HardWare.fr


Computex: SSD: PATA, batteries, SQL, µSSD…
Stockage SSD
Publié le Mercredi 19 Juin 2013 par Damien Triolet

URL: /news/13203/computex-ssd-pata-batteries-sql-ssd.html


Si les nouveautés au niveau des SSD étaient peu nombreuses au Computex, la tendance auprès de la plupart des fabricants était la mise en avant du développement de solutions spécifiques au marché professionnel ou de l'embarqué.

Certains n'hésitent pas à aller plus loin en visant des niches très spécifiques. OCZ nous explique par exemple que si le marché grand public représente la majorité de ses ventes, la société est de plus en plus intéressée par de petits marchés. Des projets mineurs en terme de chiffre d'affaires, mais qui peuvent s'avérer être très rentable.


OCZ mettait ainsi en avant au Computex le ZD-XL SQL Accelerator, déjà entrevu au CeBIT il y a quelques mois et dont la commercialisation ne devrait plus tarder. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un SSD conçu pour faire office de cache ou d'accélérateur pour les serveurs SQL. Une solution qui repose bien entendu avant tout sur la partie logicielle qui accompagne cette carte PCI Express et va se charger de faire en sorte que les données auxquelles le serveur va vouloir accéder se trouvent bien en Flash au bon moment.


Apacer mettait de son côté en avant le développement de différentes solutions de sécurité destinées, en cas de coupure ou de baisse de tension, à permettre au SSD de transférer toutes les données en cache (interne au contrôleur ou dans la DRAM) vers la Flash. Le fabricant intégrera ainsi soit des supercondensateurs soit des condensateurs au tantale sur certains de ses SSD industriels. La première variante (SFD 25AS) autorise une réserve d'énergie plus longue mais avec une durée de vie moindre et une fiabilité réduite à hautes ou très faibles températures alors que la seconde variante (SFD 25AT), plus chère, est plus fiable mais avec une réserve d'énergie plus faible.



Plextor mettait lui aussi en avant des SSD avec réserve d'énergie, via un nombre important de condensateurs. Des SSD prévus pour résister aux coupures et à des températures de -40 °C à 85 °C. Le fabricant nous rappelait par ailleurs que le PATA n'est pas encore tout à fait mort et reste encore largement utilisé par exemple dans l'industrie automobile, raison pour laquelle de tels modèles été ajoutés à son catalogue avec un contrôleur moderne (le 88SS9187 de Marvell comme pour les M5 Pro).


De plus en plus de fabricants exposaient également des µSSD. Pour rappel, ce format qui repose sur le die stacking permet de proposer des SSD SATA 6 Gbps avec un encombrement limité à 20x16mm. Si cet encombrement est plus important que celui du format eMMC généralement utilisé dans les smartphones et tablettes, les performances peuvent se rapprocher de celles d'un SSD classique de manière à ce qu'un µSSD puisse par exemple prendre place dans un ultra-portable. Par exemple, ADATA exposait un µSSD qui intègre contrôleur et jusqu'à 128 Go de Flash avec des débits annoncés de 400 Mo/s en lecture et de 180 Mo/s en écriture, sans toutefois préciser le type de contrôleur.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.