antialiasing, ce qui nous permettait par le passé de nous focaliser sur l'efficacité du MSAA.

Pour cet test, nous avons décidé de nous focaliser, en 1920x1080, sur un seul niveau de qualité qui varie entre élevé et moyen selon le jeu. Dans l'entrée de gamme mais également dans le milieu de gamme tout est affaire de compromis, fluidité et qualité maximales ne pouvant aller de pair. En favorisant en général les presets intégrés aux jeux, nous avons donc recherché ce que nous estimions être le meilleur compromis pour la GeForce GTX 650 Ti et ses concurrentes directes : une fluidité suffisante pour jouer confortablement et un niveau de qualité qui permette d'apprécier les jeux récents à leur juste valeur.

Très souvent c'est l'antialiasing de type MSAA ou SSAA qui sera sacrifié, au profit du FXAA ou d'une approche similaire. Notez que certains jeux peuvent se contenter de 30 ou 40 fps parce que l'action n'y est pas très nerveuse et/ou parce que leur framerate est constant alors que d'autres jeux vont demander près de 60 fps pour être réellement agréables. C'est par exemple le cas de Sleeping Dogs.

Nous n'affichons plus les décimales dans les résultats de performances dans les jeux pour rendre les graphiques plus lisibles. Ces décimales sont néanmoins bien notées et prises en compte pour le calcul de l'indice. Si vous êtes observateurs vous remarquerez que c'est également le cas pour la taille des barres dans les graphes.

Les Radeon ont été testées avec les pilotes Catalyst 12.11beta et les GeForce ont été testées avec les pilotes beta 306.38. Tous ces jeux sont testés avec leur dernier patch, la plupart étant maintenus à jour via Steam/Origin.

Nous avons fait en sorte de tester les GeForce GTX 660 Ti et GTX 660 à leurs spécifications minimales garanties au niveau de GPU Boost. Nous avons pour cela joué avec les paramètres d'overclocking pour réduire la fréquence de base, en ajustant légèrement la limite de consommation de manière à ce que la fréquence en pratique corresponde bien à celle d'une carte dont la fréquence turbo maximale serait la fréquence GPU Boost officielle. Insistons bien sur le fait que cela ne revient pas à désactiver GPU Boost !

Pour rappel, nous avions profité du dossier consacré à la GeForce GTX 690 pour faire évoluer notre système de test qui passe sur une plateforme X79 et un Core i7 3960X le but étant de profiter du PCI Express 3.0. Notez à ce sujet que son activation sur les GeForce GTX 600 n'est pas automatique et demande une modification dans la base des registres, ce que nous avons fait et qui donne un léger gain.


Configuration de test
Intel Core i7 3960X (HT off, Turbo 1/2/3/4/6 cores: 4 GHz)
Asus P9X79 WS
8 Go DDR3 2133 Corsair
Windows 7 64 bits
Pilotes GeForce beta 306.38
Catalyst 12.11beta





Page 8 - Benchmark : Alan Wake

Alan Wake

Alan Wake est un portage console plutôt bien exécuté et basé sur DirectX 9. Il a la particularité d'imposer l'utilisation du MSAA, nécessaire pour le rendu correct des herbes.

Nous avons opté pour le niveau de qualité medium proposé par le jeu, qui inclus du MSAA 4x. Nous effectuons un déplacement bien défini et mesurons les performances avec fraps. Le jeu est maintenu à jour via Steam.


[ Standard ]  [ Tri ]

Très gourmand avec le MSAA 4x, Alan Wake y place à égalité la GTX 650 Ti et la Radeon HD 7770.


Page 9 - Benchmark : Anno 2070

Anno 2070

Anno 2070 reprend une évolution du moteur d'Anno 1404 qui intègre un support de DirectX 11.

Nous utilisons le mode de qualité très élevé proposé par le jeu et effectuons un déplacement sur une carte en mesurant les performances avec fraps.


[ Standard ]  [ Tri ]

Dans Anno 2070, la puissance de calcul compte pour beaucoup et ici aussi la GTX 650 Ti égale la Radeon HD 7770.


Page 10 - Benchmark : Batman Arkham City

Batman Arkham City

Batman Arkham City est mis au point avec une version récente de l'Unreal Engine 3 qui supporte DirectX 11. Bien que ce mode ait souffert d'un gros bug dans la version d'origine du jeu, un patch 1.1 a corrigé cela. Nous utilisons le benchmark intégré.

Les performances sont mesurées en mode Extreme (qui inclut les effets DirectX 11 supplémentaires) avec MSAA 4x. Le jeu est maintenu à jour via Steam.


