HardWare.fr


OCZ lance le Vector avec Barefoot 3
Stockage SSD
Publié le Mardi 27 Novembre 2012 par Marc Prieur

URL: /news/12777/ocz-lance-vector-avec-barefoot-3.html


OCZ lance ce jour une nouvelle série de SSD, les Vector. Alors que les Octane puis Vertex 4 combinaient un contrôleur Marvell et un firmware développé par Indilinx (racheté par OCZ en mars 2011), le Vector est cette fois basé sur une puce complètement maison, le Barefoot 3.


Successeur du célèbre Barefoot ayant fait le succès des Vertex premier du nom, le Barefoot 3 est gravé en 65nm et cadencé à 400 MHz. Il s'interface en SATA 6G avec l'extérieur et gère la Flash ONFI ou Toggle sur 8 canaux. Un contrôleur mémoire permet de gérer un mémoire DRAM de type DDR2 ou DDR3, le tout étant piloté par deux processeurs RISC, le premier étant un ARM Cortex et le second étant un "coprocesseur OCZ Aragon". Il faut noter qu'OCZ ne communique pas sur un support de l'AES, et que si l'ECC est intégré le nombre de bits de correction n'est pas annoncé.

L'OCZ Vector utilise donc ce Barefoot 3 combiné à de la mémoire Flash MLC 25nm ONFI fabriquée par IMFT. La DRAM associée varie selon les capacités, elle sera de 512 Mo pour les versions 128 et 256 Go et 1 Go pour la version 512 Go. Les puces MLC que l'on trouve au sein du Vector ne comportent que le logo OCZ puisque ce dernier achète à IMFT des wafer complet et s'occupe du packaging des puces. L'avantage se situe au niveau du coût qui est moindre, mais on ne pourra se fier qu'à OCZ pour ce qui est du niveau de qualité de puces intégrées.

Après les écueils plus ou moins récents rencontrés sur certaines séries, OCZ communique d'ailleurs beaucoup sur l'aspect qualité du Vector. Le constructeur indique que la qualité, la fiabilité et la stabilité seraient la première priorité concernant le Vector, et qu'il s'agirait du SSD "consumer" de la marque le plus testé à ce jour avant un lancement.


Pour ce faire le Vector aurait notamment été distribué à un large échantillon de beta testeur, de plus chaque Vector subirait un burn-in en usine. Enfin le cycle de validation des futurs firmware aurait été allongé et le Vector sera, comme le Vertex 4, accompagné d'une garantie de 5 ans dans la limite de 36,5 To écris (soit 20 Go d'écritures par jours pendant 5 ans). Espérons que tout ceci sera suivi d'effet, ce qui devrait permettre au Vector de suivre le chemin déjà tracé par le Vertex 4 côté fiabilité plutôt que de tomber dans les errements connus par d'autres gammes tels que les Petrol.

Du côté des performances pures, les gains sont très mesurés face au Vertex 4 :


On note même parfois de légère baisses du côté du séquentiel, mais on reste à des niveaux élevés surtout en écriture ce qui laisse penser que le Vector utilise le même mécanisme que le Vertex 4 qui ne garantit donc pas un débit constant à ce niveau. Les plus gros gains se font du côté des écritures aléatoires (ici en QD32) avec 12% de mieux, OCZ mettant par ailleurs en avant une plus grande stabilité de performances dans le temps et en l'absence de TRIM avec ce type de charge.


La consommation est pour sa part revue à la baisse, puisqu'on est à 0,9W au repos et 2,25W en charge, contre 1,3 et 2,5W pour le Vertex 4. Livré avec un adaptateur 3.5" et Acronis True Image, le Vector fait 2.5" et 7mm de hauteur. Il est annoncé à 150$ en version 128 Go, 270$ en version 256 Go et 560$ en version 512 Go.

Nous vous proposerons un test de l'OCZ Vector courant décembre, OCZ ne nous ayant pas envoyé de Vector avant son annonce contrairement à ce qui s'était passé lors de lancements précédents.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.