HardWare.fr


Test d'endurance SSD, clap de fin à 2.4 Pétaoctets
Stockage SSD
Publié le Vendredi 13 Mars 2015 par Marc Prieur

URL: /news/14130/test-endurance-ssd-clap-fin-2-4-petaoctets.html


En août 2013, nos confrères de The TechReport  ont lancé un test d'endurance sur 5 modèles de SSD, un sacerdoce qui aura duré 18 mois :

- Corsair Neutron GTX 240 Go
- Intel 335 240 Go
- Kingston HyperX 3K 240 Go
- Samsung 840 250 Go
- Samsung 840 Pro 256 Go

Le Kingston était présent deux fois dans le test, le premier étant testé avec des données incompressibles et l'autre avec des données compressibles. Les Kingston HyperX 3K, Intel 335, Samsung 840 et Corsair Neutron GTX ont craqué à environ 728, 750, 900 et 1200 To de données écrites, mais après deux lots d'erreurs incorrigibles pour le Samsung 840, dont une dès 300 To.


Il ne restait que le Samsung 840 Pro et le Kingston HyperX avec une charge compressible en course lors du dernier point à 2 Pétaoctets, mais ils ont également rendu les armes. Le second HyperX est mort après une coupure du courant qui a eu lieu alors qu'il en était à 1500 To d'écritures en Flash (pour 2100 To demandées par le système), soit un peu plus du double du premier exemplaire ce qui est la preuve d'une grande variabilité même si le SSD a subi deux erreurs incorrigibles à environ 750 To. Après cette coupure le disque est devenu inaccessible.

Dernier SSD en lice, le Samsung 840 Pro s'est pour sa part éteint après 2400 To écrits. Il en était alors à plus de 7000 secteurs ré-alloués soit 10,7 Go de Flash tout de même, seuls 20% des blocs en réserve étaient encore disponibles. C'est un peu après 400 To que la durée de vie officielle du SSD, visible via l'information SMART wear leveling count, a été atteinte mais ce n'est qu'au-delà de 700 To que les blocs ont commencé à être ré-alloués en masse avant donc d'atteindre cette panne à 2400 To. L'amplification en écriture étant très faible vu que la charge est purement séquentielle, ces chiffres correspondent respectivement à environ 1500, 2700 et 9300 cycles d'écritures.


Bien entendu vu la taille de l'échantillon et la variabilité de ce genre de test il n'est pas opportun de tirer de conclusions individuelles, néanmoins ce test démontre si il le fallait encore que ces SSD sont capables d'encaisser des volumes d'écritures bien supérieurs à ceux nécessaires pour un usage standard, ce dernier se situant à 10-20 Go par jour soit 18 à 36 To sur 5 ans. L'endurance n'est toutefois pas la seule problématique que doivent gérer les SSD modernes et leur Flash, pour preuve le souci de performance en lecture sur des données anciennes sur les Samsung 840 n'est pas mis en évidence par ce genre de test.

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.