[ Standard ]  [ Tri ]

Les GeForce GTX 600 sont très efficaces avec MSAA 4x et la GTX 650 Ti prends une avance de près de 25% sur la Radeon HD 7770.


Page 11 - Benchmark : Battlefield 3

Battlefield 3

Battlefield 3 repose sur le Frosbite 2, probablement le moteur graphique le plus avancé à ce jour. De type rendu différé, il supporte la tessellation et calcule l'éclairage via un compute shader.

Nous avons opté pour le mode de qualité High et relevons les performances avec Fraps, sur un parcours bien défini. Le jeu est maintenu à jour via Origin.


[ Standard ]  [ Tri ]

Si les GeForce GTX 600 ont longtemps profité d'un avantage dans Battlefield 3, AMD a corrigé le tir avec les Catalyst 12.11. La GTX 650 Ti devance légèrement la Radeon HD 7770 mais la Radeon HD 7850 1 Go prend une avance de 45%.


Page 12 - Benchmark : Civilization V

Civilization V

Plutôt réussi visuellement, Civilization V exploite DirectX 11 d'une part pour améliorer la qualité et optimiser les performances du rendu des terrains grâce à la tessellation et d'autre part implémente une compression spéciale des textures grâce aux compute shader, compression qui permet de garder en mémoire les scènes de tous les leaders. Cette seconde utilisation de DirectX 11 ne nous concerne cependant pas ici puisque nous utilisons le benchmark intégré sur une carte de jeu. Nous zoomons légèrement de manière à réduire la limitation CPU qui est très forte dans ce jeu.

Tous les détails sont poussés à leur maximum avec MSAA 4x et nous mesurons les performances avec ombres et réflexions. Le jeu est maintenu à jour via Steam.


[ Standard ]  [ Tri ]

Les GeForce GTX 600 profitent ici des nouveaux pilotes de la série 300 qui apportent un gain significatif.


Page 13 - Benchmark : Crysis 2

Crysis 2

Crysis 2 reprend une évolution du moteur de Crysis Warhead optimisée pour être relativement moins gourmande mais y ajoute, via un patch, un support de DirectX 11 dont le coût peut être assez important. C'est par exemple le cas de la tessellation, que nous évitons d'activer compte tenu du fait qu'elle a malheureusement été implémentée en collaboration avec Nvidia d'une manière abusive, dans le but de créer un écart artificiel entre GeForce et Radeon. Nous avions dévoilé cette entourloupe ici.

Nous mesurons les performances avec Fraps sur la version 1.9 du jeu en mode Extreme.


[ Standard ]  [ Tri ]

La GeForce GTX 650 Ti devance une nouvelle fois assez facilement la Radeon HD 7770 mais ne peut pas concurrencer la Radeon HD 7850.


Page 14 - Benchmark : DiRT Showdown

DiRT Showdown

Dernier né chez Codemaster, DiRT Showdown reprend une évolution légère du moteur DirectX 11 maison. En partenariat avec AMD, les développeurs ont mis en place un éclairage avancé qui prend en compte de nombreuses sources de lumière directes et indirectes pour simuler une illumination globale. Ces options supplémentaires ont été activées avec le premier patch du jeu qui a donc été déployé sur notre système, le jeu étant maintenu à jour via Steam.

Pour mesurer les performances, nous poussons toutes les options graphiques à leur maximum, à l'exception des effets de lumières avancés, trop gourmands pour les cartes testées, et utilisons fraps sur l'outil de test intégré.


[ Standard ]  [ Tri ]

GeForce GTX 650 Ti et Radeon HD 7770 affichent ici une prestation similaire.


Page 15 - Benchmark : Max Payne 3

Max Payne 3

Max Payne 3 présente un rendu globalement réussi, bien qu'inégal par endroit, notamment à cause de textures de "qualité console". Il repose sur un moteur DirectX 11 au rendu différé qui supporte plusieurs effets avancés tels que le HDAO ou la tessellation, qui est plutôt lourde une fois poussée au maximum.

Il supporte le FXAA mais également le MSAA, très lourd compte tenu du type de rendu. Ce dernier reste très utile pour venir à bout de l'aliasing, le FXAA n'étant pas suffisant, mais sa gourmandise le rend incompatible avec les cartes testées ici.

Nous avons poussé toutes les autres options à leur maximum et utilisé Fraps sur un parcours bien défini. Le jeu est maintenu à jour via Steam.


