HardWare.fr


AMD lance les APU Trinity mobiles
Processeurs
Publié le Mardi 15 Mai 2012 par Guillaume Louel

URL: /news/12293/amd-lance-apu-trinity-mobiles.html


C'est aujourd'hui que le constructeur lance sa nouvelle génération d'APU A-Series. Utilisant pour nom de code Trinity, ces APU viennent remplacer la génération Llano lancée en juin dernier (voir notre test de la plateforme desktop). A l'image de ce que l'on avait pu voir à l'époque, AMD lance dans un premier temps les plateformes Trinity mobiles.

Côté fabrication, AMD reste sur un process 32nm comme pour les Llano, même si le constructeur profite aujourd'hui des progrès réalisés par GlobalFoundries sur ce process qui est arrivé à maturité. La taille du die évolue passant de 228 mm2 à 246, le nombre de transistors quand à lui passe de 1.178 à 1.303 milliards. Du côté des TDP, si côté desktop on retrouvera toujours des configurations entre 65 et 100 watts, les versions mobiles qui étaient disponibles dans des versions 35 et 45 watts sont désormais disponibles en version 17, 25 et 35 watts. Les chipsets restent de leur côté inchangés.


Les nouveautés ne s'arrêtent cependant pas au TDP puisque AMD a à peu près tout changé. D'abord côté CPU, exit les cœurs K10.5 hérités des Athlon II, nous avons droit ici à l'architecture Piledriver, qui pour rappel est la 2eme génération de l'architecture Bulldozer utilisée sur les FX. Les APU Trinity intègrent donc un ou deux modules pour proposer deux à quatre cœurs actifs.


L'architecture VLIW4 des Cayman se retrouve dans les Trinity

Côté GPU si on parlera de HD 7000, en pratique il s'agit bel et bien de l'architecture VLIW4 utilisée dans les Cayman (Radeon HD 6900). Llano intégrait un GPU Redwood de type VLIW5 pour rappel. AMD segmente les performances graphiques de sa gamme en limitant le nombre de shaders cores actifs d'une puce à l'autre, ainsi les APU A4 auront droit à 128 shaders core, les A6 à 192, les A8 à 256 et les A10 à 384. Notez que le dual graphics sera toujours de la partie avec la possibilité de cumuler les performances d'un GPU additionnel à celles de l'APU. AMD n'a cependant pas détaillé dans ses présentation l'approche marketing qui sera utilisée (celle utilisée pour Llano étant relativement peu claire pour qui ne connait pas sous le bout des doigts la gamme du constructeur).


Dernière nouveauté notable, AMD choisit également d'intégrer un turbo qui fonctionne à la fois sur les fréquences GPU et CPU. Ainsi, dans le cas d'un A10-4600M, la fréquence de base de 2.3 GHz peut monter à 3.2 GHz si seul un seul cœur x86 est stressé et que le GPU est au repos. Si tous les cœurs sont stressés, le mode turbo se contente de 2.7 GHz. Si cependant une tâche GPU est active et que le GPU passe à sa fréquence 3D, on se contentera de 2.3 GHz pour les quatre cœurs.


La gamme mobile se contente pour l'instant de cinq références et seuls les modèles A6, A8 et A10 sont annoncés. En plus de trois références 35W, on retrouve un A10-4655M et un A6-4455M, processeurs quadruples et doubles cœurs ayant des TDP respectifs de 25 et 17W. Sur le papier la mise à jour de la gamme APU par AMD semble intéressante même si le remplacement des cœurs CPU par des modules aura un impact sur les performances. L'architecture Piledriver et le support de la mémoire 1600 MHz suffiront-ils à compenser cela ? Des questions sur lesquelles nous reviendrons d'ici quelques jours avec un test complet de la plateforme Trinity mobile.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.