HardWare.fr


AMD FX-8350, le retour d'AMD ?
Processeurs
Publié le Mardi 23 Octobre 2012 par Marc Prieur

URL: /articles/880-1/amd-fx-8350-retour-amd.html


Page 1 - CMT, haute fréquence et Piledriver

Lors de son arrivée en octobre 2011, Zambezi, déclinaison AM3+ de l'architecture Bulldozer, avait été l'objet de nombreuses déceptions. Un an après AMD revient avec une évolution de son architecture CMT dénommée Piledriver intégrée dans un nouveau processeur AM3+ dénommé Vishera. Fer de lance de cette nouvelle gamme, c'est le FX-8350 qui sera analysé au travers de ce dossier. Signe-t-il le retour tant attendu d'AMD sur le devant de la scène CPU ?

CMT, haute fréquence et Piledriver
Nous avions consacré pour rappel en mai 2011 un dossier à l'architecture Bulldozer. La base de cette architecture Bulldozer est commune avec Piledriver, il s'agit de l'utilisation de la technologie Cluster Multi-threading (CMT). Un processeur 8 cœurs est en fait composé de 4 modules. Au sein d'un module, deux cœurs se partagent un certain nombre de leurs composants :

- l'étage « front-end » qui regroupe l'unité de fetch (chargement) et de décodage des instructions, ainsi que le cache L1 d'instructions qui est alimenté par ces unités ;
- l'unité de calcul sur les nombres flottants ;
- le cache L2.

Selon AMD, les deux cœurs au sein d'un module obtiendraient 80% des performances de deux cœurs complets, pour d'importantes économies tant en terme de surface sur la puce que de consommation. Beaucoup d'autres modifications ont été apportées, que ce soit au niveau des unités de calculs elles-mêmes que du sous-système de cache, notamment dans l'optique de permettre à l'architecture d'atteindre une fréquence plus élevée.


Bulldozer était déjà très généreux au niveau des jeux d'instructions x86, puisqu'il supportait les dernières versions du SSE4 (4.1 et 4.2), les instructions AES-NI qui permettent d'accélérer l'encryptage ainsi que l'AVX, introduit par Intel avec Sandy Bridge, et ses variantes 256 bits. Il y ajoutait de plus des instructions propres, regroupées sous le nom de XOP, FMA4 et CVT16. XOP opère principalement sur des opérandes entières, FMA4 sur les flottants 128-bits, et CVT16 regroupe des instructions de conversion de flottants haute précision en flottants de moyenne et basse précision. Le FMA4, qui permet de faire une multiplication et une addition en un seul cycle, devrait entre autre permettre des gains lorsqu'il sera utilisé par les logiciels.

Piledriver ajoute le FMA3 (Fused Multiply/Add sur 3 opérandes, a = a * b +c ) en plus du FMA4 (a = b * c + d) déjà géré précédemment (Intel utilisera le FMA3 à compter d'Haswell), ainsi que les instructions de conversion flottantes 16/32 bits F16C introduites par Intel dans Ivy Bridge. Pour le reste les modifications se font par petites touches à tous les niveaux, les mécanismes de prédictions de branchement sont annoncés comme plus efficaces tout comme les schedulers tandis que des gains sont annoncés sur les divisions.


Page 2 - Piledriver & AM3+ = Vishera, la gamme

Piledriver & AM3+ = Vishera

Piledriver a déjà fait son apparition il y a quelques mois sur les APU Trinity et Virgo, respectivement destinés aux PC portables et aux PC de bureau. Virgo utilise un nouveau Socket FM2 alors que Vishera, la déclinaison "CPU" de Piledriver est toujours de type AM3+. Bonne nouvelle, une simple mise à jour du bios devrait rendre toute carte AM3+ compatible. Mieux, sur notre ASUS M5A99X EVO avec le bios 901 daté de décembre 2011 le CPU a pu fonctionner, même si nous avons utilisé un bios plus récent, le 1503, pour notre test.


Côté silicium les caractéristiques de Vishera sont très semblables à Zambezi puisque les deux processeurs sont gravés en 32nm SOI chez GlobalFoundries et font 315mm² pour 1,2 milliards de transistors - pour rappel Zambezi a "perdu" 800 millions de transistors. Le total des transistors est une variable à fort pouvoir d'ajustement et Intel a d'ailleurs fait un exercice inverse en changeant à la hausse celui de Sandy Bridge.

