HardWare.fr


AMD lance l'A10-7870K, le premier ''Godavari''
Processeurs
Publié le Jeudi 28 Mai 2015 par Marc Prieur

URL: /news/14223/amd-lance-a10-7870k-premier-godavari.html


AMD lance officiellement un nouvel APU, l'AMD A10-7870K. Il s'agit du premier processeur de la ligne "Godavari", qui est un speed bump de Kaveri qui a été lancé en janvier 2014, en attendant l'A8-7670K. Vous noterez au passage que finalement AMD a décidé de ne pas l'appeler A10-8850K ce qui est plutôt une bonne chose pour la lecture de la gamme et qui devrait éviter un renommage en masse. AMD nous a indiqué que les "Godavari" ne bénéficiaient pas d'un nouveau stepping par rapport à Kaveri.


Par rapport à l'A10-7850K, l'A10-7870K bénéficie ainsi de fréquences légèrement supérieures avec 3.9 à 4.1 GHz pour le CPU contre 3.7 à 4 GHz, soit 5,4 à 2,5% de mieux. C'est surtout du côté du GPU que le gain en fréquence est le plus important puisqu'il mouline à 866 MHz au lieu de 720 MHz soit 20,3% de plus.


Le tout est positionné à 137$ en version boite, soit 10$ de plus que l'A10-7850K. AMD en profite pour y adjoindre un ventirad de meilleur qualité, le même que celui fourni avec les FX 125 Watts. Le radiateur est plus large et n'est pas entièrement constituée d'aluminium, on trouve en sus une base cuivre et deux caloducs, un bon point !

C'est finalement ce point qui marquera le plus net changement pour l'utilisateur, le gain en fréquence étant faible pour un APU sortant quasiment un an et demi après l'A10-7850K. Certes le gain est notable côté GPU mais ce type de fréquence était déjà facilement atteignable via overclocking, en janvier 2014 AMD mettait d'ailleurs en avant les performances atteinte sur A10-7850K avec un GPU à 1 GHz !


D'ailleurs de l'aveu même d'AMD le gain en passant d'un GPU à 720 MHz avec de la DDR3-2400 à un GPU à un peu plus de 1 GHz et de la mémoire à un peu plus de DDR3-2500 n'était pas forcément très efficace : environ 33% de mieux sous DiRT Showdown certes mais seulement 9% sous Tomb Raider et Battlefield 4 et même 7% sous Sniper Elite V2. Les performances sont en fait souvent limitées par la vitesse de la mémoire.

AMD parle par ailleurs dans sa présentation de deux fonctionnalités également disponibles sur les autres Kaveri mais qui ont été introduites il y a quelques mois, FreeSync et Virtual Super Resolution. Déjà largement traité dans nos colonnes, FreeSync permet de synchroniser le rafraîchissement de l'écran avec le rendu de l'image par la carte graphique ce qui permet d'améliorer la fluidité sous 60 fps sans subir de tearing comme en V-Sync off. Avec les performances d'un iGPU le principe de FreeSync a encore plus d'intérêt, mais il se heurte à la disponibilité de bons écrans à un tarif abordable, en adéquation avec l'enveloppe budgétaire liée à une machine en APU. VSR, introduit avec les 14.12, reprend le principe du DSR de Nvidia et permet de proposer un mode de supersampling universel. Le principe est simple : autoriser l'activation d'une résolution supérieure à celle de l'écran en appliquant un filtre de downsampling à l'image juste avant son affichage. A contrario de FreeSync, vu les performances d'un iGPU l'intérêt parait par contre plus que limité.

Autre nouveauté mais à venir cette-fois, la possibilité pour les jeux via Direct3D 12 ou Mantle de combiner directement iGPU et GPU. AMD propose déjà via les profils CrossFire de combiner R7 250/240 et Kaveri, avec plus ou moins de succès, il s'agit cette-fois d'une prise en compte directement au niveau du jeu par les développeurs ce qui évite les soucis de profil mais bien entendu complique leur tâche (et ne sera du coup peut-être fait qu'en cas de contrepartie financière). Nous avions déjà parlé de cette possibilité ici, mais cette fois puisque le mix est 100% AMD les développeurs d'Oxide en ont profité pour aller plus loin sur une préversion de Ashes of the Singularity sous Mantle, le rendu d'une partie des unités (en rouge) se faisant par l'A10-7850K et le reste par une AMD R9 de référence non précisée (dans la présentation AMD parle du couple 7870K + R9 290X mais le screenshot montre qu'il s'agit d'un 7850K). Le gain serait alors de 12%. Là encore il ne s'agit en rien d'une exclusivité à ce speed bump.


AMD annonce que les cartes mères FM2+ sont compatibles via une simple mise à jour du bios, et on peut espérer comme souvent chez AMD qu'elle ne soit pas nécessaire pour démarrer la machine. ASUS et ASRock proposent déjà des bios pour toute leur gamme. Mais chez Gigabyte c'est plus compliqué puisque, pour changer, de nombreux les modèles FM2+ ont connus une ou deux nouvelles révisions celles-ci ne bénéficient généralement pas encore à ce jour d'une mise à jour pour l'A10-7870K. Contacté à ce sujet Gigabyte nous a toutefois indiqué que les bios étaient en cours de test, affaire à suivre. Chez MSI est également compliqué puisque le constructeur a lancé toute une ligne de cartes FM2+ "V2" début mai qui disposent d'un bios pour l'A10-7870K mais ce n'est pas le cas des précédentes hormis quelques exceptions (A88X G45 Gaming, A88XM Gaming, A88X-G43, A68HM Grenade et A68HI). Reste là encore à voir si la situation est temporaire ou non, si elle est définitive il serait plus qu'utile que Gigabyte comme MSI s'expliquent. AMD nous a indiqué de son côté ne pas voir de raison à une incompatibilité avec certaines cartes.

Côté positionnement face à l'offre Intel, AMD force le trait en mettant en face le plus onéreux des Core i3, le 4370, associé à une GeForce GT 740 en DDR3 (= GT 640). Néanmoins même en passant à un i3-4170 moins onéreux et une GT 740 GDDR5 (= GTX 650) l'A10-7870K tient la comparaison malgré un tarif global inférieur et un encombrement moindre, pour peu qu'on utilise bien de la DDR3 rapide (à peine plus chère que la DDR3-1600). L'alternative côté Intel se situera plus au niveau d'un CPU moins rapide, tel qu'un Celeron, associé à un GPU qui serait cette fois plus rapide, un R7 250 en GDDR5 par exemple. Mais face à l'A8-7600 à peine moins performant que l'A10-7870K et bien moins cher, Intel n'est pas vraiment compétitif pour peu bien sûr qu'on fasse plus que de la bureautique avec l'iGPU sans pour autant avoir besoin de la puissance d'un GPU additionnel de gamme supérieure.

Vous l'aurez compris l'A10-7870K ne change pas la donne côté Kaveri et on peut se demander finalement à quoi sert ce lancement. L'A10-7850K remplissait déjà bien le rôle de fer de lance d'une gamme au sein de laquelle les A8-7600 et A8-7650K (pour qui souhaite faire de l'oc) restent les mieux placés. Au final la nouveauté la plus intéressante de l'A10-7870K semble être… son ventirad !

 
 


Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.