HardWare.fr


Bobcat, Bulldozer : détails et (in)compatibilité
Processeurs
Publié le Mardi 24 Août 2010 par Marc Prieur

URL: /news/11081/bobcat-bulldozer-details-in-compatibilite.html


AMD a dévoilé quelques détails sur ses futures architectures Bobcat et Bulldozer. Destiné aux machines à basse consommation, Bobcat est contrairement à l’Atom une architecture out-of-order, ce qui devrait lui assurer des performances d’un bien meilleur niveau, AMD estimant atteindre 90% des performances actuelles dans la plupart des cas pour seulement la moitié d’un die de CPU actuel. Bobcat sera pour rappel utilisé au sein des futurs processeurs Ontario, qui intégreront deux core Bobcat ainsi qu’une partie graphique : il s’agit des premiers CPU de la gamme Fusion.


Côté Bulldozer, AMD est revenu sur sa conception de module, chaque module Bulldozer intégrant pour rappel tout ce qu’a un cœur actuel mais avec 2 blocs d’exécution pour les entiers, au lieu de 1. Au final, chaque module Bulldozer sera présenté au système comme 2 cœurs, et sera vendu comme tel. L’avantage pour AMD est évident, car si les performances par watt et par mm² de die devraient grimper, le second bloc ne rajoute que 12% sur la taille d’un module et 5% sur la taille d’un die quad core. Vendre un processeur 8 cœur sa la place d’un 4 cœurs, pour 5% de die en sus, c’est forcément une bonne affaire pour AMD, et l’avenir nous dira si ça l’est pour nous étant donné qu’il ne s’agit pas de 8 cœurs complets.


Dans le détail, chaque module Bulldozer permet de traiter jusqu’à 4 instructions par cycle, contre 3 pour depuis le K7 et jusqu’à l’actuel Phenom II. AMD rattrape donc son retard par rapport à Intel qui dispose d’un tel débit depuis le Core 2, et intègre également un mécanisme de fusion datant également de la même époque chez son concurrent. Chacun des deux blocs d’execution d’entier intègre 16 Ko de cache L1 pour les données, et 2 ALU. A titre de comparaison, le Phenom II intègre 64 Ko de cache L1 pour les données par core, soit 2 fois plus que le total d'un module, cette baisse est donc une surprise. De même, le Phenom II intègre 3 ALU par core, et on passe donc à 4 (2*2) ici : il ne s’agit donc pas d’un doublement du nombre d’ALUs. La partie FPU pourra pour sa part être partagée entre deux threads à la manière d’un système SMT, et elles supporteront le SSE jusqu’à la version 4.2 ainsi que les instructions AVX.


Bulldozer sera doté d’un pipeline plus profond que l’actuel Phenom II, ce qui devrait permettre d’avoir des fréquences équivalentes voire supérieures aux CPU actuels. La prédiction de branchement sera améliorée, tout comme les algorithmes de prefetch. Il est bien entendu trop tôt pour juger cette architecture, et il faudra attendre que les benchmarks parlent, chose qui ne devrait pas se faire avant le mi-2011 même si AMD se contente de parler de 2011 sans plus de précision.

Reste une mauvaise nouvelle, redoutée et confirmée : si les futures cartes mères destinées à ces processeurs, utilisant le format AM3r2 (AM3+ ?) seront a priori compatibles avec les CPU actuels, les Bobcat et Bulldozer eux ne fonctionneront pas sur les cartes mères AM3 actuelles ... voilà qui devrait en décevoir plus d’un.

Copyright © 1997-2020 HardWare.fr. Tous droits réservés.