HardWare.fr


CES: Basemark X pour concurrencer 3DMark Next
Cartes Graphiques
Publié le Jeudi 17 Janvier 2013 par Damien Triolet

URL: /news/12885/ces-basemark-x-concurrencer-3dmark-next.html


Rightware, une société fondée par d'anciens de Futuremark et initialement focalisée uniquement sur les interfaces graphiques, dénommées Kanzi UI, investi de plus en plus dans les benchmarks. De quoi se positionner en concurrente de la société dont elle s'est détachée.

Rightware propose depuis quelques temps Basemark ES 2.0, un benchmark dédié à OpenGL ES 2.0 et avait dans ses cartons un Basemark ES 3.0, cette fois dédié à OpenGL ES 3.0 et que nous supposons avoir été abandonné ou mis entre parenthèses. L'absence de support de ce standard par une grande partie des SoC présents sur le marché a probablement eu raison de l'enthousiasme de Rightware à ce sujet. Rappelons que c'est particulièrement le cas chez Nvidia, qui a choisi de faire un gros compromis sur les fonctionnalités graphiques de ses GPU ultra mobiles, limités à OpenGL ES 2.0, même pour le Tegra 4.

Durant le CES, nous avons pu rencontrer Rightware et avoir un aperçu de Basemark X, un nouveau benchmark graphique à venir et dédié à la mobilité, tout comme 3DMark Next. Il sera proposé en versions Android et iOS ainsi qu'en version Windows Phone 8. Cette fois, Rightware reste sur une base d'OpenGL ES 2.0 (Direct3D 11.1 level 9_1 ou 9_3 pour WP8), mais avec des scènes plus lourdes.


Chaque séquence sera composée de quelques 3000 images et rendue en mode timedemo, avec le temps qu'il faut aux SoC pour le faire. Un seul indice global sera généré à partir de ces résultats.

Basé sur Unity 4.0 Engine, Basemark X traitera des scènes composées de +/- 100.000 triangles, avec un ensemble d'effets graphiques similaires à ce que nous retrouvons sur les moteurs PC DirectX 9, Xbox 360 ou PS3. Notez que si en mode démo le benchmark tourne en résolution native, en mode test, une résolution sera fixée pour un rendu hors écran : 720p, 1080p ou 1440p.

Basemark X devrait être finalisé ce printemps mais il n'est pas encore certain qu'il soit disponible pour tous. Contrairement à Futuremark, Rightware a une approche moins grand public et propose ses produits avant tout aux professionnels du secteur, moyennement paiement, et à la presse, gratuitement. Seule la base de données des résultats reste accessible à tous. Pour ses précédents benchmarks, des versions gratuites mais limitées à une des scènes de test ont été rendues disponibles, par exemple Basemark ES 2.0 Taiji Free sur Android, et nous pouvons supposer qu'il en sera de même pour Basemark X.

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.