HardWare.fr


MSI Radeon R9 390X Gaming 8 Go en test
Cartes Graphiques
Publié le Mardi 23 Juin 2015 par Damien Triolet

URL: /focus/110/.html


Comme la plupart des partenaires d'AMD, MSI a rapidement annoncé une gamme de Radeon R9 300 et a pu nous faire parvenir un exemplaire de sa R9 390X Gaming 8 Go. L'occasion d'observer ce que vaut cette petite évolution de la Radeon R9 290X.

Un coup de boost pour Hawaii

La Radeon R9 390X est une Radeon R9 290X qui vient d'être renommée par AMD, qui en profite cependant pour pousser la fréquence GPU de 5% et celle de la mémoire de 20%. De quoi autoriser des gains de performances dans les jeux qui tourneront en moyenne entre 5 et 10%.

La mémoire passe en même temps de 4 à 8 Go de GDDR5 et actuellement seule cette quantité de mémoire est prévue. Assez étrange quand AMD essaye de nous expliquer en parallèle que 4 Go sont suffisants pour ses nouvelles Radeon R9 Fury ! Et les justifications approximatives d'AMD sur ce point ne sont pas réellement convaincantes… Grossièrement, AMD s'est probablement dit que passer de 4 à 8 Go ne coûtait pas trop cher et que cela permettrait d'attirer certains acheteurs qui ne comprennent malheureusement que cette seule spécification.

A noter que des Radeon R9 290X 8 Go sont également commercialisées depuis quelques temps et profitent elles aussi d'une augmentation de la fréquence de leur mémoire qui est cadencée à 1375 MHz. Par ailleurs il s'agit dans tous les cas de modèles qui profitent d'un petit overclocking de leur GPU. Le gain de performances entre une R9 390X et une R9 290X 8 Go sera donc bien plus réduit.


Au niveau des performances, alors que la R9 390 devrait être au coude à coude avec la GTX 970, dont le tarif est similaire, la R9 390X va s'attaquer la GTX 980 avec un avantage tarifaire non négligeable de 100€. Un avantage sur la concurrence qui ne doit cependant pas faire oublier qu'en passant de la R9 290X à la R9 390X, AMD a fait gonfler la note.

Les solutions de Nvidia conservent un avantage important au niveau de la consommation et du rendement énergétique, mais ne sont proposées "que" en versions 4 Go (voire 3.5+0.5 Go dans le cas de la GTX 970…).

Lors de notre comparatif de Radeon R9 290, nous vous avions expliqué que la montée en fréquence de la mémoire était limitée par la tension du GPU Hawaii au repos. Alors qu'une fréquence mémoire élevée pouvait être stable en charge, un plantage pouvait intervenir en passant au repos si la fréquence GPU, et donc sa tension, était réduite alors que la mémoire tournait toujours à pleine fréquence.

Comment AMD a donc pu passer de 1250 à 1500 MHz ? AMD n'a pas pu nous répondre sur ce point, mais en observant le comportement de la R9 390X nous avons remarqué que la tension GPU augmente dorénavant automatiquement dès que la mémoire est à 1500 MHz, même si le GPU reste de son côté à la fréquence de repos (300 MHz). AMD semble donc avoir apporté une petite modification à son système de gestion des fréquences pour pouvoir supporter cette mémoire plus rapide. La consommation lors de tâches bureautiques, ce que nous ne mesurons pas, pourra par contre augmenter quelque peu.

La MSI Radeon R9 390X Gaming 8 Go

MSI profite de l'arrivée de la gamme de Radeon 300 pour passer ses cartes personnalisées à base de GPU AMD des systèmes de refroidissements Twin Frozr IV aux plus récents Twin Frozr V.

 
 

Bien qu'elle ne mesure que 27.5 cm de long, la R9 390X Gaming est plutôt imposante avec un dépassement de 2 cm au niveau de la hauteur standard et un format triple slot. Un ventirad musclé qui promet de meilleures performances de refroidissement que le modèle exploité sur la R9 290X Gaming.

Nous préférons également nettement la finition de ces Twin Frozr V. Même si la coque est en plastique, la qualité reste au rendez-vous et l'esthétique est plus réussie. A notez à ce sujet que le logo MSI est illuminé par une LED blanche qui peut être paramétrée via un petit logiciel.