Les taille de cache sont également identiques entre Vishera et Zambezi, par contre le contrôleur mémoire DDR3 est désormais officiellement DDR3-1866, un mode qui fonctionnait déjà en pratique sur Zambezi.

Par rapport à l'offre Intel, qui intègre pour rappel également un HD Graphics, on note surtout que les die des Vishera et Zambezi sont nettement plus gros ce qui a forcément un impact non négligeable sur le coût de production.
La gamme
Pour ce lancement, AMD va commercialiser 4 nouvelles références :


Pour rappel, il existe 2 fréquences Turbo Core. La fréquence "Max Turbo" peut être atteinte lorsque la moitié des modules sont actifs, la fréquence "Turbo" pouvant fonctionner même avec tous les modules et cœurs actifs, dans la limite du TDP.

La comparaison entre l'ancienne et la nouvelle gamme n'est pas aisée. En FX-4, le FX-4300 est au même prix que le FX-4170, il dispose certes de Piledriver mais d'une fréquence de base et en Turbo moindre, d'un cache L3 réduit de moitié. Le TDP est par contre revu à la baisse.

Le FX-6300 profite également de cet allégement du TDP par rapport au FX-6200 au même tarif. Si sa fréquence de base est inférieure, il est au même niveau en mode Turbo.

Côté FX-8 le FX-8320 se positionne entre les 8120 et 8150 alors qu'il est plus proche de ce dernier en fréquence. Le FX-8350 profite d'une belle fréquence de base avec 500 MHz de plus que le FX-8150, mais cet écart se réduit à 200 MHz en Turbo et on est au même niveau en Turbo Max.


Page 3 - L'AMD FX-8350, protocole de test

L'AMD FX-8350

Pour ce test, et en attendant on l'espère d'autres modèles, AMD a pu nous fournir un AMD FX-8350. Cadencé de base à 4 GHz, il est configuré de la sorte au niveau de son association fréquence / tension :

- 4.0 GHz à 1.3375v (Base)
- 4.1 GHz à 1.4125v (Turbo)
- 4.2 GHz à 1.4250v (Turbo max)


A titre de comparaison notre FX-8150 a des VID respectifs de 1.2375v, 1.375v et 1.4125v pour 3.6, 3.9 et 4.2 GHz. Comme nous le verrons plus loin l'impact sur la consommation n'est pas si important qu'on pourrait le craindre, preuve que des améliorations ont été apportées au niveau des courants de fuite entre les deux échantillons.
Protocole de test
Pour le protocole de test nous reprenons celui mis en place pour le test des AMD FX dont nous avions détaillé les évolutions sur cette page.

Il évolue toutefois sur plusieurs points. Côté applicatif tout d'abord, nous avons fait évoluer la version de x264 de la build 2085 à la build 2216 qui intègre diverses optimisations utilisant entre autres les instructions introduites par Bulldozer. En pratique les processeurs Intel profitent également de gains de performances, les gains variant entre 3 et 5% selon le processeur. Tant qu'à faire nous avons également mis à jour le codec H.264 de MainConcept en passant de Reference 2.2 à TotalCode 2.5, le nouveau nom du logiciel. Cette fois il n'y a pas vraiment de modification des performances.


Les performances en jeu ont toutes été refaites avec une GeForce GTX 680 en lieu et place d'une GeForce GTX 580. Tous les jeux ont été mis à jour avec les derniers patchs. Nous avons changé de scène pour Rise Of Flight, celle utilisée à la base étant trop lourde et posant des soucis à la dernière version du moteur. F1 2011 est remplacé par F1 2012, Anno 1404 par Anno 2070 et Skyrim est intégré en tant que 8è jeu. Comme auparavant, nous testons ces jeux en 1920*1080 avec les détails (hors antialiasing) au niveau maximum, tout en cherchant des scènes lourdes nous permettant d'être limité en performance par le processeur.

Du fait de ces évolutions et pour des raisons de délai nous n'avons pu intégrer que des processeurs LGA 1155 et AM3+ dans un premier temps, d'autre viendront dans de futurs articles ! Les tests sont effectués sur les plates-formes suivantes :

- Intel DP67BG (LGA1155)
- ASUS M5A99X EVO (AM3+)
- 2x4 Go DDR3-1600 9-9-9
- GeForce GTX 680 + GeForce 306.97
- SSD Intel X25-M 160 Go + SSD Intel 320 120 Go
- Alimentation Corsair AX650 Gold

Les tests sont effectués sous Windows 7 SP1, les deux patchs destinés à exploiter au mieux les processeurs AMD FX sont bien sûr utilisés.


