HardWare.fr


CES: AMD FreeSync est presque là : le point
Divers Ecrans
Publié le Mardi 6 Janvier 2015 par Damien Triolet

URL: /news/14025/ces-amd-freesync-presque-la-point.html


L'arrivée des premiers écrans FreeSync est maintenant imminente et cette technologie qui permet de fluidifier l'affichage pour le plus grand plaisir des joueurs est largement mise en avant par AMD sur son stand du CES. Lors de notre visite, nous avons pu en profiter pour obtenir quelques éclaircissements sur certains points, tels que les mises à jour de certains écrans déjà disponibles.

Tout d'abord, nous avons pu confirmer que FreeSync fonctionne comme prévu dans les jeux. Il n'y a rien de spécial de plus à ajouter sur ce point, cela fonctionne aussi bien que le G-Sync de Nvidia d'après ce que nous avons pu observer.

11 écrans sont prévus dans un premier temps :

- BenQ XL2730Z : 27", 2560x1440, 144 Hz
- Iiyama ProLite B2888UHSU-B1 : 28", 4K, 60 Hz
- LG 29UM67 : 29", 2560x1080, 75 Hz
- LG 34UM67 : 34", 2560x1080, 75 Hz
- Nixeus NX-VUE24 : 24", 1920x1080, 144 Hz
- Samsung UE590 : 23.6" / 28", 4K, 60 Hz
- Samsung UE850 : 23.6" / 28" / 31.5", 4K, 60 Hz

Au CES, AMD a en démonstration 3 de ces écrans compatibles FreeSync, de 3 fabricants différents : BenQ, LG et Samsung :

 
 


L'écran BenQ tourne avec une Radeon R9 285, celui de LG avec un APU A10-7850K et celui de Samsung avec une Radeon R9 290X ainsi qu'avec un portable équipé en Radeon R9 M295X et R9 290X via le boîtier externe d'Alienware. La compatibilité est donc bien assurée sur l'ensemble des produits récents d'AMD.

Il n'y a pas encore de portable directement équipé d'une dalle compatible FreeSync de prévu. Bien qu'AMD pourrait ainsi disposer d'un argument de taille dans un monde mobile dominé par Nvidia, le problème est que les dalles de ces PC ne s'y prêtent en général pas bien, n'étant pas de qualité suffisante. Mais tout est prêt pour le jour où un fabricant voudra investir dans une dalle adaptée.

Qu'en est-il des possibilités de mise à jour du firmware ? AMD nous a confirmé que le modèle Iiyama est bien prévu pour recevoir une mise à jour de son firmware. Celle-ci pourrait être faite directement par l'utilisateur ou en renvoyant l'écran en vue de cette modification pour celui qui ne voudrait pas prendre le risque de cette manipulation.

Par ailleurs, nous nous demandions quelle était la différence avec l'écran U28D590D déjà commercialisé par Samsung et le modèle FreeSync annoncé pour mars. AMD nous a indiqué qu'il n'y en avait en fait aucune, en dehors du firmware. Samsung n'a par contre pas encore indiqué s'il proposerait ou pas une mise à jour du firmware pour les utilisateurs actuels. Si ce n'était pas le cas, il restera à espérer qu'un système de mise à jour existe sur cet écran et qu'une bonne âme se chargera de récupérer le firmware FreeSync de la nouvelle révision.


Au niveau des détails d'implémentation, AMD peut supporter des fréquences de rafraîchissement qui varient entre 9 et 240 Hz. Il revient par contre à chaque fabricant de définir la limite inférieure pour chacun de ses écrans, puisque suivant la dalle, des problèmes peuvent intervenir. Par exemple un clignotement apparaît sur beaucoup de dalles quand le taux passe sous les 30 Hz. Chaque fabricant pourra décider de favoriser la fluidité à un faible niveau de fps ou bien de faire en sorte que le léger clignotement ne soit jamais visible, voire de proposer les 2 options dans l'OSD de l'écran. Le pilote AMD devra par contre respecter la valeur fixée par l'écran.

Tous les écrans compatibles FreeSync n'en recevront d'ailleurs pas le logo et la certification, AMD le réservant aux modèles qui atteignent un certain niveau de qualité, qui n'a pas encore été fixé précisément. Par exemple un écran 60 Hz dont la limite inférieure est fixée à 45 Hz n'aura qu'un intérêt limité et ne recevra pas le logo FreeSync. Il devrait par contre lister le support de l'Adaptive Sync qui sera le signe que FreeSync sera fonctionnel.

A noter que FreeSync n'est pas fonctionnel sur le bureau de Windows et a besoin d'un mode plein écran exclusif pour s'enclencher, ce qui rend beaucoup de lecteurs vidéo incompatibles. Celui fourni par Microsoft avec Windows 8.1 et Windows 10 est par contre compatible avec FreeSync et le taux de rafraîchissement pourra s'adapter au format de la vidéo pour assurer une lecture parfaitement fluide.

Face à ce très large support de FreeSync, il restera à voir quelle sera la réaction de Nvidia dont G-Sync reste cantonné à des écrans haut de gamme spécifiques. L'argument de Nvidia a toujours été que son module était nécessaire pour offrir une qualité optimale en émettant des doutes sur les capacités d'AMD de faire aussi bien. Mais à priori, des tests complets restent nécessaires pour s'en assurer, AMD y est bel et bien parvenu !

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.