HardWare.fr


GTC: GRID VCA: Nvidia et la virtualisation
Cartes Graphiques
Publié le Jeudi 21 Mars 2013 par Damien Triolet

URL: /news/12994/gtc-grid-vca-nvidia-virtualisation.html


Lors de la GTC 2012, Nvidia avait dévoilé les solutions VGX et GeForce GRID dédiées à la virtualisation des GPU respectivement dans les domaines de l'entreprise et du jeu PC en parlant autant de solutions tout-en-un que de composants et de couches logicielles. Un petit peu floue, la stratégie de Nvidia a été simplifiée et réorganisée autour de la marque GRID, ce qui a impliqué plusieurs changements de noms :

GRID for Gaming englobe tout ce qui concerne le cloud gaming
GRID for Enterprise englobe tout ce qui concerne la virtualisation en entreprise
GRID K1 et GRID K2 représentent les noms des 2 premiers accélérateurs graphiques
GRID VGX est le nom de la couche de virtualisation : hyperviseur + VDI

GRID K1 intègre pas moins de 4 GPU GK107 mais se contente d'un TDP de 130W. Ces GPU sont partiellement castrés et seule la moitié de leurs unités de calcul sont actives, soit 192 par GPU et 768 au total. Chacun est équipé de sa propre mémoire de 4 Go.

GRID K2 est de son côté basé sur 2 GPU GK104, plus véloces. Le TDP passe à 225W (avec une option à 250W) et si la mémoire est également de 4 Go par GPU, ils disposent par contre chacun de 1536 unités de calcul, pour un total de 3072, et sont ainsi adaptés au cloud gaming en plus de la virtualisation graphique en entreprise.


L'an passé, Nvidia annonçait que l'hyperviseur GRID VGX était capable de profiter des 32 accès concurrents possibles sur chaque GPU Kepler pour supporter un nombre très élevé d'utilisateurs, soit une centaine sur GRID K1. En pratique, VGX sous cette forme n'est cependant pas encore prêt. L'infrastructure de bureaux virtuels (VDI) maison est par contre fonctionnelle et actuellement exploitée avec une solution temporaire (1.0) moins évoluée qui consiste à dédier un GPU à chaque machine virtuelle. En d'autres termes, un seul utilisateur par GPU est supporté. La solution VGX complète (2.0) est cependant en cours de finalisation et sera déployée dès qu'elle aura été validée. Rappelons que la VDI de Nvidia profite de l'encodeur vidéo intégré dans les GPU Kepler pour sortir directement de ceux-ci un flux h.264 qui n'a plus qu'à être transféré vers le poste client, un avantage important en terme d'efficacité.

Ce point étant fait, passons à la nouveauté présentée lors de la GTC 2013 : GRID VCA pour Visual Computing Appliance. GRID VCA est un serveur de virtualisation dédié aux réseaux internes et le premier produit tout-en-un qui sera commercialisé par Nvidia. Il s'agit en quelque sorte de la transformation en produit fini Nvidia d'une variante de GRID for Enterprise prévue pour les applications graphiques lourdes (Autodesk, 3dsmax etc.) avec une licence Quadro USM (User-Selectable Machines) qui active les optimisations des pilotes pour les applications professionnelles ainsi que le support de CUDA. Intégré dans le réseau local, ce serveur permet à n'importe quel poste client de se transformer en station de travail.


Au niveau matériel, GRID VCA est un serveur 4U qui repose sur une plateforme Intel 2P, deux Xeon 8 cores / 16 threads (dont le modèle exact n'est pas précisé par Nvidia), 384 Go de mémoire et 8 cartes GRID K2 (soit 16 GPU GK104 chacun équipé de 4 Go de mémoire vidéo). Une configuration moins musclée est également proposée et se contente d'un seul Xeon, de 192 Go de mémoire et de 4 cartes GRID K2.

Actuellement, la configuration maximale peut supporter jusqu'à 16 utilisateurs alors que la configuration réduite se contente de 8 utilisateurs en simultané. Dès que l'hyperviseur GRID VGX aura été validé et déployé, ces limites seront bien entendu revues à la hausse à travers une mise à jour logicielle.

A partir de la fin du printemps ou du début de l'été, GRID VCA équipé de 8 GRID K2 sera commercialisé au tarif de 39.900$ alors que la version qui se contente de 4 GRID K2 sera proposée à 24.900$. Outre le matériel, il faudra s'acquitter annuellement d'une licence logicielle Nvidia qui reviendra à 4.800$ pour la première configuration et à 2.400$ pour la seconde. Cette licence comprend l'utilisation de la couche logicielle Nvidia (virtualisation et VDI), toutes les mises à jour, la maintenance et un support complet.

Nvidia qui dispose ici d'une solution unique sur le marché, ne compte bien entendu pas s'arrêter là et si ces premiers serveurs de virtualisation graphique trouvent leur public, la famille GRID VCA s'agrandira progressivement. Nous pouvons ainsi supposer qu'une version équipée en GPU GK11x pour profiter de toutes les évolutions de CUDA est au programme.

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.