HardWare.fr


OCZ lance le Vector 150
Stockage SSD
Publié le Jeudi 7 Novembre 2013 par Marc Prieur

URL: /news/13433/ocz-lance-vector-150.html


OCZ lance ce jour un nouveau SSD, le Vector 150. Comme la version précédente, il est basé sur un contrôleur Barefoot 3 mais est associé cette fois à de la mémoire Flash NAND MLC 19nm fabriquée par Toshiba, et non plus de la mémoire Flash NAND MLC 25nm de IMFT (Intel/Micron).

La garantie reste de 5 ans, et les capacités proposées sont désormais de 120, 240 et 480 Go au lieu 128, 256 et 512 Go pour le Vector : OCZ intègre donc un overprovisionning supplémentaire permettant d'assurer une amplification d'écriture moindre et par la même une meilleure endurance et de meilleures performances notamment en écriture aléatoire même en l'absence de TRIM. Rappelons qu'il est possible de faire de même sur un SSD n'offrant pas un tel OP, simplement en n'utilisant pas du tout une partie de l'espace disponible (sans le partitionner par exemple).

Le constructeur en profite pour augmenter l'endurance annoncée du disque qui est portée à 50 Go par jour pendant 5 ans, contre 20 Go sur le Vector. Comme souvent ces chiffres sont donnés quelques soit la capacité alors qu'ils sont censés doublés pour chaque doublement de capacité, et même sur la version 120 Go cela correspond au final à peu plus de 700 fois la capacité de Flash intégrée ce qui semble plus que prudent. Le codage AES 256 bits est de la partie comme sur le Vertex 450 (MLC IMFT 20nm et garantie de 3 ans) et a contrario du Vector.

Voici les performances officielles annoncées :

Les valeurs sont supérieures au Vector pour l'écriture sur le modèle de plus petite capacité, mais le Vector 150 est un peu en dessous pour ce qui est des écritures aléatoires sauf pour la version la plus importante. Attention il s'agit de débits maximums et à l'instar des Vertex 4/Agility 4 et Vertex 450/Vector, le Vector 150 utilise une technique visant à augmenter nettement ses performances en écriture annoncées. Pour rappel, Samsung avec son 840 EVO ainsi que tous les SSD à base de contrôleur SandForce ont aussi des techniques visant à gonfler le débit en écriture annoncés officiellement, respectivement une partie de la Flash utilisée en SLC chez Samsung et la compression de données à la volée chez SandForce.

Au passage OCZ annonce 12K, 21K et 26K IOPS en écriture aléatoire 4K QD32 soutenues en condition extrêmes (sans TRIM et une fois toutes l'espace utilisateur accessible utilisé), un chiffre en hausse notable par rapport au Vector 512 Go pour lequel nous avions mesuré à un déjà très bon 16K IOPS lorsqu'il était utilisé sur 480 Go. Nous avons pu confirmer ce très haut niveau, le meilleur de tous les SSD qui sont passés entre nos mains pour un tel overprovisionning, dans un premier test rapide. Il faut par contre noter que la latence maximale par minute mesurée sur ce test est similaire aux autres SSD Barefoot 3 et mériterait donc d'être réduite.

Livré avec un adaptateur 3.5" et une licence Acronis True Image HD, les OCZ Vector 150 devraient être disponibles dans les prochains jours et nous intégrerons sous peu la version 128 Go dans une mise à jour de comparatif géant de SSD.

Nous tenons à préciser que la société OCZ subit depuis quelques mois le contre-coup d'une gestion pour le moins chaotique, pour ne pas dire plus, par le passé. La société a repoussé à de nombreuses reprises certaines publications financières du fait de problèmes dans les comptes, fait face à une érosion rapide de sa capacité à se financer et doit donc faire appel à de nouveaux capitaux pour se refinancer, et a de plus subit une érosion de ses lignes de crédit chez ses fournisseurs de Flash rendant son approvisionnement en mémoire plus délicat. Des errements qui se traduisent directement sur son cours de bourse qui n'est plus qu'une fraction de ce qu'il était il y a quelques mois. La société tente toutefois de redresser la barre en sécurisant ses approvisionnement en Flash et en se recentrant tant que possible sur des produits à plus forte valeur ajoutée.



Copyright © 1997-2022 HardWare.fr. Tous droits réservés.