HardWare.fr


Toshiba lance l'OCZ RD400
Stockage SSD
Publié le Mercredi 25 Mai 2016 par Marc Prieur

URL: /news/14636/toshiba-lance-ocz-rd400.html


Toshiba annonce aujourd'hui l'OCZ RD400. Au format M.2 et utilisant une interface PCIe x4 Gen3, ce SSD utilise le protocole NVMe 1.1b. Il est disponible en deux versions, associé ou non à une carte adaptatrice pour un slot PCIe x4.

Vous aurez noté notre formulation, c'est bien Toshiba qui annonce ce SSD, preuve si il le fallait du changement de stratégie opéré par Toshiba pour OCZ. L'OCZ RD400 est en fait la déclinaison retail du Toshiba XG3 qui est lui réservé au marché OEM. Il utilise un contrôleur Toshiba, le TC58NCP070GSB, qui n'a a priori rien en commun avec le contrôleur NVMe JetExpress que développait OCZ à une époque et qui semble donc abandonné. Côté NAND on retrouve de la MLC 15nm Toshiba.

 
 

Les performances annoncées sont élevées, voici ce qu'il en est respectivement pour le débit en lecture, écriture, IOPS aléatoire 4K en lecture puis écriture et endurance :

  • 128 Go : 2200 Mo/s, 620 Mo/s, 170K IOPS, 110K IOPS, 74 To
  • 256 Go : 2600 Mo/s, 1150 Mo/s, 210K IOPS, 140K IOPS, 148 To
  • 512 Go : 2600 Mo/s, 1600 Mo/s, 190K IOPS, 120K IOPS, 296 To
  • 1024 Go : 2600 Mo/s, 1550 Mo/s, 210K IOPS, 130K IOPS, 592 To

Il faut rappeler qu'en pratique rare sont les usages qui profiteront de telles performances pour creuser l'écart face à un SSD SATA classique. La garantie est de 5 ans, le RD400 bénéficie bien entendu du logiciel OCZ SSD Utility (ex. OCZ Toolbox) et du programme de garantie avancé (ex. ShieldPlus) qui permet d'obtenir un échange anticipé et une prise en charge des frais de ports. Côté tarif il faut compter environ 120, 185, 340 et 810 € selon la capacité, avec 20 € en sus pour la version avec carte PCIe x4.



Copyright © 1997-2021 HardWare.fr. Tous droits réservés.