HardWare.fr


AMD Ontario et les tablettes
Processeurs
Publié le Jeudi 27 Janvier 2011 par Guillaume Louel

URL: /news/11279/amd-ontario-tablettes.html


Après la Radeon HD 6990, la présentation de Fusion à Singapour a été l’occasion pour AMD d’évoquer le sujet très à la mode des tablettes. Le constructeur a en effet lancé début janvier lors du CES sa gamme d’APU Fusion. Ces puces qui forment la plateforme Brazos combinent une nouvelle architecture processeur (Bobcat/K14) à une partie graphique utilisant une architecture Radeon, le tout sur un même die. La fusion cœurs x86/architecture graphique sur un même die est également utilisée par Intel pour ses puces Sandy Bridge. Les APU d’AMD visent cependant des plateformes basse consommation, entre 9 et 18 watts pour les modèles lancés.

Face aux architectures ARM largement mises en avant lors du CES pour les tablettes (des SoC dont la consommation se trouve sous les 2 watts), les 9 watts d’Ontario restent trop élevés. AMD a profité de cette conférence pour évoquer la possibilité de réduire significativement la consommation d’Ontario dans la tablette, non pas par une nouvelle version de la puce, mais en limitant certaines fonctionnalités de la puce comme par exemple limiter le contrôleur mémoire (terminaisons, fréquences) ou supprimer certaines fonctionnalités du chipset. AMD annonce arriver avec ses partenaires (Acer en tête) à une consommation de 5 watts. Mieux, mais probablement pas suffisant pour contrer les tablettes en ARM actuelles et à venir. AMD, tout comme Intel, sont actuellement dans une position délicate en ce qui concerne les architectures basse consommation depuis l’annonce par Microsoft d’une version ARM de Windows 8 pour 2012. Une perspective certes lointaine, en attendant, rendez-vous la semaine prochaine pour un premier aperçu des performances de la plateforme Fusion.


Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.