Page 4 - Consommation, efficacité énergétique

Consommation, efficacité énergétique
Pour le test de consommation nous essayons d'utiliser un test qui est pour toutes les architectures assez représentatif de ce que nous obtenons dans les applications en termes de performances et de consommation. Notre choix se porte actuellement sur Fritz Chess Benchmark, qui a de plus l'avantage de pouvoir facilement fixer le nombre de threads à utiliser.

Les mesures de consommation ne sont donc pas à prendre comme des valeurs maximales absolues mais plutôt typiques d'une charge lourde, puisque des logiciels spécialisés dans le stress processeur tels que Prime95 peuvent consommer environ 20% de plus. Toutes les fonctionnalités d'économie d'énergie, y compris celles des cartes mères comme l'EPU d'ASUS, sont activées pour ce test du moment qu'elles n'impactent pas négativement les performances.

Nous donnons pour rappel deux types de relevés, la première à la prise 220V via un wattmètre pour la configuration de test dans son intégralité, et la seconde sur l'ATX12V via une pince ampèremétrique. Cette mesure permet d'isoler le gros de la consommation du processeur, mais elle n'est malheureusement pas exactement comparable d'une plate-forme à une autre puisque dans certains cas une petite partie de la consommation du CPU est issue de la prise ATX 24 pins standard.


[ Prise 220V ]  [ ATX12V ]

La plate-forme AM3+ est assez gourmande au repos comparativement à la plate-forme LGA1155, un point résolu par AMD sur FM2. Dans ce domaine le FX-8350 fait un peu mieux que le FX-8150 et est le CPU AM3+ le plus économe. En charge la consommation du FX-8350 est notablement inférieur au FX-8150 avec 1 thread, mais repasse légèrement au dessus avec 8 thread. Ces chiffres sont sommes toutes rassurant étant donné la tension plus élevée demandée par le FX-8350, preuve d'un meilleur comportement au niveau des courants de fuite.

L'écart par rapport aux processeurs Intel est énorme, et on apprécie notamment la faible consommation du dernier Core i3-3240 : moins de 23w en charge sur l'ATX12V !

Reste maintenant à représenter l'efficacité énergétique d'un processeur. Pour se faire il s'agit de diviser la performance obtenue sous Fritz Chess Benchmark par la consommation du CPU. Seul problème, il n'est pas possible de connaitre exactement celle-ci : la mesure sur l'ATX12V n'est pas 100% comparable d'une plate-forme à une autre, et la mesure à la prise ne permet pas complètement d'isoler tout ceci.

Nous avons donc fait le choix d'utiliser deux méthodes de calcul pour isoler la consommation de processeur :

- Consommation sur l'ATX12V
- 90% du delta de consommation à la prise entre charge et repos

Nous utilisons les 90% afin d'exclure le rendement de l'alimentation à proprement parler. Il faut noter que si la première mesure favorise les processeurs tirant une petite partie de leur énergie via la prise ATX classique, la seconde favorise ceux qui ont une consommation élevée au repos. Malheureusement aucune méthode n'est parfaite.



[ Prise 220V ]  [ ATX12V ]

Même si Fritz est le logiciel qui profite le moins de l'architecture Piledriver comme nous le verrons un peu plus loin, la hausse de fréquence dans une consommation qui reste proche du FX-8150 permet au FX-8350 d'être plus efficace que ce soit avec 1 ou 8 thread. En multithread on reste par contre en dessous des Phenom II X6.

L'offre Intel est intouchable. Un Core i5 ou i7 Sandy Bridge est environ 2x plus efficace que l'AMD FX-8350, et les Ivy Bridge vont encore plus loin !


Page 5 - Overclocking et undervolting

Overclocking et undervolting
Nous avons bien entendu essayé d'overclocker l'AMD FX-8350. Pour rappel les AMD FX précédents sont très à l'aise dans les hautes fréquences et détiennent le record dans ce domaine pour un processeur x86 avec 8.7 GHz obtenu sur un FX-8150. Seul problème il s'agit ici d'overclockings réalisés dans des conditions extrêmes avec seulement un module actif, de l'azote liquide côté refroidissement et sans charge autre que l'affichage d'un CPU-Z !


Dans des conditions plus normales nous avions stoppé nos essais à 4.6 GHz à 1.34v sur le FX-8150, du fait d'une consommation trop élevée. Que donne le FX-8350, toujours alimenté par une ASUS M5A99X EVO et refroidi par un Noctua NH-U12P SE2 ?


