HardWare.fr


AMD FirePro S: Tahiti bi-GPU pour serveurs
Cartes Graphiques
Publié le Lundi 12 Novembre 2012 par Damien Triolet

URL: /news/12740/amd-firepro-s-tahiti-bi-gpu-serveurs.html


Tout comme Nvidia avec les Tesla K20, AMD profite de la conférence SC12 pour présenter un nouvel accélérateur dédié aux serveurs : la FirePro S10000. Nous l'avions en réalité déjà aperçue puisqu'il s'agit de la mystérieuse carte bi-GPU exposée brièvement par le CTO d'AMD lors de l'AFDS 12 de juin.


La FirePro S10000 vient rejoindre les FirePro S9000 et S7000 annoncées cet été et dont la production vient de débuter. Cette gamme FirePro S est dédiée aux serveurs tout en conservant une large polyvalence. Pour se positionner différemment face aux solutions de Nvidia, mais également pour faire face à des volumes de vente relativement faibles, AMD a en effet décidé de ne pas spécialiser les FirePro : tous ces modèles sont ainsi adaptés autant à la visualisation (vs Quadro) qu'au calcul haute performante (vs Tesla) ou à la virtualisation (vs VGX).

AMD indique que l'adoption d'OpenCL par de plus en plus de développeurs ouvre la voie aux FirePro S dans le domaine du calcul où il espère enfin qu'elles trouveront leur place. Si l'architecture GCN sur laquelle reposent les GPU qu'elles embarquent est très évoluée et pensée pour le calcul massivement parallèle, l'écosystème proposé par AMD doit encore obtenir la confiance de l'industrie.


Avec la FirePro S10000, AMD s'assure de proposer l'accélérateur le plus puissant à ce jour, devançant la Tesla K10 en calcul simple précision et la Tesla K20X en double précision. Pour cela, ce sont deux GPU Tahiti, certes castrés, qui sont de la partie.



De leur côté, les FirePro S9000 et S7000 sont respectivement basées un GPU Tahiti (Radeon HD 7900) ou Pitcairn (Radeon HD 7800). Pour se différencier des solutions grand public similaires (rappelons que contrairement à Nvidia, AMD ne les bride pas), elles embarquent une quantité importante de mémoire, 6 Go et 4 Go, et sont proposées en versions passives, double et simple slot.


Etrangement, la FirePro S10000 introduite aujourd'hui ressemble plus à un produit workstation (FirePro W) qu'à un produit serveur. Bi-GPU oblige, son TDP grimpe à 375W et demande un refroidissement actif, composé de 3 ventilateurs sur ce design qui semble peu adapté à un serveur. Par ailleurs, chaque GPU doit se contenter de 3 Go de mémoire, un espace relativement faible par rapport aux dernières solutions mono-GPU.

Difficile donc d'imaginer quelle place pourrait se faire cette FirePro S10000, qui ne prendra probablement de l'intérêt que dans des utilisations très spécifiques telles que de la virtualisation d'applications graphiques professionnelles. Elle sera disponible sous peu au tarif de 3600$ contre 2500$ pour la FirePro S9000 et 1250$ pour la S7000.

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.