HardWare.fr


AMD annonce Beema et Mullins (MAJ)
Processeurs
Publié le Mardi 29 Avril 2014 par Guillaume Louel

URL: /news/13677/amd-annonce-beema-mullins.html


MAJ : AMD nous a communiqué les fréquences de base des processeurs ainsi que des détails sur sa fabrication, nous avons mis à jour notre article en conséquence ci-dessous.

Un an après ses premiers processeurs basés sur l'architecture Jaguar, les Kabini en version mobile, et seulement quelques jours après leur lancement en version socket avec la plateforme AM1, AMD annonce aujourd'hui la seconde génération de ces puces, baptisées Beema et Mullins.


Techniquement, il s'agit toujours de SoC (System on a chip) qui sont, à l'image de la génération précédente, toujours fabriqués en 28nm. AMD nous a confirmé que ces puces avaient vu leur production passer de TSMC pour la génération précédente à GlobalFoundries. Un changement assez majeur qui peut expliquer en partie certaines des nouveautés ou non nouveautés ci-dessous, le changement de fab nécessitant un portage assez compliqué de la puce. Ce changement est également dans la lignée de ce que le constructeur avait indiqué pour les SoC des Playstation 4 et Xbox One qui doivent migrer eux aussi dans l'année chez GlobalFoundries, et qui utilisent eux aussi des cores Jaguar.

En pratique, on retrouve toujours deux gammes distinctes autour de ces SoCs, une version destinée aux tablettes (Mullins qui remplace Temash) et pour PC portables (Beema qui remplace Kabini), même s'il ne s'agit que d'une seule puce physique binnée en fonction des marchés.


Côté architecture, on ne retrouvera pas de changements majeurs que ce soit du côté CPU ou GPU. Bien que baptisés Puma+, les core sont identiques sur un plan fonctionnel à ceux des Jaguar, AMD s'étant concentré sur l'efficacité énergétique. D'aucuns diront que Puma est le nom de code de Jaguar porté chez GlobalFoundries. Il en va de même côté GPU ou l'on retrouve toujours l'architecture GCN.


Faut-il donc voir ces nouvelles puces comme des Richland par rapport aux Trinity ? Les changements semblent ici un peu plus conséquents et ont réclamé vraisemblablement un nouveau stepping de la puce.

Le changement principal concerne l'ajout d'un système de Turbo sur la puce, un point sur lequel AMD est particulièrement muet dans ses présentations. Les Kabini et Temash ne disposaient pas en effet de Turbo. On retrouvait une fréquence idle basse (800 MHz sur Kabini) et une fréquence active plus haute et commune à tous les cas d'utilisations. En pratique, Kabini semblait disposer d'un mode Turbo qui avait été désactivé. Une référence de Temash (A6-1450) était annoncée avec une fréquence variable entre 1.4 et 1 GHz, tandis que sur les Kabini en AM1, nous avons pu voir la présence de P-States supplémentaires entre la fréquence idle et la fréquence maximale, même s'ils ne sont pas utilisés. AMD nous a communiqué les fréquences de base des processeurs que nous avons reportés dans nos tableaux ci-dessous. On peut voir dans le cas des Beema que seul le plus gros modèle utilise en pratique un Turbo, toutes les références tablettes par contre en utilisent désormais un.

Le seul détail technique donné par AMD sur le fonctionnement précis du mode Turbo concerne le fait qu'il peut prendre en compte également la température du système pour évaluer la fréquence à utiliser, quelque chose qui vise plus fortement les versions tablettes.


Pour le reste on retrouve une nouveauté assez originale : l'introduction d'un AMD Platform Security Processor. Derrière cet acronyme se cache en réalité un core ARM Cortex-A5 incluant un coprocesseur cryptographique. Cet ARM permet d'implémenter TPM 2.0.


Les gammes Beema (blanc)/Kabini (gris) pour PC portable/ultraportable



Les gammes Mullins (blanc)/Temash (gris) pour tablettes


En pratique les caractéristiques avancées sont alléchantes et AMD se permet d'aller jusqu'à parler d'un doublement des performances par watts. Il faudra tempérer cet enthousiasme par le fait que le TDP de 25W qui sert à cette comparaison était surestimé sur Kabini, sans compter la présence du mode Turbo. Le meilleur exemple de ces impacts vient du niveau de performance CPU annoncé entre l'A4-6210 et l'A6-6310, dont le score PC Mark n'évolue que de 5% dans les benchmarks livrés à la presse par AMD malgré 600 MHz d'écart théorique si l'on regarde les fréquences Turbo… ou 200 MHz sur les fréquences de base !

Si AMD lance aujourd'hui officiellement ses produits, la disponibilité en pratique sur le marché dépendra des OEM, AMD indiquant simplement s'attendre à voir arriver des designs « autour de l'été ».

Copyright © 1997-2022 HardWare.fr. Tous droits réservés.