Pour ce test nous avons désactivé le Turbo, et vérifié la stabilité sous Prime95 avec une tension augmentée ou abaissée par pas de 0.05v. De base à 4 GHz sa tension officielle est de 1.3375v, et la carte mère fournit réellement en charge une tension de 1.24v lorsque le mode d'économie énergie d'ASUS EPU est activé du fait du vDrop habituel. Pour nos essais nous avons limité ce vDrop en désactivant l'EPU et en réglant CPU Load Line Calibration sur High puis Extreme et CPU Current Capability sur 130%. Nous avons également activé l'option HPC Mode dans le bios ASUS afin de nous prémunir contre une baisse de fréquence liée à une consommation trop importante.


Toujours à une fréquence de 4 GHz nous avons tout d'abord essayé de stabiliser le processeur avec une tension inférieure aux 1.24v fournis par défaut en charge. Avec nos réglages bios et un VID configuré à 1.25v une tension de 1.21v était délivrée par la carte mère, ce qui permet de réduire très légèrement la consommation en charge sous Prime95 à la prise.


La fréquence a pu ensuite être stabilisée en charge sous Prime95 jusqu'à 4.4 GHz avec une augmentation de tension et de consommation raisonnable, +0.11v et +45w à la prise. Le passage à 4.5 GHz est par contre plus délicat avec une consommation qui est déjà à +90w, et les 4.6 GHz n'ont pu être "stabilisés" qu'en passant le LLC à High ce qui nous donnait une tension de 1.44v (pour une raison inconnue dès que nous utilisons un VID supérieur à 1.4125v la moitié des coeurs passaient à 1.4 GHz). Nous utilisons ici les guillemets car la consommation est vraiment très importante et nous n'avons pas dépassé les 5 minutes sous Prime95, en effet la consommation démarre à 340 watts pour grimper petit à petit jusqu'à 363 watts, avec un ATX12V seul mesuré à 273 watts soit plus du double du TDP du processeur : nous avons préféré couper court au test plutôt que de risquer d'endommager le processeur ou la carte mère.

Sur la base de ce FX-8350 l'overclocking ne semble pas vraiment meilleur qu'auparavant avec Vishera dans des conditions normales, et il faudra donc a priori encore mettre les moyens en termes de tension et donc de refroidissement et d'étage d'alimentation côté carte mère. Une opération qui ne sera pas forcément des plus rentable, si vous êtes un adepte de l'overclocking "utile" autant donc partir sur une version moins hautement cadencée comme le FX-8320. Bien entendu il faudra attendre plus de retours de ce côté pour généraliser ces résultats : il est probable que nous soyons tombés sur un échantillon particulièrement peu coopératif, AMD mettant plutôt en avant des fréquences de l'ordre de 5 GHz en cas d'overclocking !


Page 6 - Bulldozer vs Piledriver à 4 GHz

Bulldozer vs Piledriver à 4 GHz
Avant de rentrer dans les performances des processeurs tels qu'ils sont configurés dans leur version commerciale, nous avons voulu évaluer les gains offerts par l'architecture Piledriver par rapport à l'architecture Bulldozer dévoilée il y a un an. Pour ce faire, nous avons cadencé un AMD FX-8150 Zambezi et un AMD FX-8350 Vishera à la même fréquence de 4 GHz.

On commence par les performances des caches et du contrôleur mémoire relevées sous AIDA64 :


Si la latence des caches ne bouge pas, certains débits augmentent légèrement, et de manière plus marquée pour la lecture du cache L2. Côté mémoire, avec un contrôleur fonctionnant à 2.2 GHz dans les deux cas, on note une légère amélioration dans tous les domaines.
Passons maintenant à des chiffres plus pratiques :


Dans les applications le gain moyen est de 7,7% à fréquence égale, avec jusqu'à 16,7% de mieux sous V-Ray mais seulement 1,3% de plus sous Fritz Chess Benchmark 4.3. C'est surtout dans les jeux que le gain est le plus significatif, avec pas moins de 13,5% en moyenne ! Dans le pire des cas Vishera fait 8,1% de mieux (Skyrim, F1 2012) avec un gain maximal de 20,8% sous Crysis 2.

A seulement un an d'intervalle, ces gains sont très intéressants, comparables à ce qu'Intel offre lors d'un "Tock" (comme ce fut le cas entre Lynnfield et Sandy Bridge) et plus que ce que nous avons eu lors du "Tick" Ivy Bridge (3-4%).


