HardWare.fr


Seagate lance son offensive SSD
Stockage SSD
Publié le Mardi 7 Mai 2013 par Marc Prieur

URL: /news/13105/seagate-lance-son-offensive-ssd.html


Peu présent sur le marché du SSD malgré quelques tentatives sur le marché pro tels que les Pulsar, Seagate lance aujourd'hui une offensive d'envergure avec pas moins de 4 familles de produits :

- Seagate 600 SSD (fiche produit )
- Seagate 600 Pro SSD (fiche produit )
- Seagate 1200 SSD (fiche produit )
- Seagate X8 Accelerator (fiche produit )


Le Seagate X8 Accelerator est une carte PCI-Express x8 destinée aux entreprises, offrant des capacités de 2222, 1111 et 555 Go. Sur les deux plus grosses versions, les débits peuvent atteindre 2.7 Go /s en lecture pour 1.1 Go /s en écriture, 350K IOPS en lecture aléatoire 4K et 48K à 103K IOPS en écriture aléatoire (pour ce dernier chiffre il faut par contre sacrifier de l'espace disponible). Derrière ce produit se cache en fait un FlashMAX II de Virident .

Le Seagate 1200 SSD utilise pour sa part une interface SAS 12 Gb /s. Disponible en versions 800, 400 et 200 Go, les débits sont de 750 Mo /s en lecture, 500 Mo /s en écriture, 110K IOPS en lecture et 40K IOPS en écriture pour les deux plus grosses capacités.


Plus proche des SSD que l'on traite habituellement les Seagate 600 SSD et 600 Pro SSD, respectivement destinés aux particuliers et aux professionnels, sont des 2.5" utilisant une interface SATA 6 Gb/s. Seagate fait appel au contrôleur Link A Media LM87800, déjà utilisé dans les Corsair Neutron et Neutron GTX, associé à de la mémoire MLC 19nm Toshiba.

Offrant des capacités allant de 120 à 480 Go, les 600 offrent les performances suivantes :

- Plus de 500 Mo /s en lecture séquentielle
- Plus de 400 Mo /s en écriture séquentielle (300 Mo /s pour le 120 Go)
- Jusqu'à 80K IOPS en lecture aléatoire 4K
- Jusqu'à 70K IOPS en écriture aléatoire 4K (60K pour le 120 Go)

Même si la MLC utilisée est censée supporter 3000 cycles d'écriture, Seagate annonce une endurance limitée à 36,5 To pour le 120 Go et 72 To pour les 240 et 480 Go, soit 20 à 40 Go par jour pendant la durée de garantie qui est de 3 ans.

Celui qui désire plus d'endurance "officielle" devra pour sa part s'orienter vers les 600 Pro. Cette fois Seagate fait appel à un overprovisionning plus important sur certains modèles puisque des versions 400, 200 et 100 Go sont annoncés en sus des 480, 240 et 120 Go. Dans tous les cas la garantie est de 5 ans mais l'overprovisionning permet d'allonger le volume d'écriture garanti. Il passe ainsi de 24 à 220 To sur le 100 Go, contre 520 To au lieu de 134 To sur le 200 Go et 1080 To au lieu de 350 To sur le 400 Go.

Les performances en écriture aléatoires, qui semblent être celles obtenues sur un SSD dont tout l'espace accessible est utilisé (sans TRIM donc), sont également améliorées puisqu'on atteint 20 à 30K IOPS contre 8 à 11K IOPS sans cet overprovisionning. Les versions Pro disposent en sus de condensateurs afin de ne pas perdre de données en cas de coupure de courant.

L'avenir nous dira si cette offensive est couronnée de succès. En l'état et à contrario d'autres acteurs majeurs du SSD tels que Intel, Micron ou Samsung, il manque à Seagate la main sur un point essentiel à savoir la production de Flash NAND. Sachant qu'en sus Link A Media appartient à un autre fabricant de mémoire Flash, Hynix, Seagate ne pourra faire sans des partenaires fiables et à long terme si il veut se faire une place sous le soleil du SSD.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.