HardWare.fr


PDM GPU : AMD en difficulté dans le mobile
Cartes Graphiques
Publié le Mardi 11 Décembre 2012 par Damien Triolet

URL: /news/12807/pdm-gpu-amd-difficulte-mobile.html


Les chiffres présentés il y peu par Jon Peddie Research, laissaient entrevoir une évolution importante au niveau des parts de marché des GPU mobiles entre AMD et Nvidia. X-bit Labs  nous propose aujourd'hui, à travers un extrait d'une présentation Nvidia, les données de Mercury Research qui précisent cette évolution : les parts de marché d'AMD au niveau des GPU mobiles sont en chute libre.

Alors qu'AMD et Nvidia ont fait plus ou moins jeu égal pendant une année, de Q2 2011 à Q1 2012, l'arrivée des GeForce 600M a été bénéfique au second qui a vu ses parts de marché progresser jusqu'à 66% en Q3 2012, ne laissant plus qu'un tiers de ce marché à AMD. Nous avons compilé l'ensemble des chiffres de Mercury Research sur quelques années de manière à mettre en perspective l'évolution récente :


Notez que ces résultats ne prennent pas en compte les cores graphiques présents au sein des APU d'AMD. Un petit retour en arrière permet d'observer une domination nette d'AMD avant 2006 ainsi qu'en 2010, là où les Radeon HD 5000M ont eu le champ libre face aux GeForce 400M Fermi, en retard et peu efficaces sur le plan énergétique. En 2011, Nvidia s'est cependant rattrapé, notamment grâce à la technologie Optimus qui permet de profiter des cores intégrés pour éteindre le GPU quand il n'est pas sollicité. Enfin, Q2 2012 marque l'arrivée de la génération Kepler qui a effacé le déficit d'efficacité énergétique de Fermi.

Selon le CEO d'AMD, Rory Read, qui s'exprimait face à ses investisseurs, un pan de la stratégie d'AMD pour réduire ses coûts de fonctionnement consiste à se focaliser sur les projets qui peuvent générer des volumes importants, en délaissant les plus petits projets et clients. Une stratégie qui a un impact direct sur la vente de GPU mobiles puisqu'elle est liée à une myriade de projets dont une partie ne se concrétisent pas ou représentent une petite niche.

A l'inverse, Nvidia est très agressif sur ce marché et n'a pas caché son intention de mettre les moyens en termes de support aux fabricants pour s'assurer une place de choix dans les portables. Le plus petit GPU de la famille Kepler, dédié au bas de gamme pour les joueurs, avait par ailleurs été lancé en priorité dans le monde mobile, à travers les GeForce 660M, 650M, 640M et 640M LE.

Attribuer cette évolution des parts de marché, exprimées en unités, à un manque de volonté d'AMD ainsi qu'aux GPU Kepler de Nvidia comme l'on fait certains confrères serait cependant réducteur. Un autre aspect est probablement plus important. Nvidia a été plus pragmatique qu'AMD et a proposé aux fabricants un GPU ultra bas de gamme : le GF117. Celui-ci est basé sur la génération précédente, Fermi, mais fabriqué en 28 nanomètres, ce qui le rend peu cher à produire. Soyons clairs, ce GPU est tellement peu performant qu'il n'a aucun intérêt par rapport aux cores graphiques intégrés aux CPU/APU, mais il permet à moindre coût d'ajouter des logos et de muscler les fiches de présentation des portables en y ajoutant la présence d'une GeForce GT 620M et de sa mémoire dédiée.

De son côté, AMD a plus ou moins délaissé le très bas de gamme sur cette génération, se contentant de le former avec un renommage de l'entrée/milieu de gamme de la génération précédente. Ce qui fait sens techniquement compte tenu des capacités en hausse des cores intégrés, ne correspond cependant pas toujours à la vision commerciale des fabricants de portables.

Copyright © 1997-2021 HardWare.fr. Tous droits réservés.