Page 7 - Rendu 3D : Mental Ray et V-Ray

3d Studio Max 2011 - Mental Ray

Nous passons aux tests pratiques avec pour commencer un rendu 3d sous 3d Studio Max 2011 en utilisant le moteur de rendu Mental Ray sur une scène d'Evermotion . Le rendu est effectué en 600*375 afin de garder un temps de test raisonnable.


Sous ce premier test le FX-8350 est 18,5% plus rapide que son prédécesseur, ce qui permet au nouvel arrivant de se positionner juste derrière le Core i7-3770K.
3d Studio Max 2011 - V-Ray 2.0

Toujours sous 3d Studio Max 2011, on change de moteur pour le moteur tiers le plus populaire, V-Ray 2. On utilise une autre version de la même scène préparée par Evermotion pour ce moteur, le rendu étant toujours effectué en 600*375. Les temps de rendu sont nettement plus rapides, toutefois il ne s'agit pas de comparer les moteurs entre eux puisqu'il faudrait également observer de manière très attentive la qualité des fichiers finaux.


Avec V-Ray le gain est encore plus important que sous Mental Ray puisque le passage du FX-8150 au FX-8350 permet de gagner 23,8%. Ceci permet à AMD de prendre les devants sur toute la gamme LGA 1155.


Page 8 - Compilation : Visual Studio et MinGW/GCC

Visual Studio 2010 SP1

Nous compilons sous Visual Studio 2010 SP1 le code source du moteur 3D Ogre.


Avec un gain de 13,8% par rapport au FX-8150, le FX-8350 se positionne entre les Core i7-3770K et 2600K.
MinGW / GCC 4.5.2

Le même code source est cette fois compilé sous MinGW / GCC 4.5.2.


Sous MinGW le gain est plus réduit puisque de 12%, mais le positionnement entre les deux Core i7 est le même.


Page 9 - Compression : 7-zip et WinRAR

7-zip 9.2

7-zip rejoint notre protocole de test. Contrairement à WinRAR ce logiciel est fortement multithreadé si on utilise son algorithme le plus performant, LZMA2. Nous mesurons le temps nécessaire pour compresser un volume important de fichiers.


7-zip profite moyennement de l'architecture Piledriver et le gain est plus réduit mais tout de même de 8,1% avec le FX-8350. Le nouveau CPU AMD est légèrement plus rapide qu'un Core i7-2600K, l'i7-3770K gardant une petite marge d'avance.
WinRAR 4.01


Les mêmes fichiers sont compressés sous WinRAR en utilisant l'algorithme RAR le plus poussé ("Best").


WinRAR ne tire pas vraiment parti de plus de 2 cœurs pour la compression, du coup malgré des performances en hausse de 9,1% le FX-8350 se contente de battre un i5-3330 et reste devancé par les processeurs Intel les plus véloces.


Page 10 - Encodage : x264 et Rovi H.264

StaxRip - x264 build 2216

Pour l'encodage vidéo nous avons conservé le célèbre x264, ici dans sa build 2216. Nous utilisons l'interface StaxRip pour transcoder un extrait 1080p tiré du Blu-ray du film Avatar en utilisant 2 passes en mode fast avec un bitrate de 10 Mbits /s. Les temps des deux passes sont reportés, la 1ère étant moins multithreadée que la seconde et ne profitant pas de vraiment de plus de 3 à 4 cœurs.


[ Total ]  [ 1ère passe ]  [ 2nde passe ]

L'encodage x264 est un domaine qui profite bien de Piledriver et les gains mesurés lors du passage FX-8150 vers FX-8350 sont de 15,9% en tout, dont 16,4% sur la seconde passe. Le FX-8350 est plus rapide qu'un Core i7-2600K et il vient s'intercaler entre les i5 et i7 "K" Ivy Bridge. Il est en fait handicapé par ses performances sur la première passe peu multithreadée, a contrario sur la seconde passe il est le plus rapide des CPU ici présentés, un point important pour ceux qui n'encodent qu'en une seule passe.
Rovi TotalCode 2.5 H264 Pro

On passe maintenant à un autre codec H.264, celui de Rovi (ex MainConcept). Nous utilisons l'interface Rovi TotalCode H.264 pour effectuer le même type de transcodage que sous x264. Il faut noter que la 1ère passe est mieux multithreadée et nous ne reportons cette fois que le score global.


