HardWare.fr


Intel dans le viseur de la FTC
Processeurs
Publié le Jeudi 17 Décembre 2009 par Marc Prieur

URL: /news/10611/intel-viseur-ftc.html


La FTC (Federal Trade Commission) des Etats Unis, qui s'attache à faire respecter les lois anti-trust et les lois visant à protéger le consommateur, vient d'engager des poursuites contre Intel. En effet, même si AMD et Intel ont trouvés un terrain d’entente en Novembre dernier, cela n’a pas mis fin à l’action de la FTC qui avait ouvert une enquête officielle en juin 2008.

Pour rappel, cette enquête fait suite aux diverses plaintes d’AMD depuis plusieurs années, plaintes qui ont déjà conduit à des amendes de 16 millions d’€ en Corée du sud et de 1.06 milliards d’€ en Europe pour abus de position dominante.

La FTC attaque Intel sur deux aspects. Le premier, s’attaque à la période pré-Core 2, c'est-à-dire quand Intel n’était pas compétitif face à AMD avec son architecture Netburst. Intel est alors accusé d’avoir abusé de sa position dominante afin de garder son leadership, ce en accordant des rabais énormes aux OEMs si ces derniers n’utilisaient pas ou peu de processeurs AMD. De plus, les compilateurs Intel auraient été modifiés afin de ne pas optimiser au mieux les performances sur les processeurs concurrents, on pense ici à l’impossibilité d’utiliser le SSE/SSE2 à une époque même si les CPU AMD l’intégraient.

L’autre aspect de la plainte de la FTC concerne les GPU et les chipsets et est plus récent. Il est notamment reproché à Intel de ne pas avoir accordé de licence sur les bus DMI / QPI à Nvidia ou encore d’avoir fait des tarifications abusives sur l’Atom lorsque ce dernier n’était pas vendu avec un chipset Intel. Intel aurait également créé des problèmes d’interopérabilité avec certains processeurs, sans que l’on sache exactement de quoi il s’agit, afin de contrer le GPGPU, et aurait menti à propos de l’avancée de son projet Larabee afin de freiner le développement du GPGPU.

Voilà donc qui fait beaucoup. Intel répond de son côté qu’il n’a rien à se reprocher et que l’action de la FTC est largement basée sur des affirmations de dernières minutes pour lesquelles la FTC n’a pas mené d’investigation. Intel précise également que les discussions visant à obtenir un accord en dehors des tribunaux avaient bien avancées jusqu’à ce que la FTC ait de nouvelles demandes qu’il ne pouvait accepter. On peut penser que si la partie processeur était réglée, c’est bien toute la dernière partie sur les GPU qui pose ainsi problème à Intel.

NVIDIA, qui avait du être ravi d’apprendre l’annulation du premier Larabee, doit de son côté être impatient de voir la suite des événements, puisqu’il est le principal concerné par la partie GPU et chipsets. Il faudra toutefois être patient, puisqu’il faudra probablement attendre 2011 voir 2012 pour que la procédure arrive à son terme !

Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.