HardWare.fr


Accord entre la FTC et Intel
Processeurs
Publié le Jeudi 5 Août 2010 par Marc Prieur

URL: /news/11060/accord-entre-ftc-intel.html


Après avoir ouvert une enquête officielle en juin 2008 et engager des poursuites en décembre dernier, la FTC vient d’annoncer un accord avec Intel. Pour rappel, la FTC, pour Federal Trade Commission, est un organisme américain qui s'attache à faire respecter les lois anti-trust et les lois visant à protéger le consommateur. Cet accord vient ce jour d’être rendu public afin de recueillir les commentaires du public, avant une éventuelle validation définitive par la FTC dans 30 jours.

D’un point de vue commercial, cet accord vise à interdire à Intel de conditionner des offres à une exclusivité d’approvisionnement chez le géant de Santa Clara, ainsi que toutes représailles visant à "punir" un client qui s’approvisionnerait ailleurs.

D’un point de vue technique, Intel devra modifier ses accords avec AMD, Nvidia et VIA afin de ne pas entraver leur travail avec des fonderies externes, tout en leur permettant de pouvoir se faire racheter, fusionner ou créer des joint-ventures avec d’autres entreprises sans pour autant être poursuivi par Intel pour violation de brevet. En cas de rachat, un délai d’un an est imposé afin de renégocier un accord de licence.

Intel va également devoir prolonger la licence x86 de VIA pour 5 années supplémentaires en plus de l’accord actuel qui expire en 2013, et devra maintenir une interface PCI Express pour au moins 6 ans au sein de ces plates-formes mainstream sans que celle-ci réduise les performances des GPU qui y seront connectés.

Enfin, Intel devra communiquer de manière claire sur les discriminations entre les CPU Intel et non-Intel qu’effectue son compilateur, et devra rembourser tous les développeurs qui voudraient recompiler leur logiciel avec un nouveau compilateur.

Voilà donc un accord assez complet qui devrait notamment satisfaire VIA, qui à accès au x86 au moins jusqu’en 2018 et qui va avoir plus de liberté au niveau de sa structure capitalistique, et Nvidia qui dispose maintenant de la garantie d’un accès aux plates-formes Intel via le GPU, ce qui n’était plus assuré notamment sur Atom.

Néanmoins on peut regretter l’absence de toute amende contrairement à ce qui s’est passé en Europe, alors qu’Intel a profité durant de nombreuses années de pratiques anticoncurrentielles afin de maintenir des prix élevés. De même, les demandes de la FTC côté compilateur semblent assez légères, puisqu’Intel communiquait déjà dessus : on aurait apprecié que la FTC oblige Intel à intégrer un CPU dispatcher (cf. ici) pour les processeurs AMD et VIA, afin que ces derniers soient utilisés à la hauteur de leur jeu d’instruction avec cette option.

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.