HardWare.fr


IDF: Mobilité et vie privée sur la route du futur
Processeurs
Publié le Vendredi 13 Septembre 2013 par Guillaume Louel

URL: /news/13344/idf-mobilite-vie-privee-route-futur.html


La keynote du dernier jour de l'IDF est généralement réservée aux perspectives d'avenir. Elle a été présentée de longues années durant par Justin Rattner, qui a cependant quitté son poste de Chief Technology Officer à la fin du mois de juin.


Justin Rattner était tout de même présent dans la salle

C'est donc Genevieve Bell, anthropologiste et directrice du laboratoire «Interaction and Experience Research» d'Intel qui a tenu cette keynote sur un ton résolument différent.


L'anthropologie n'est pas forcément la première discipline scientifique qui vient à l'esprit chez un fabricant de processeurs. Intel s'intéresse cependant de très prêt aux comportements humains pour essayer de comprendre les usages, les besoins et tenter d'imaginer le futur, ou au moins un futur où ses produits sont présents, si possible dans le maximum d'endroits.

Etudier les comportements actuels peut permettre d'orienter le développement de futurs produits, mais par moment certaines «études» mises en avant par Genevieve Bell ressemblaient plus à des évidences que de véritables réflexions à long terme sur l'avenir.

Un sujet sur lequel aucun doute ne persiste est l'omniprésence de la mobilité, marché sur lequel Intel tente de s'imposer. Genevieve Bell a rappelé que la notion de mobilité est assez vague, et finalement assez ancienne. Et dans le cas de la mobilité technologique, elle permet avant tout de répondre à nos besoins.


Un premier exemple concret de technologie mis en avant était le «wearable computing», illustré par un produit de Stretchable Circuits , une société créée pour exploiter certaines technologies développées par l'institut Fraunhofer. Il s'agissait ici d'une veste pour cycliste équipée de 64 leds pour permettre d'être mieux vu dans la nuit. La veste intègre également une connexion vers un smartphone et un accéléromètre pour moduler intelligemment l'intensité des LEDs.


Autre petite démonstration, un processeur équipé d'un accéléromètre et alimenté... par un verre de vin. Deux électrodes présentes dans le verre de vin servaient à alimenter le processeur par l'acidité du vin, à hauteur de quelques microwatts. Le but de la démonstration, au delà de l'aspect amusant était surtout d'insister sur le fait que le constructeur travaille sur des processeurs extrêmement basse consommation pour les usages embarqués et wearables.


Deux autres démonstrations ont attiré notre attention, la première utilisait l'accéléromètre d'un smartphone pour détecter la démarche de son propriétaire bloquer ou débloquer automatiquement le smartphone à la sortie de la poche. Une technologie purement logicielle qui répond en partie au problème des codes à entrer pour débloquer son smartphone, même si le niveau de sécurité apporté n'est pas particulièrement élevé.


La dernière démonstration concernait un logiciel développé par Intel pour analyser les questions de vie privée sur PC, smartphone et réseaux sociaux. Le logiciel indique le nombre de cookies et de trackers installés dans le navigateur, analyse les différents niveaux de permission des réseaux sociaux comme Facebook (il vérifie par exemple le niveau de partage des photos) et indique, sur plateforme Android, certains détails souvent masqués comme le nombre d'applications qui ont un accès à vos SMS ou d'autres données personnelles. Le but du logiciel est avant tout d'expliciter les problèmes de vie privée qui sont souvent assez peu compris par les utilisateurs, particulièrement de smartphones. On ne sait pas si le constructeur rendra disponible cet outil mais ce type d'initiatives est toujours intéressante.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.