Comme sous x264 l'apport du FX-8350 est sympathique avec 14,9% de mieux que le FX-8150. Il est du coup en seconde position, juste derrière le Core i7-3770K.


Page 11 - Traitement photo : Lightroom et Bibble

Adobe Lightroom 3.4

Le traitement des photos par lot fait son apparition au sein de notre protocole. On commence par Lightroom au sein duquel nous exportons en JPEG un lot de 96 photos RAW issues d'un 5D Mark II tout en leur appliquant divers effets, tels que des corrections colorimétriques, d'objectif ou encore le traitement du bruit.


Lightroom est un des logiciels qui tirent le moins bénéfice du FX-8350 avec seulement 10,5% de gain par rapport au FX-8150. Il atteint les performances des Core i7-2600K et Core i5-3570K mais reste devancé par l'i7-3770K.

Sous Bibble nous traitons un lot de 48 photos RAW. Vous noterez que Bibble est plus lent que Lightroom, mais comme pour les moteurs de rendu ce test n'est pas là pour comparer les logiciels entre eux d'autant qu'il faudrait alors comparer minutieusement la qualité des sorties : un export plus lent peut aussi être plus qualitatif.


A contrario de Lightroom, Bibble profite d'un boost important de 20,9% avec le FX-8350. AMD souffrait ici d'un retard important par rapport à l'offre Intel, il n'est que partiellement comblé ici avec des performances intermédiaires entre les i5 et i7 Ivy Bridge.


Page 12 - IA d'échecs : Houdini et Fritz

Houdini 2.0 Pro

Enfin nous terminons ce tour d'horizon applicatif par un type d'application assez particulier, à savoir des algorithmes d'intelligence artificielle destinée aux échecs. On commence par Houdini Pro 2, utilisé via l'interface Arena 3. La version 1.5 trustait les 1ères places des classements des moteurs d'échecs et la version 2 semble promise au même avenir. Nous laissons tourner le moteur jusqu'au 24è tour en début de partie et notons la vitesse exprimée en Kilonoeuds par secondes.


Le FX-8350 prend ici la tête des processeurs intégré à ce test à la faveur d'un gain de performance de 18,5% par rapport au FX-8150.
Fritz Chess Benchmark 4.3

Nous passons maintenant à Fritz Chess Benchmarking, de l'éditeur Chess Base. Là encore les chiffres sont exprimés en Kilonoeuds par secondes.


Sous Fritz Intel conserve par contre la tête, le gain n'étant que de 10,1% entre FX-8150 et 8350. Le 8350 échoue juste derrière l'i7-2600K.


Page 13 - Jeux 3D : Crysis 2 et Arma II : OA

Crysis 2

Crysis 2 inaugure la partie jeux 3D de ce comparatif. Nous utilisions la dernière version 1.9 en DirectX 11 et mesurons le framerate obtenu en 1920*1080 Ultra à un emplacement précis au cours d'une fusillade.


Malgré le passage à une GeForce GTX 680 nous continuons sur notre scène de test à nous heurter à un "mur" autour de 50 fps. Il ne s'agit a priori pas d'une limite liée au GPU, d'autant que lors du test d'Ivy Bridge nous avions pu voir des gains lié au passage en DDR3-2133.

L'architecture Piledriver fait ici des miracles et le FX-8350 est 24,4% plus véloce que le FX-8150. Le nouveau processeur AMD passe donc, et de loin, devant le processeur AMD le plus rapide jusqu'à aujourd'hui dans ce test, le Phenom II X4 980. Il est du coup quasiment au même niveau que les processeurs i5 et i7, et notablement devant les i3.
Arma II : Operation Arrowhead

Sous Arma II : Operation Arrowhead nous mesurons le framerate lors de la traversée d'un village lors de la première mission solo, toujours en 1920*1080 et toutes options poussées au maximum, y compris la distance de visibilité.


Moins marqué, le gain sous Arma II entre FX-8150 et 8350 est tout de même de 13,9%. Si c'est suffisant pour devenir le processeur AMD le plus rapide, ce n'est par contre pas assez pour se battre contre les processeurs Intel. On arrive en effet au niveau du Core i3-3240, mais les i5 et i7 sont au dessus.


Page 14 - Jeux 3D : Rise of Flight et F1 2012

Rise Of Flight

Rise Of Flight, simulateur d'avions de chasses de la 1ère guerre mondiale, est utilisé en 1920*1080 avec un niveau de détail élevé. Pour ce test nous lançons une mission rapide avec un combat de 15 contre 15 appareils, le framerate étant mesuré en vue arrière sur le combat entre nos acolytes et nos adversaires.


