HardWare.fr


Nvidia annonce le Tegra 4i et Phoenix
Divers Smartphones / Tablettes
Publié le Lundi 25 Février 2013 par Damien Triolet

URL: /news/12939/nvidia-annonce-tegra-4i-phoenix.html


Après le Tegra 4 dévoilé lors du CES, Nvidia vient de présenter son petit frère, le Tegra 4i, anciennement connu sous le nom de code Project Grey. Clairement orienté vers le marché des smartphones, ce nouveau SoC est une évolution du Tegra 3 fabriquée en 28nm, toujours chez TSMC.


Alors que le Tegra 4 fait appel à un CPU moderne, le Cortex A15 d'ARM en version quadcore, le Tegra 4i reste sur du Cortex A9 en quadcore, comme le Tegra 3. Ces cores CPU profitent cependant d'une légère évolution, dénommée r4, qui permet de mieux alimenter ses unités d'exécutions. Couplée avec une fréquence en hausse, 2.3 GHz, cette version r4 du Cortex A9 permetrais un gain de performances significatif par rapport au Tegra 3 tout en augmentant le rendement énergétique. Un core compagnon moins gourmand est également utilisé pour réduire la consommation en veille et lors des tâches simples.

Le nombre de "cores" GPU passe de 12 à 60 entre le Tegra 3 et le Tegra 4i, contre 72 pour le Tegra 4. Notez que la notion de core est ici poussée à l'extrême par Nvidia et, grossièrement, si le GPU du Tegra 4i dispose d'une puissance de calcul similaire à celle du Tegra 4, ses débits sont réduits de moitié au niveau de la géométrie et des pixels :

Tegra 3 : 1 vertex shader + 2 pixel pipelines (x2 pixel shaders)
Tegra 4i : 3 vertex shader + 2 pixel pipelines (x6 pixel shaders)
Tegra 4 : 6 vertex shader + 4 pixel pipelines (x3 pixel shaders)

Tout comme le Tegra 3, le Tegra 4i se contente d'un contrôleur mémoire simple canal, mais ce dernier pourra supporter la LPDDR3-2133 alors que le premier doit se contenter au mieux de DDR3L-1600.

Enfin, la grosse nouveauté concerne l'intégration d'un modem directement dans le SoC, une première pour Nvidia. Il s'agit du modem i500 4G/LTE, identique à celui qui est commercialisé en option avec le Tegra 4. Pour rappel l'i500 est un modem logiciel, dans le sens où il ne dispose pas de blocs dédiés à chaque standard de télécommunication mais bien d'un groupe d'unités programmables.

Avec des performances remises au goût du jour tant du côté CPU que GPU et cette intégration du modem, le Tegra 4i devrait enfin permettre à Nvidia une percée significative dans le monde des smartphones. Pour mettre toutes les chances de son côté, Nvidia a conçu une plateforme de référence, nom de code Phoenix qui est destinée à aider les fabricants de smartphones intéressés à proposer relativement rapidement (comptez 6 à 12 mois) des produits finis :


Nous vous proposerons sous peu une analyse plus détaillée de l'architecture des Tegra 4 et 4i.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.