 
 

Pour répartir la chaleur entre les deux imposants radiateurs MSI utilisé 5 caloducs dont un de 8mm de diamètre. Le premier radiateur intègre la base en cuivre nickelé alors que le second reçoit une structure prévue pour le refroidissement de l'étage d'alimentation.

Deux larges ventilateurs se chargent du refroidissement. Ils peuvent être contrôlés indépendamment l'un de l'autre et restent à l'arrêt à faible charge.

Une première plaque métallique, à l'avant se charge d'assurer la robustesse de l'ensemble et est en contact avec les puces mémoires. Une seconde plaque métallique, à l'arrière, se charge de protéger le PCB et d'améliorer l'aspect esthétique, mais ne participe pas au refroidissement. Elle est perforée au niveau de l'étage d'alimentation pour éviter de trop impacter sa température.


Pour cette R9 390X Gaming, MSI exploite un PCB différent que pour sa R9 290X, tout du moins par rapport à la version originale de cette dernière, que nous avions testée. Par la suite MSI a fait évoluer le PCB de sa R9 290X Gaming et la version 2.2 de celui-ci est semblable au PCB de cette R9 390X. Son étage d'alimentation est un peu plus musclé puisqu'il est passé de 5 à 6 phases sur base de composants similaires. Deux câbles d'alimentation 8+6 broches sont nécessaires.

Nous retrouvons 16 puces de GDDR5 4Gb SKHynix H5GC4H24AJR-T2C, certifiées pour une fréquence de 1500 MHz avec une tension de 1.5V. Des puces plus récentes qui permettent d'intégrer 8 Go de mémoire et probablement de limiter l'impact sur la consommation du bus plus rapide puisque les premières R9 290X utilisaient de la mémoire spécifiée à 1.6V.

Au niveau de la connectique, MSI n'a pas réellement suivi ce que propose AMD sur ses solutions de références et a opté pour des sorties plus classiques : 2 DVI, une HDMI et une seule sortie DisplayPort. Des choix qui permettent d'éviter le recours à des adaptateurs. MSI se contente d'ailleurs en bundle d'un adaptateur d'alimentation 6 vers 8 broches.

A noter que MSI a poussé les fréquences de référence de 1050/1500 MHz à 1100/1525 MHz et n'a pas conservé le système de double bios.

Le test

Nous nous sommes contentés ici d'une seule résolution, le 2560x1440, avec un niveau de qualité très élevé. Un protocole identique à celui qui sera utilisé dans le test de la Radeon R9 Fury X, prévu pour demain. Les 13 jeux testés ont été maintenus à jour et testés sur ce système :

Intel Core i7 3960X (HT off, Turbo 1/2/3/4/6 cores: 4 GHz)
Asus P9X79 WS
8 Go DDR3 2133 Corsair
Windows 7 64 bits
Pilotes GeForce 353.30 WHQL
Catalyst 15.15beta

Nous avons comparé la MSI R9 390X Gaming à la Sapphire R9 290X Tri-X OC ainsi qu'à la R9 290X de référence en mode "Quiet".

Par ailleurs, nous avons fait en sorte de simuler au mieux les performances d'une R9 390X aux spécifications de référence. Pour cela nous avons modifié les fréquences de la carte de MSI mais également sa limite de consommation que nous avons paramétrée de manière à laisser 10% de marge supplémentaire par rapport à une R9 290X. Un écart qui correspond aux TBP annoncés par AMD : 250W pour la R9 290X et 275W pour la R9 390X. Il s'agit bien entendu d'une approximation qui n'est valide que dans le cas où le système de refroidissement est suffisamment performant pour ne pas pousser la carte dans sa limite de température de 95 °C.

Consommation et efficacité énergétique

Voici la consommation que nous avons pu mesurer au niveau des cartes graphiques :



Sans atteindre de limite de température et avec des limites de consommation supérieures, la gourmandise des R9 390X augmente encore. De quoi atteindre le double d'une GTX 980 dans certains cas et comme vous vous en doutez impacter le rendement énergétique :


[ Performances par Watt ] [ Performances par Watt ]

Les GTX 900 sont sur ce point clairement dans une autre catégorie.

Nuisances sonores et températures

Nous plaçons les cartes dans un boîtier Cooler Master RC-690 II Advanced et mesurons le bruit d'une part au repos et d'autre part en charge sous le test1 de 3DMark11. Un SSD est utilisé et tous les ventilateurs du boîtier ainsi que celui du CPU sont coupés pour la mesure. Le sonomètre est placé à 60cm du boîtier fermé et le niveau de bruit ambiant se situe à moins de 20 dBA, ce qui est la limite de sensibilité pour laquelle il est certifié et calibré.