Le FX-8350 apporte un surplus de performance de 15,7% par rapport au FX-8150. Peu favorable à AMD en général et aux FX en particulier, Rise Of Flight rend néanmoins un verdict cinglant puisque même les Core i3 sont nettement plus rapide que le FX-8350.
F1 2012

Le tout nouveau F1 2012 est utilisé en 1920*1080 avec les détails poussés au maximum. Nous mesurons le framerate durant le départ du GP d'Abu Dhabi.


Avec 15,7% de mieux que le FX-8150, le FX-8350 s'en tire mieux sous F1 2012 puisqu'il vient s'intercaler entre le Core i3-3240 et le Core i5-3330. L'avance est plus que notable par rapport aux Phenom II.


Page 15 - Jeux 3D : Total War Shogun 2 et Skyrim

Total War : Shogun 2

Pour Total War : Shogun 2 nous utilisons une partie de l'immense bataille du test "DX9 CPU" modifiée pour utiliser DX11 en 1920*1080 avec un niveau de détail élevé.


Le FX-8350 est de loin le processeur AMD le plus rapide sous Shogun 2, avec un gain de 20,6% par rapport au FX-8150. Là encore cela permet au dernier né des CPU AMD de se positionner entre le Core i3-3240 et le Core i5-3330.
Skyrim

Pour Skyrim nous utilisons une sauvegarde près de Faillaise (Riften) et mesurons le framerate en un endroit assez gourmand en CPU. Les détails graphiques sont poussés à leur maximum en 1920*1080 (sauf l'anti aliasing) avec également uGridsToLoad passé à 7.


Sous Skyrim le gain est plus contenu mais tout de même notable : +11.7% pour le FX-8350. Pour la première fois il ne s'agit toutefois pas de l'AMD le plus rapide, le Phenom II X4 980 étant devant. Comme sous Rise Of Flight les processeurs Intel sont ici très nettement devant.


Page 16 - Jeux 3D : Starcraft II et Anno 2070

Starcraft II

Sous Starcraft II, nous utilisons un replay spécialement enregistré par des utilisateurs du forum que nous remercions. Ce replay contient une attaque très (très) importante et nous mesurons le framerate durant cette dernière en 1920*1080 avec les détails poussés au maximum.


Le FX-8350 profite d'un gain impressionnant de 21,7% par rapport au FX-8150 pour prendre la tête de l'offre AMD. Malheureusement ceci ne lui permet que de s'approcher d'un Core i3-2130.
Anno 2070

Enfin pour Anno 2070 nous chargeons une sauvegarde d'une cité de 220 000 habitants que nous visualisons depuis une vue éloignée, le tout en 1920*1080 détails poussés au maximum.


Là encore le gain est très important avec 21,3% de mieux. Le FX-8350 est de loin le processeur AMD le plus performant, mais cela ne lui permet que de venir chatouiller l'i3-3240.


Page 17 - Moyennes

Moyennes
Bien que les résultats de chaque application aient tous un intérêt, nous avons calculé des indices de performances en nous basant sur l'ensemble de résultats et en donnant le même poids à chacun des tests. Nous présentons deux moyennes, l'une applicative intègre tous les tests en dehors des jeux 3D et l'autre est spécifique aux jeux 3D.


[ Standard ]  [ Par performance ]

Alors que le gain à fréquence égale entre Vishera et Zambezi est de 7,7% en moyenne dans les applications, entre FX-8350 et FX-8150 il grimpe à 14,8% à la faveur de la fréquence supérieure. De quoi permettre au nouvel arrivant de se positionner au dessus du Core i7-2600K, l'i7-3770K restant plus véloce en moyenne. Un positionnement des plus intéressants sachant que le FX-8350 est moins cher que l'i5-3570K tout en étant notablement plus véloce dans le domaine applicatif !



[ Standard ]  [ Par performance ]

Dans les jeux 3D le gain est encore plus important avec 18,1% de mieux pour le FX-8350 par rapport au FX-8150. Cette fois la fréquence joue moins puisque les jeux ont tendance à être moins multithreadés et à plus profiter de la marge de Turbo plus importante du FX-8150. Pour rappel le gain à fréquence égale est de 13,5%.

