HardWare.fr


GDC: AMD Vega : démo du FP16 et du HBCC
Cartes Graphiques
Publié le Mardi 28 Février 2017 par Damien Triolet

URL: /news/15023/gdc-amd-vega-demo-fp16-hbcc.html


AMD a profité de sa conférence Capsaicin organisée pendant la GDC pour effectuer de nouvelles démonstrations autour de son futur GPU Vega 10 et mettre en avant ses spécificités.

Ne vous attendez pas à un lancement d'une carte graphique à base de GPU Vega, ni a plus d'informations sur ses performances en jeu. Il est encore trop tôt pour cela, la GDC n'est pas une plateforme qui y est adaptée au vu d'un lancement plutôt attendu pour mai ou juin. Le but d'AMD est de continuer le teasing et de montrer aux développeurs ce dont est capable sa nouvelle architecture.

La première démonstration a mis en avant l'intérêt du FP16. Une précision réduite qui est pour rappel supportée pour un ensemble d'instructions exécutées avec un débit doublé par rapport au FP32 classique (grossièrement via un vecteur dans le vecteur) suivant les opportunités offertes par le code au compilateur.

AMD a développé une nouvelle version de TressFX (4.0), sa librairie de rendu et de simulation des cheveux, capable de profiter du FP16. Tout l'aspect simulation est ainsi accéléré, ce qui permet au gain global de 50% dans la démonstration de TressFX. Un gain serait également possible sur GCN 3 et GCN 4 qui ne sont pas capables d'exécuter le FP16 plus rapidement mais peuvent en profiter pour compacter les registres.

La seconde démonstration essaye de mettre en avant ce que va permettre le High Bandwidth Cache Controller de Vega. Pour rappel il s'agit d'un contrôleur mémoire plus évolué qui va pouvoir traiter la HBM ou tout autre type de mémoire comme cache local en association avec l'utilisation de mémoire système quand cela est nécessaire.

Cela nous rappelle bien entendu les promesses de l'AGP, d'HyperMemory ou encore du TurboCache. Voire même des pilotes plus intelligents censés être capables d'aider le GPU Fiji et les Radeon Fury à se contenter de 4 Go. Rien de tout cela ne nous a convaincus jusqu'ici. Mais AMD promet que cette fois avec Vega, sa solution tient la route et est réellement capable de gérer les déplacements de mémoire de manière efficace.

La première carte graphique basée sur Vega est attendue avec 8 Go de HBM2 et n'aura donc pas réellement besoin de faire appel à cette possibilité avant quelques temps. Pour démontrer cette capacité, AMD a donc limité artificiellement à 2 Go de mémoire deux cartes graphiques équipées d'un GPU Vega 10. La première utilise une gestion classique de la mémoire alors que le HBCC est actif sur la seconde. Deus Ex en mode DirectX 11 est exécuté avec un niveau de qualité adapté pour viser +/- 30 fps. Sur la première carte graphique, des saccades importantes apparaissent alors que tout est parfaitement fluide avec le HBCC. Les FPS minimaux sont presque doublés sur ce second système.

AMD ne veut pas, tout du moins pour l'instant, présenter le HBCC comme une approche qui permet de réduire les coûts en limitant la quantité de mémoire embarquée. Au contraire pour AMD, le HBCC représente une valeur ajoutées pour les joueurs, qui va permettre d'augmenter la pérennité de ses cartes graphiques qui ne verraient plus leurs performances être massacrées dès que les jeux commencent à utiliser plus de mémoire vidéo. Evidemment c'est également un point important pour positionner les cartes graphiques Vega par rapport à une éventuelle nouvelle GeForce GTX 1080 Ti qui proposerait plus de 8 Go.



Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.