[ Standard ]  [ Tri ]

Les GeForce GTX 600 haut de gamme sont particulièrement à l'aise dans ce jeu, pour lequel Nvidia a travaillé en amont avec les développeurs. Le niveau de tessellation maximal est très lourd, ce qui freine quelque peu les Radeon et les GeForce d'entrée de gamme.


Page 16 - Benchmark : Sleeping Dogs

Sleeping Dogs

Sleeping Dogs nous propose un environnement hongkongais qui peut s'avérer être très gourmand pour nos cartes graphiques dès que les options de son moteur DirectX 11 sont poussées à leur maximum.

Nous utilisons le benchmark intégré au jeu, ce dernier étant maintenu à jour via Steam et donc en version 1.5 pour ce test. Le pack de texture HD a bien entendu été installé. Si l'aliasing géométrique est très important dans ce jeu, son remède est malheureusement beaucoup trop lourd pour ce jeu qui demande un niveau de fps relativement élevé. Nous nous sommes donc contenté du niveau minimal d'antialiasing (FXAA), mais avons par contre conservé un autre effet lourd du jeu, le HDAO.


[ Standard ]  [ Tri ]

Il faut au minimum le niveau de performances de la Radeon HD 7770 pour réellement profiter de ce jeu sans devoir trop sacrifier la qualité graphique.


Page 17 - Benchmark : The Witcher 2 Enhanced Edition

The Witcher 2 Enhanced Edition

The Witcher 2 est un jeu dont le moteur graphique a été peaufiné progressivement, pour en arriver à la récente Enhanced Edition. Bien que basé sur DirectX 9, il est relativement gourmand une fois toutes ses options graphiques poussées au maximum, l'une d'elles étant particulièrement gourmande : l'UberSampling. Il s'agit en réalité d'un antialiasing de type supersampling 4x avec quelques optimisations.

Nous avons testé le jeu en qualité élevée en évitant l'Ubersampling, trop gourmand. Les performances sont mesurées avec Fraps.


[ Standard ]  [ Tri ]

Les Radeon HD 7000 sont un petit peu plus efficaces que les GeForce dans ce jeu et la Radeon HD 7850 affiche ici un gain de 50% sur la GeForce GTX 650 Ti.


Page 18 - Benchmark : Total War Shogun 2

Total War Shogun 2

Total War Shogun 2 a reçu un patch DirectX 11, développé en collaboration avec AMD. Il apporte entre autre un support de la tessellation et un effet de profondeur de champ de meilleure qualité.

Nous l'avons testé en mode DirectX 11, avec le niveau de qualité Balanced du jeu, qui se contente du MLAA. Le jeu est maintenu à jour via Steam.


[ Standard ]  [ Tri ]

Lorsque le MLAA est utilisé, ce sont les Radeon HD 7000 qui s'en sortent le mieux dans ce jeu.


Page 19 - Récapitulatif des performances

Récapitulatif
Bien que les résultats de chaque jeu aient tous un intérêt, nous avons calculé un indice de performances en nous basant sur l'ensemble de résultats et en attachant une importance particulière à donner le même poids à chacun des jeux. Nous avons attribué un indice de 100 à la Radeon HD 7770 :


[ Standard ]  [ Tri ]

Par rapport à la Radeon HD 7770, la GeForce GTX 650 Ti prend une avance moyenne de 8%, suffisante pour en profiter pour dépasser de peu la Radeon HD 6850. Avec 67% des performances de la GeForce GTX 660 dont elle est dérivée, elle crée le trou par rapport à la GeForce GTX 650 ainsi que par rapport à la GeForce GTX 550 Ti à laquelle elle succède avec 45% de mieux.

La mémoire limitée à 1 Go n'impacte pas les performances de la Radeon HD 7850 dans les conditions de jeu pour lesquelles nous avons opté ici. Tout comme la version 2 Go elle devance à son tour très nettement la GeForce GTX 650 Ti avec 44% de mieux en moyenne.


Page 20 - Performances : overclocking, cartes Asus/MSI

GTX 650 Ti Asus DirectCU II TOP, MSI Power Edition, overclocking
Au niveau de l'overclocking, la carte de référence a accepté de monter de +175 MHz pour le GPU et de +350 MHz pour la mémoire, pour des fréquences GPU/ mémoire qui passent de 928/1350 à 1103/1700 MHz. Un gain énorme du côté de la mémoire que nous avons retrouvé sur la carte MSI : +150 MHz pour le GPU et +325 MHz pour la GDDR5 pour des fréquences finales de 1143/1675 MHz contre 993/1350 MHz avec l'overclocking d'usine.

