HardWare.fr


Kaby Lake dans moins d'un mois : le point
Processeurs
Publié le Vendredi 9 Décembre 2016 par Marc Prieur

URL: /news/14874/kaby-lake-moins-mois-point.html


Dans moins d'un mois, Intel lancera lors du CES début janvier une nouvelle gamme de processeur Core dit de "7è génération" sur PC de bureau, les Kaby Lake. Déjà déclinés sur mobile depuis la rentrée, qu'apportent ces nouveaux processeurs ?

14nm+ et fréquences en hausse

A l'instar des Broadwell et Skylake, Kaby Lake est basé sur une gravure en 14nm. Intel parle toutefois d'un "14nm+" et précise avoir amélioré la géométrie de son process, au niveau de la forme des "fins" (les ailettes qui constitue les transistors FinFET) et aussi du canal. La société annonce 12% d'amélioration de performances (sans préciser à quel niveau) ce qui est assez vague.

En effet, au fil de l'exploitation d'un process, sa fiabilité, son rendement, et incidemment ses performances évoluent. Etant donné les difficultés rencontrées par Intel au début de l'exploitation du 14nm, il est difficile de juger réellement ce que ce chiffre représente, et s'il s'agit vraiment d'une évolution par rapport à la production ayant eu lieu par exemple ces derniers mois, ou s'il s'agit tout simplement de l'évolution naturelle, lié au débogage et à l'exploitation du process.

Intel en profite tout de même pour revoir à la hausse les fréquences de 200 à 300 MHz, ainsi le Core i7-7700K fonctionnera de base à 4.2 GHz avec un turbo à 4.5 GHz alors que le Core i5-7600K sera à 3.8-4.2 GHz. Les premiers tests montrent que cela ne se fait pas au dépend de marge d'overclocking qui reste similaire en pourcentage, de quoi permettre de se rapprocher des 5 GHz.

iGPU : des avancées côté media et sorties

Côté iGPU, les apports se concentrent sur les blocs media et display. Le plus gros du GPU, le bloc lié à la 3D et au calcul, reste inchangé et de 9è génération à l'instar de Skylake. Tout au plus bénéficiera-t-il d'un léger gain de fréquence. La partie media prends désormais en charge le décodage HEVC 10-bit et VP9 8 et 10-bit. L'encodage HEVC 10-bit et le VP9 8-bit est également de la partie. Côté sorties vidéos au contraire des versions 2 coeurs lancées à la rentrée on aura droit au HDCP 2.2.

CPU : circulez, il n'y a presque rien à voir

Côté processeur Intel met en avant une meilleure réactivité de la fonction SpeedShift, qui permet sous un OS le supportant (c'est le cas de Windows 10) de donner le contrôleur du couple fréquence/tension en fonction de la charge au processeur et non plus au système d'exploitation. Le contrôleur mémoire supportera nativement la DDR4-2400 au lieu de la DDR4-2133 pour Skylake, une vitesse que l'on peut atteindre sans souci sur Skylake "K".

Pour le reste… circulez il n'y a rien à voir ! Kaby Lake n'apporte aucune amélioration au niveau de la vitesse des caches ou de celles des unités d'exécution, qui reste identique à Skylake. Les performances seront donc identiques à fréquence égale, les gains viendront donc exclusivement de la fréquence supérieure de 200 à 300 MHz, de quoi obtenir un gain de performance de l'ordre de… 5%.

De nouveaux chipsets

Si les Kaby Lake fonctionneront sur LGA 1151 et sur les cartes mères actuelles via une simple mise à jour de bios, Intel n'oublie pas ses partenaires côté carte mère et leur permettra de renouveler à cette occasion l'intégralité de leur gamme via de nouveaux chipsets, les Z270 et H270 Express. Le Z270 supportera 30 lignes PCIe / ports USB 3.0 / ports SATA combinés, contre 26 pour le Z170.

On restera "limité" à un maximum de 10 USB 3.0 et 6 SATA, mais dans cette configuration on pourra disposer de 14 lignes PCIe 3.0 sur un total de 24 possibles, contre 10 sur un total de 20 sur Z170… sachant bien sûr qu'in fine le lien avec le CPU est de type DMI 3.0 équivalent à x4 Gen3. De quoi permettre sur les cartes mères haut de gamme l'intégration de deux ports M.2 PCIe x4, d'un contrôleur USB 3.1 reliés en PCIe x2, de deux contrôleurs réseaux PCie, etc… mais pas forcément intéressant pour 99.x% des usages.

Au final...

17 mois après Skylake, la sortie de Kaby Lake s'annonce comme décevante. Faute d'un 10nm prêt à temps, Kaby Lake est un produit qui ne mérite pas à notre sens son qualificatif de "7è génération" et qui prouve une fois de plus l'attentisme d'Intel sur un marché qu'il contrôle depuis trop longtemps. Le marketing semble une nouvelle fois avoir très peur du vide, quitte à forcer le lancement de produits à l'intérêt peu justifié par rapport à la génération précédente. En 2017 notre regard se tournera donc plutôt du côté de Skylake-X, prévu sur LGA2066, et surtout sur les AMD Zen attendus pour le premier trimestre.



Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.