HardWare.fr


Nvidia GeForce GTX 950, MSI Gaming et Inno3D iChill Ultra en test : Maxwell 2 passe sous 200€
Cartes Graphiques
Publié le Samedi 22 Août 2015 par Damien Triolet

URL: /articles/941-1/nvidia-geforce-gtx-950-ti-msi-gaming-inno3d-ichill-ultra-test-maxwell-2-passe-sous-200.html


Page 1 - Introduction

Près d'une année après l'introduction des premières cartes graphiques de la famille GeForce GTX 900, bâties autour de la technologie Maxwell de seconde génération, Nvidia en introduit enfin une déclinaison sous la barre des 200€. Cette GeForce GTX 950 est-elle intéressante pour les joueurs au budget serré ? Pour répondre à cette question, nous nous sommes penchés sur les modèles Inno3D iChill Ultra et MSI Gaming.



Tirer le marché vers le haut
Fort d'une domination colossale du marché des cartes graphiques, Nvidia peut avancer calmement ses pions pour optimiser sa stratégie commerciale et sa gestion des stocks. C'est probablement pour cela qu'il aura fallu attendre près d'une année pour voir débarquer une GeForce GTX 900 sous la barre des 200€. Un laps de temps qui a permis à Nvidia d'écouler les stocks de GTX 600/700 et de convaincre une partie des joueurs d'investir dans un modèle d'une gamme supérieure.

Avec la GeForce GTX 950, Nvidia abaisse le ticket d'entrée pour passer à sa dernière génération de GPU et compte sur la suite logicielle GeForce Experience pour convaincre un maximum de joueurs de l'intérêt de sa solution.

Contrairement à ce que son nom laisse penser, la GeForce GTX 950 n'est pas destinée à remplacer la GTX 750 ou même la GTX 750 Ti qui vont continuer à coexister plus bas dans la gamme. C'est plutôt à la GTX 660, restée longuement au catalogue, que succède la nouvelle venue. Plus en arrière, c'est aux GTX 650 Ti ou GTX 550 Ti que correspond la GTX 950 avec un tarif qui a progressivement été tiré par le haut, notamment suite à la baisse de l'euro.


Page 2 - Spécifications

Spécifications
La GeForce GTX 950 repose sur un GPU GM206 partiellement castré : 25% de ses unités d'exécution ont été désactivées.


[ GM206 - GTX 960 ]  [ GM206 GTX 950 ]  

Plus spécifiquement ce sont 2 de 8 SMM que contient la puce qui ont été désactivés, chacun englobant 128 unités de calcul, 8 unités de texturing et une partie de ce qui est nécessaire au traitement de la géométrie. Une opération qui permet à Nvidia de segmenter sa gamme et de rendre opérationnelles des puces qui présentent de petits défauts.

Nvidia a par contre conservé intact le bus 128-bit et les 32 ROP de la puce, de manière à pouvoir proposer facilement des cartes 2 Go et garantir une bande passant suffisante. A noter cependant que les 32 ROP ne pourront pas être totalement exploités par cette configuration de la puce, les 6 SMM actifs ne pouvant débiter au maximum que 24 pixels par cycle.


La GeForce GTX 950 affiche une puissance de calcul de 1.8 Tflops, inférieure à celle d'une GTX 760 ou d'une R7 370. Rappelons cependant que les débits bruts au niveau de la puissance de calcul ne peuvent pas réellement être comparés entre architectures. Par rapport aux Radeon, les GeForce disposent par exemple d'unités supplémentaires pour traiter les opérations complexes et ainsi décharger ces unités principales, ce qui ne se retrouve pas dans ces chiffres. Il en va de même pour le gain significatif en rendement entre les GeForce Maxwell et Kepler.

Avec l'architecture Maxwell de seconde génération, Nvidia a fait progresser le débit de pixels (fillrate) proportionnellement plus que d'autres points, de manière à rattraper le retard pris sur les Radeon à ce niveau. Au niveau du débit de triangles, il faut noter qu'il varie suivant qu'il s'agisse ou pas de triangles qui seront éjectés du rendu (à peu près la moitié des triangles pris en charge seront éjectés). Le chiffre entre parenthèse représente le débit quand les triangles sont réellement transformés en pixels.

De son côté, la bande passante mémoire progresse peu par rapport à la GTX 750 Ti et est nettement inférieure à ce que propose AMD pour la R7 370 équipée d'un bus 256-bit. Par contre Nvidia a implémenté de nouveaux systèmes de compression sans perte pour le framebuffer, ce qui permet de compenser cela en partie.

