HardWare.fr


Computex: Rencontre avec JH Huang, CEO de Nvidia
Cartes Graphiques
Publié le Mardi 4 Juin 2013 par Damien Triolet

URL: /news/13146/computex-rencontre-avec-jh-huang-ceo-nvidia.html


Juste avant l'ouverture du Computex, Nvidia a organisé autour d'un petit déjeuner une table ronde avec quelques journalistes et son CEO, Jen-Hsun Huang. Un espace de discussion toujours aussi intéressant que frustrant tant le discours parfaitement rodé et maîtrisé de Jen-Hsun Huang, ainsi qu'une durée très limitée rendent difficile de rentrer en profondeur dans les différents sujets qui concernent Nvidia (d'autant plus quand son CEO doit prendre le temps d'expliquer à un journaliste technique ce qu'est Steam).


S'il n'y aura pas eu de révélation tonitruante durant cette entrevue, Jen-Hsun Huang a malgré tout quelque peu précisé sa vision pour l'avenir de Nvidia. Tout d'abord en insistant clairement sur le fait que le graphique et l'évolution des GPU GeForce restent très importants pour la société, avec de nombreux développements en préparation. Un point qui n'est pas sans intérêt puisque depuis quelques temps, dans ses discours aux investisseurs, Jen-Hsun Huang place le GPU en retrait pour mettre en avant le marché potentiel pour les SoC Tegra.

Pragmatique, Jen-Hsun Huang admet également que Nvidia aura encore besoin du x86 pendant de longues années, certains marchés n'étant pas prêts de changer. C'est le cas par exemple des stations de travail et des applications liées, Nvidia ne les voit pas pouvoir se passer du x86 avant une dizaine d'années et ne compte bien entendu pas abandonner ce marché.

Dans d'autres domaines par contre, tels que les PC portables et même de bureau destinés au grand public ou aux joueurs, les barrières seront plus simples à franchir, et Jen-Hsun Huang ne prend pas de détour pour nous faire comprendre que Nvidia entend bien être prêt lorsque l'occasion se présentera, en précisant par exemple que de plus en plus de nouveaux développement en cours de jeux vidéo qui visent le PC prévoient également une version Android.

D'une manière subtile, Jen-Hsun Huang a également clarifié le positionnement des futurs cores ARMv8 maison, nom de code Denver. Il les destine à prendre le relai là où les cores ARM actuels montrent leurs limites, notamment face au x86. En d'autres termes, il faut comprendre qu'ils n'ont pas vocation à remplacer les cores ARM classiques dans tous les produits Nvidia, notamment dans les SoC Tegra ultra basse consommation. Il ne fait aucun doute que Nvidia ambitionne de pouvoir rivaliser avec les cores x86 d'Intel et d'AMD sur des marchés qui demandent des niveaux de performances plus élevés. Un pari risqué mais probablement pas complètement fou pour l'avenir de la société.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.