Pour les Radeon, nous avons ajouté des mesures en mode normalisé avec lequel nous forçons une charge et une température GPU identiques de manière à mieux observer les performances de chaque ventirad.



De toute évidence, le système Twin Frozr V employé ici par MSI est plus performant que le Twin Frozr IV de la R9 290X de la marque, même si de base il doit encaisser une charge plus élevée (nous avions noté 275W au moment du test de la 290X Gaming de MSI contre 359W pour cette R9 390X Gaming).

La MSI R9 390X Gaming est par ailleurs totalement silencieuse au repos, sur le bureau Windows, puisque ses ventilateurs sont à l'arrêt, comme sur la GTX 970 de la marque d'ailleurs.



Les températures sont par contre un petit peu plus élevées, principalement au repos où le GPU se stabilise à 60 °C du fait de l'absence de flux d'air.

Performances

Voici l'ensemble de nos relevés de performances :


[ Indice ] [ Anno 2070 ] [ Batman Arkham Origins ] [ Battlefield 4 ] [ Crysis 3 ] [ Dying Light ] [ Evolve ] [ Far Cry 4 ] [ GRID 2 ] [ Hitman Absolution ] [ Project Cars ] [ Splinter Cell Blacklist ] [ The Witcher 3 ] [ The Witcher 3 ] [ Tomb Raider ]

En moyenne, la R9 390X aux fréquences de référence égale la GTX 980 de référence dont le ventirad limite le niveau de performances. Si nous comparons par exemple la MSI 390X Gaming à la Gigabyte GTX 980 G1 Gaming, cette dernière prend par contre un petit avantage.

Par rapport aux précédentes Radeon, une MSI R9 390X Gaming affiche un gain de 9% par rapport à la Sapphire R9 290X Tri-X OC.

Overclocking

Un petit mot au sujet de l'overclocking de la MSI R9 390X Gaming. De toute évidence, MSI a épuisé presque toute la marge d'overclocking en poussant sa carte de 1050 à 1100 MHz. Sans augmentation de la tension GPU, nous n'avons même pas pu gagner 25 MHz. Avec +0.025V nous sommes passés à 1125 MHz et avec +0.100V à 1150 MHz. Quant à la mémoire, elle était stable jusqu'à 1650 MHz.

Un gain minimum donc mais qui se paye au prix fort en terme de consommation. Elle atteint alors 453W dans Anno 2070 et 406W dans Battlefield 4 contre 359W et 307W par défaut.

Une Radeon R9 290X v1.1

Grâce à une augmentation de la bande passante mémoire et à un léger boost de la fréquence GPU, la R9 390X se rapproche voire égale la GTX 980 de Nvidia. Ceci n’est pas sans impact sur la consommation et la marge d’overclocking est réduite, mais les fabricants tels que MSI ont eu plus de temps et de recul pour peaufiner leurs designs et améliorer le comportement de ce GPU qui peut être très gourmand, ce qui devrait permettre d’avoir en moyenne des cartes R9 390X meilleures que ne l’étaient les R9 290X.

Reste que sur le plan tarifaire, il faut compter 450€ pour les R9 390X les moins chères et à peu près 475€ pour la MSI R9 390X Gaming que nous venons de tester. C'est certes compétitif face à la GTX 980, à condition de fermer les yeux sur la consommation, mais pour près de 100€ de moins, la Radeon R9 290X affiche un rapport performances/prix nettement plus intéressant. Et sur ce segment nous n'accordons que peu d'intérêt à la mémoire vidéo plus importante de ces nouvelles solutions proposées exclusivement avec 8 Go.

Alors que les soldes approchent, il est bien entendu difficile de vous conseiller de vous ruer sur ces Radeon R9 390X. Il sera de toute évidence plus intéressant de profiter des offres de fin de vie des R9 290.

Les prix devraient ensuite se tasser quelque peu, mais il ne faut pas perdre de vue que plus les mois passeront plus on se rapprochera de 2016 et l'arrivée de nouveaux GPU utilisant des procédés de fabrication plus avancés qui, combinés à la démocratisation de la HBM, devraient enfin permettre de plus grosses évolutions en termes de performances et de fonctionnalités. De quoi se motiver à patienter si votre système tient encore la route !



Copyright © 1997-2022 HardWare.fr. Tous droits réservés.