L'Asus DirectCU II TOP dont le GPU est overclocké d'usine à 1033 MHz a été moins à l'aise face à l'overclocking supplémentaire : + 50 MHz du côté du GPU et +75 MHz du côté de la mémoire pour des fréquences finales de 1083/1425 MHz.


  [ Battlefield 3 ]  [ Crysis 2 ]  [ DiRT Showdown ]

Par rapport à la carte de référence, les modèles TOP et Power Edition d'Asus et MSI affichent des gains respectifs de 7.2% et 3.5%. L'overclocking supplémentaire permet de booster les performances de 20% sur la carte de référence ainsi que sur la carte MSI, alors que le gain est plus modeste, 5.5%, sur la carte d'Asus.


Page 21 - Upgrade : face aux anciennes générations

Upgrade : face aux anciennes générations
Lors du test de la GeForce GTX 660, nous vous avions proposé de comparer les performances des cartes récentes avec un maximum d'anciens modèles, de manière à vous aider lors d'une mise à jour de votre système. Nous avons complété les cartes testées de manière à y ajouter la nouvelle venue mais également une dizaine de cartes supplémentaires.

Notez que pour ce test, nous avons utilisé les pilotes 306.23 du côté des GeForce alors que les Radeon HD 4000 ont été testées avec les Catalyst 12.6, les derniers à les supporter. Les autres Radeons ont été testées avec les Catalyst 12.11beta. Nous avons mis à jour les résultats des GeForce 600 sous Battlefield 3 avec les pilotes 310.61beta (ils ne changent pas les performances sur les anciennes générations de GPU).


Battlefield 3
Bulletstorm
Crysis 2
  [ Standard ]  [ Tri ]
  [ Standard ]  [ Tri ]
  [ Standard ]  [ Tri ]


Page 22 - Conclusion

Conclusion
En prenant une avance de plus de 10% sur la Radeon HD 7770, la GeForce GTX 650 Ti remplit son contrat. Certes sa tarification est proportionnellement un peu plus élevée, mais la carte de référence est plus compacte, moins bruyante et surtout l'image de marque des GeForce et de leurs pilotes font qu'un petit déficit sur le rapport performances/prix n'est jamais une entrave pour leur succès commercial.

Ces quelques lignes ressemblent probablement la conclusion à laquelle s'attendait Nvidia en positionnant cette nouvelle GeForce. Après 6 mois de commercialisation et avec des coûts de production par unité de performance que nous pouvons estimer plus faibles sur ses GPU d'entrée et de milieu de gamme, AMD disposait cependant d'un peu de marge pour venir embêter Nvidia et ne s'en est pas privé !

AMD a ainsi récemment accéléré la baisse de prix de la Radeon HD 7850 1 Go pour l'amener à 150€ et mettre la pression sur Nvidia et la GeForce GTX 650 Ti introduite au même tarif. Même si cette dernière se trouvera sans aucun doute rapidement à 140€ chez certains revendeurs, la Radeon HD 7850 dispose d'une avance telle sur le plan des performances que cela ne fera pas de grande différence. D'autant plus que la plupart des Radeon HD 7850 1 Go sont actuellement proposées avec Sleeping Dogs ou DiRT Showdown en bundle, voire les deux !

Si la présence de 2 Go reste un plus potentiellement intéressant pour l'avenir, une carte du niveau de la Radeon HD 7850 n'est en pratique pas réellement handicapée quand elle doit se contenter de 1 Go de mémoire dans les jeux actuels. Si vous êtes à la recherche de la meilleure affaire du moment, c'est sans aucun doute vers cette Radeon HD 7850 1 Go que nous vous conseillerons de vous orienter.


Il n'y a pas que Nvidia qui va s'arracher les cheveux face à cette situation, ses partenaires vont en subir les conséquences. Les GeForce GTX 650 Ti DirectCU II TOP d'Asus et Power Edition de MSI que nous avons testées sont ainsi très efficaces, avec une préférence pour la carte de MSI, mieux refroidie et mieux finie. Elles ne peuvent cependant pas lutter face à la Radeon HD 7850 1 Go avec un tarif délirant de 181€ chez Asus et plus raisonnable mais malgré tout trop élevé de 159€ chez MSI. S'il nous semble évident que Nvidia devrait pouvoir repositionner un petit mieux le tarif des cartes de base, les systèmes de refroidissements efficaces mais imposants d'Asus et MSI resteront-ils économiquement viables ?


Copyright © 1997-2022 HardWare.fr. Tous droits réservés.