HardWare.fr


GDC: Nvidia lance le SDK GameWorks 3.1
Cartes Graphiques
Publié le Mardi 15 Mars 2016 par Damien Triolet

URL: /news/14548/gdc-nvidia-lance-sdk-gameworks-3-1.html


Nvidia profite de la GDC pour lancer une évolution de son SDK GameWorks. Celui-ci passe en version 3.1 avec au menu 3 nouvelles techniques de rendu ainsi que 2 nouveaux modules de simulation PhysX.

Avec GameWorks 3.1, les effets d'ombres et de lumières sont à l'honneur et de nouveaux modules graphiques sont proposés par Nvidia en vue d'une intégration par les développeurs de jeux vidéo :

  • Volumetric Lighting : une nouvelle technique d'éclairage volumétrique qui permet de représenter le passage de la lumière à travers l'atmosphère
  • Hybrid Frustum Traced Shadows (HFTS) : évolution du Percentage-Closer Soft Shadows PCSS) qui permet une évolution naturelle des ombres dures vers les ombres douces
  • Voxel Accelerated Ambiant Occlusion (VXAO) : nouvelle technique d'approximation de l'occultation ambiante pour apporter de la profondeur et du réalisme à la scène 3D

Nous vous donnerons plus de détails sur ces effets graphiques plus tard dans la semaine, Nvidia ayant posé un embargo qui prendra fin après les présentations techniques de ces effets à la GDC. A noter que le HFTS est déjà proposé dans The Division alors que le récent patch de Rise of the Tomb Raider vient d'y ajouter le support du VXAO en mode DirectX 11.

Du côté de PhysX, Nvidia propose deux nouveaux modules en versions betas. Tout d'abord PhysX-GRB, une implémentation plus avancée de la prise en charge des corps rigides. Cette approche hybride qui exploite CPU et GPU est annoncée comme capable d'améliorer les performances d'un facteur x6. Ensuite Nvidia propose Flow, un algorithme qui simule et traite le rendu des fluides combustibles tels que le feu et la fumée sans devoir les restreindre à un espace limité.

Parallèlement à l'annonce de ces nouveautés, Nvidia tient à réinsister sur le fait que le but premier de GameWorks est d'aider les développeurs à produire de meilleurs jeux et à proposer la meilleure expérience possible sur GeForce. Régulièrement critiqué sur ce point, GameWorks est également un outil stratégique important pour Nvidia, qui peut lui permettre de dégager un avantage compétitif.

Probablement pour apaiser ces critiques, mais sans doute suite à une demande des développeurs qui apprécient l'ouverture prônée par AMD avec GPUOpen, Nvidia change quelque peu son fusil d'épaule en allant vers plus d'ouverture pour ses modules GameWorks. Le code source de certains d'entre eux sera ainsi progressivement rendu disponible sur GitHub. Les modules Volumetric Lighting et Faceworks sont les premiers à être disponibles alors que HairWorks, HBAO+ et WaveWorks y seront proposés sous peu. Une évolution que l'on ne peut que saluer.



Copyright © 1997-2022 HardWare.fr. Tous droits réservés.