HardWare.fr


Le Radeon Technologies Group remonte la pente
Cartes Graphiques
Publié le Mercredi 14 Septembre 2016 par Damien Triolet

URL: /news/14782/radeon-technologies-group-remonte-pente.html


Pour rappel, en septembre dernier, AMD s'est réorganisé de manière à mettre en place une division à peu près indépendante qui se focaliserait sur tout le pan "graphique" de ses activités. Le Radeon Technologies Group était né et s'apparentait en quelque sorte à une reformation de l'ancien ATI qui avait été progressivement intégré au sein d'AMD. Un an après c'est l'occasion pour cette division graphique de faire le point.

L'intérêt de la réorganisation était de donner plus d'agilité et de liberté aux équipes chargées des GPU et des cartes graphiques, que ce soit en termes de stratégie commerciale, de communication ou d'utilisation de son budget. Face à un délitement de ses parts de marché, un changement significatif était devenu important pour lutter plus efficacement contre Nvidia dans l'écosystème PC. C'est Raja Koduri, ex architecte et ex CTO qui, après un passage chez Apple, a pris la direction de ce Radeon Technologies Group (RTG).

Sa mission était on ne peut plus claire : stopper la chute des parts de marché et remonter la pente. Pour y parvenir, ce n'est pas réellement plus de moyens qui ont été donnés à Raja Koduri, mais plutôt l'opportunité de faire mieux avec ce qui est disponible et de revoir certaines priorités. Le premier changement visible pour les utilisateurs a été une refonte de la stratégie liée aux pilotes accompagnée d'une nouvelle interface et d'un changement de marque.

Le RTG a ensuite peaufiné sa manière de collaborer avec les développeurs, notamment avec le portail GPUOpen, avec un timing qui a suivi l'arrivée des nouvelles API. Un investissement important a également été effectué au niveau de la réalité virtuelle. Si cette technique d'affichage ne génère pas encore énormément de revenus, elle offre par contre pas mal de visibilité, ce qui est toujours bon à prendre en plus de se positionner sur ce nouveau marché. Et évidemment de nouveaux produits ont été lancés avec la famille de Radeon RX 400 Polaris. Si tout n'a pas été parfait concernant leur lancement, et si elles ne peuvent pas concurrencer les GeForce sur le haut de gamme, elles représentent sans aucun doute de meilleurs produits par rapport à l'ancienne gamme.

Hier, lors d'une conférence avec la presse, Raja Koduri a expliqué être satisfait des résultats et du travail de ses équipes, beaucoup a été fait au cours des 12 derniers mois, tout en indiquant leur rappeler régulièrement qu'il reste encore énormément à faire. Comme nous l'avons vu dans les chiffres de parts de marché, la division RTG d'AMD est effectivement en train de remonter la pente. Il est question d'une progression de 26% à 34% de ses parts de marchés entre Q4 2015 et Q2 2016 (cartes graphiques desktops + mobiles). Un résultat très encourageant pour Raja Koduri. Toujours très pragmatique et réaliste, il précise que ce résultat est d'autant plus appréciable qu'il a été obtenu alors même que Nvidia ne lui a pas facilité la tâche avec de bons produits et une exécution sans faille.

Quid de la suite ? Malheureusement, nous n'en saurons pas plus sur les futurs produits et technologies qui seront proposés par le RTG. Raja Koduri s'est contenté de rappeler avoir mentionné il y a peu le premier semestre 2017 pour les très attendus GPU Vega, en précisant cependant que des détails les concernant seraient dévoilés avant les fêtes de fin d'année. Une stratégie de communication qui semble donc à peu près similaire à celle engagée pour Polaris et qui consiste en partie à occuper l'espace pour gagner du temps.

Cette approche, souvent nécessaire pour une société en position de challenger, est évidemment à double tranchant puisqu'elle revient à dévoiler certains éléments à la concurrence et peut conduire à s'avancer trop tôt sur des aspects qui ne sont pas encore garantis. Lors d'une précédente discussion avec Raja Koduri, après que la campagne de communication axée sur l'efficience de Polaris ait été lancée mais avant les tests des Radeon RX 400, ce dernier nous avait indiqué qu'il était crucial de trouver avec ses équipes un bon équilibre pour faire en sorte de bénéficier d'un peu de teasing sans prendre le risque de décevoir en survendant certains aspects. Nous espérons évidemment que cet équilibre aura été mieux calibré et attendons avec impatience d'en savoir plus sur la génération Vega.

 
 



Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.