HardWare.fr


CES: Nvidia mise sur le marché automobile
Cartes Graphiques
Publié le Mardi 6 Janvier 2015 par Damien Triolet

URL: /news/14018/ces-nvidia-mise-marche-automobile.html


Lors de ce CES, Nvidia a consacré la majeure partie de sa conférence aux possibilités qu'offrent et que vont offrir ses SoC Tegra au marché automobile. Après y avoir fait ses premiers pas, notamment chez Audi, Nvidia a bien compris que le potentiel de croissance était énorme dans ce domaine mais qu'il fallait faire plus que simplement y proposer ses SoC.

Depuis quelques temps, Nvidia développe ainsi des écosystèmes complets, qui démultiplient la valeur de ses solutions matérielles avec des moteurs graphiques spécifiques pour les tableaux de bord, des outils d'analyse de l'environnement pour l'aide à la conduite etc. Nous avions déjà pu apercevoir les premiers balbutiements de tout cela lors de la présentation de Tegra K1 il y a un peu plus d'un an.

Aujourd'hui les systèmes sont mieux finis, et profitent de la puissance de calcul supplémentaire de Tegra X1. De quoi inciter Nvidia à lancer sur le marché des solutions spécifiques : Drive CX et Drive PX.


Drive CX est un mini-PC construit autour de Tegra X1 et adapté au marché automobile, avec toute la connectique et la robustesse qui est nécessaire pour cet usage. Il est capable de piloter jusqu'à 3 écrans pour une résolution totale de 16.8 MPixels/s. Cette plateforme sera accompagnée d'un stack logiciel complet avec des modules pour le rendu des cartes de navigation, des compteurs photo-réalistes ou encore des systèmes de visibilité surround.

 
 

Nvidia exploite par exemple pour son module GPS des systèmes d'éclairage 3D calibrés pour faire ressortir l'information utile, ce qui est permis par l'utilisation d'un GPU performant dont sont dépourvus les GPS classiques. Il est va de même pour les compteurs numériques qui peuvent profiter d'un rendu 3D très évolué.


De son côté, Drive PX est une plateforme d'auto-pilotage et d'aide à la conduite basée sur une paire de Tegra X1. De quoi doubler la puissance de calcul ou disposer d'une unité redondante pour les tâches critiques, un aspect non négligeable pour des fonctionnalités qui vont toucher à la sécurité. Drive PX accepte en entrée jusqu'à 12 caméras auxquelles les deux Tegra X1 auront accès avec un maximum de 1.3 GPixels/s chacun. De quoi supporter des hautes résolutions et/ou taux d'images par seconde, un dernier point qui améliore la réactivité des algorithmes d'analyse.

 
 

Drive PX sera fourni avec un écosystème logiciel qui permet de traiter la vision surround, le pilotage automatique pour le parking (dans un parking le logiciel cherche et conduit la voiture vers une place libre) et différents systèmes d'aide avancée à la conduite. Ceux-ci consistent par exemple à détecter visuellement tous les éléments tels que des piétons, des vélos, des feux rouges, des panneaux de signalisation, des radars etc. et à en informer le conducteur. Etant donné qu'il existe une infinité de ce type d'éléments, Nvidia a mis au point un système d'auto-apprentissage et fourni bien entendu les outils de développements complets avec sa solution Drive PX.

Toutes ces possibilités demandent de plus en plus de puissance de calcul et de capacités d'affichage, deux domaines qui correspondent naturellement bien aux puces que développe Nvidia. Reste à voir si Drive CX et Drive PX seront plus que des plateformes de développement, l'industrie automobile ayant des impératifs de sécurités qui impliquent un délai important entre la disponibilité d'une technologie et son exploitation pratique. Nvidia proposera Drive CX et PX à partir de mi-2015. Par contre pour le premier, l'écosystème logiciel complet n'est prévu que pour 2016, tout comme le module d'autopilotage du second.

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.