Malheureusement pour AMD si le FX-8350 prend la tête de sa gamme alors que le FX-8150 restait devancé par le Phenom II X4 980, il a du mal à lutter avec l'offre Intel et ne parvient qu'à s'intercaler entre les Core i3-2130 et 3240. Les Core i5 sont clairement hors d'atteinte.

Bien entendu nous avons cherché au travers de nos tests des cas où les performances ludiques sont limitées par le CPU et non pas le GPU, ceci malgré l'utilisation du 1920*1080 et de détails élevés. Forcément, si on utilise des scènes moins lourdes côté CPU et/ou on augmente encore les réglages graphiques impactant uniquement le GPU de manière à ne plus permettre d'atteindre les framerates rendus possibles sur les CPU les plus performants (via l'AA ou la résolution ... ou en baissant la puissance du GPU !) il est possible de resserrer les rangs.


Page 18 - Conclusion

Conclusion
L'AMD FX-8350, fer de lance de la nouvelle gamme de processeur FX d'AMD, marque-t-il le retour d'AMD ? Par rapport au lancement du FX-8150, le progrès est net même s'il faut bien avouer que l'inverse aurait été difficile. En termes de performances tout d'abord, on note des gains partout, et surtout dans le domaine ludique sur lequel les FX avaient du mal à se démarquer des Phenom II. Coté prix AMD s'est cette fois positionné de manière plus juste. Ainsi, alors que le FX-8150 avait été lancé à 245$, le FX-8350 est annoncé à 195$.


Par rapport à l'offre Intel, AMD se place donc de manière très agressive du côté du rapport performance / prix, pour peu qu'on ne s'intéresse qu'aux performances applicatives. Le FX-8350 est en effet au niveau des Core i7 LGA 1155 dans ce domaine - les hexa coeurs LGA 2011 restant bien sûr inattaquables par l'offre AMD - alors qu'ils sont au minimum à 294$ en version classique et 317$ en version K sur la grille tarifaire Intel ! Une grille qui est d'ailleurs figée depuis le lancement des Sandy Bridge début 2011, ce malgré la taille réduite des puces Ivy Bridge permise par l'avance technologique considérable d'Intel en matière de process.

Malheureusement le FX-8350, s'il apporte des gains notables par rapport à l'offre précédente, continue de concéder un franc retard par rapport aux processeurs Intel dans les jeux, ces derniers étant moins à même de disposer de 8 threads lourds nécessaires à la bonne exploitation du FX. Alors qu'on est au niveau d'un i7 en applicatif, on se retrouve au niveau d'un i3 pour les jeux, ce qui est certes suffisant la plupart du temps mais rend l'addition bien moins intéressante s'il s'agit de l'usage principal de la machine.

L'autre gros point noir de la gamme FX reste bien entendu son efficacité énergétique sans commune mesure avec l'offre Intel qui est 2 à 2.5x supérieure : AMD n'a pas fait de gros progrès de ce côté depuis les Phenom II, un comble alors qu'on est passé du 45 au 32nm dans l'intervalle ! L'avantage d'Intel dans ce domaine ne joue pas que – marginalement – sur la facture EDF mais il facilite surtout la mise au point d'une configuration silencieuse en charge.


On saluera par contre l'initiative d'AMD, qui propose une gamme entièrement débloquée au niveau du coefficient multiplicateur, alors que chez Intel ce dernier est complètement bloqué sur i3, partiellement débloqué (+4 par rapport au Turbo) sur i5 /i7 et débloqué sur les versions "K" qui restent onéreuses. Qui dit coefficient débloqué ne dit pas forcément marge d'overclocking intéressante et vu la fréquence somme toute modeste atteinte sur notre processeur, 4.5 GHz stables, l'overclocking sera plus utile sur un processeur partant de plus bas que 4 GHz tel que les FX-8320 et 6300. Attention toutefois, il est probable que nous soyons tombés sur un échantillon particulièrement peu coopératif.

Se pose enfin la question de la pérennité de la plate-forme. Côté Intel, on sait déjà que le LGA1155 laissera place au second trimestre 2013 au LGA1150 et à la nouvelle architecture Haswell qui devrait encore enfoncer le clou du côté de l'efficacité énergétique. Mais quid de l'AM3+ ? AMD n'a pas fait évoluer la plate-forme avec un chipset gérant le PCI-Express 3.0 et l'USB 3, et n'a pas encore indiqué officiellement si Steamroller, la prochaine évolution de son architecture, sera déclinée sur autre chose qu'un APU Socket FM2. Dommage !


Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.