HardWare.fr


2 puces pour les APU de 7è génération
Processeurs
Publié le Mercredi 1er Juin 2016 par Marc Prieur

URL: /news/14654/2-puces-apu-7e-generation.html


AMD profite du Computex pour annoncer ce qu'il appelle sa 7è génération d'APU, composée de deux puces : Bristol Ridge et Stoney Ridge.

Derrière ces puces se cache en fait la combinaison Excavator et GCN 1.2 déjà utilisée sur Carrizo, avec de menues améliorations destinées à tirer encore plus de ces puces malgré une gravure toujours en 28nm. La moitié des gains viendraient ainsi de modification de l'architecture des transistors chez GlobalFoundries, l'autre de modification permettant de mieux coller aux capacités individuelles de chaque puce ainsi que de la gestion, comme chez Intel depuis les Core M, de la température du système en sus de la température processeur afin d'allonger si possible la durée pendant laquelle l'APU peut aller au-delà de sa consommation de base.

 
 

Bristol Ridge est très (très) proche de Carrizo, d'ailleurs le nombre de transistor est identique à 3,1 milliards alors que la surface varie légèrement (250.4mm² au lieu de 244.6mm²). On trouve 2 modules x86 Excavator associés à 8 Compute Units GCN 1.2 et un soutbhridge gérant 4 USB 3.0, 4 USB 2.0 et 2 SATA 6 Gbs. La mémoire est gérée sur deux canaux et peut être de type DDR3-2133 ou DDR4-2400, alors que le nombre de ports PCIe Gen3 est de 12 (dont 8 pour un GPU externe). Il est décliné en gammes FX, A12 et A10, avec des variations au niveau des fréquences et du TDP mais aussi du nombre de CUs actives (6 à 8). Les puces les plus haut de gamme sont le FX 9830P qui avec un TDP de 35w fonctionne à 3/3.7 GHz côté CPU et 900 MHz au mieux côté GPU (en Carrizo on était au mieux à 3.4 GHz et 900 MHz), et d'autre part le FX 9800P qui est à 2.7/3.6 GHz et 758 MHz.

Stoney Ridge est pour sa part composé de 1.2 milliards de transistor sur 124.5mm², cette puce remplace Carrizo-L et permet à AMD d'unifier les architectures de sa gamme APU, chose qu'on ne pensait pas voir venir avant Zen. Cette fois on a droit à un module x86 Excavator et 3 Compute Units GCN 1.2 alors que la mémoire est gérée sur un canal permettant au mieux d'atteindre la DDR4-2133. On troque donc entre autre 4 petits coeurs x86 pour 2 plus performants, et le nombre d'unités GCN augmente de 50% alors qu'on dispose d'un moteur vidéo plus à jour capable de décoder le H.265 et de disposer d'une sortie HDMI 2.0. Cette puce est déclinée en tant que A9, A6 et E2, avec toujours un TDP de 15 watts mais des fréquences CPU et GPU qui varient ainsi qu'un nombre de CUs limité à 2 en E2.

Le premier produit utilisant ces APU sera l'HP ENVY x360 déjà annoncé il y a quelques semaines, il utilisera selon les versions l'une ou l'autre des puces.

 
 



Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.