HardWare.fr


Toshiba rejette une fois de plus Western Digital
Divers Mémoires
Publié le Jeudi 14 Septembre 2017 par Guillaume Louel

URL: /news/15238/toshiba-rejette-fois-plus-western-digital.html


MAJ : Bloomberg  a confirmé qu'Apple avait bel et bien proposé d'investir 3 milliards dans l'offre de rachat portée par Bain Capital, qui inclut également Dell, SK Hynix, et... Seagate !

La situation s'envenime une fois de plus entre Toshiba et Western Digital. Le premier tente actuellement de revendre son activité mémoire (Toshiba Memory Corporation) pour couvrir des pertes importantes engendrées sur son activité nucléaire aux Etats-Unis.

Toshiba avait d'abord annoncé en juin avoir choisi un consortium porté par des investisseurs américains privés, Bain Capital, mais dont la majorité de l'offre était portée par SK Hynix en pratique. Quelque chose qui a fortement irrité Western Digital qui avait pour rappel racheté Sandisk (qui était historiquement lié à Toshiba via une Joint Venture).

Courant août, après quelques échanges juridiques, Toshiba avait annoncé investir, seul, dans sa future usine de mémoire.

Aujourd'hui la porte semble se refermer presque définitivement  car Toshiba a annoncé, une seconde fois, avoir choisi l'offre de Bain Capital dans le but de négocier de manière définitive la cession de son activité, d'ici la fin du mois. Une discussion qui reste malgré tout... non-exclusive.

Trois offres étaient officiellement envisagées par la société japonaise, celle de Bain (a qui sont associées des fonds japonais pour des raisons politiques), celle de Western Digital et une troisième portée par Hon Hai. Le directoire de Toshiba aurait été séduit par une "nouvelle offre" de Bain.

La "nouvelle offre" est probablement liée à Apple qui, d'après nos confrères de Bloomberg , s'était associé d'une manière ou d'une autre à Bain Capital. Apple est pour rappel un très gros consommateur de mémoire NAND et tente régulièrement d'offrir un support financier aux constructeurs mémoire en payant a l'avance ses commandes. Un tel système pourrait être la nouveauté de l'offre d'après nos confrères, même si un investissement direct n'est pas exclu.

De son côté, Western Digital a annoncé sa déception  en indiquant avoir été "flexible" et "constructif" avec son partenaire. Western Digital continue de marteler qu'en pratique l'offre est portée principalement par SK Hynix, quelque chose qui reste à vérifier dans le cas de la "nouvelle offre" pour laquelle nous n'avons pas plus de détails.



Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.