Sur le plan de la consommation, Nvidia impose une limite de consommation (TDP dans le langage Nvidia) de 90 W à la GTX 950 de référence. Assez stricte, cette limite est probablement la raison pour laquelle la fréquence de base a été nettement réduite par rapport à la GTX 960 dont la fréquence turbo est similaire mais qui profite d'un TDP de 120W. Une GeForce GTX 950 aura ainsi plus de mal en pratique à maintenir une fréquence turbo élevée qu'une GTX 960.

Enfin, il faut noter que comme toutes les GeForce GTX 900, la GTX 950 supporte le niveau de fonctionnalité 12_1 de DirectX. De quoi pouvoir supporter de nouveaux effets graphiques ou des optimisations d'effets existants soit à travers Direct3D 11.3 soit à travers Direct3D 12.0, les deux API graphiques proposées par Windows 10. Par contre, contrairement aux Radeon, ces GeForce ne supportent pas le Resources Binding Tier 3, soit le mode de l'API de bas niveau de Microsoft qui offre le plus de flexibilité aux développeurs. Paradoxalement, c'est Intel avec le GPU de Skylake qui propose le support le plus complet des nouvelles API de Microsoft en combinant les fonctionnalités 12_1 au Resources Binding Tier 3.


Des cartes personnalisées

Si une GeForce GTX 950 de référence existe, elle n'est pas mise en avant par Nvidia et mis à part quelques exceptions chez certains de ses partenaires, ce sont majoritairement des cartes personnalisées qui seront proposées sur le marché.

Les fréquences pourront alors être relevées lors d'un overclocking d'usine, la marge reste importante à ce niveau. Il est également possible pour les partenaires de Nvidia de pousser la limite de consommation à la hausse pour ne pas trop brider le GPU.

Les cartes partenaires distribuées par Nvidia à la presse pour ce lancement sont des cartes overclockées qui exploitent pour la plupart (voir pour toutes) une limite de consommation qui va bien au-delà des 90W mis en avant dans les spécifications de références. Les deux échantillons que nous avons reçus profitaient ainsi d'une limite de 110W qui donne bien plus de marge au GPU pour maintenir une fréquence turbo élevée.

Pour simuler la carte de référence et ses performances, nous ne nous sommes bien entendu pas contentés d'adapter les fréquences mais avons également ramené cette limite de consommation à 90W.


Page 3 - Inno3D iChill GeForce GTX 950 Ultra

Inno3D iChill GeForce GTX 950 Ultra

Inno3D nous a fait parvenir un exemplaire de sa GTX 950 iChill Ultra, la plus musclée des 3 variantes proposées à son catalogue. Celle-ci profite d'un overclocking d'usine de 15% avec une fréquence GPU de base qui passe de 1024 à 1178 MHz (turbo max réel à 1392 MHz sur cet échantillon) et une fréquence mémoire poussée de 1650 à 1700 MHz.

Proposée à 200€, la carte est garantie 2 ans et livrée avec une licence pour 3DMark Advanced.



Contrairement à la GTX 960 iChill Ultra de la marque, la GTX 950 iChill Ultra se contente d'un design compact avec un ventirad HerculeZ équipé de deux ventilateurs et un PCB court qui est probablement le PCB de référence proposé par Nvidia.

Pour assurer le refroidissement, deux caloducs sont pris en sandwich entre une base en aluminium et le radiateur dont les ailettes sont positionnées verticalement ce qui signifie que l'air chaud sera évacuée sur le dessus et le dessous de la carte. Un détail qui n'a cependant pas grande importance compte tenu du dégagement thermique limité du GPU exploité sur cette carte graphique.

Un petit radiateur est placé sur l'étage d'alimentation de manière à éviter un échauffement excessif. Pour ce modèle Ultra, Inno3D a décidé d'ajouter une backplate dont le rôle est purement esthétique. A noter que cette plaque arrière dépasse cependant un petit peu trop du PCB, 4mm voire 5mm pour certaines vis. De quoi empêcher l'installation de la carte sur certaines cartes-mères qui exploitent le premier slot PCI Express. Par ailleurs il est impossible de démonter cette plaque sans retirer le ventirad puisqu'elle est fixée depuis la face avant.

Le refroidissement est assuré par 2 ventilateurs de 90mm qui restent à l'arrêt tant que le GPU ne dépasse pas 60 °C ou que la consommation n'atteint pas 60W.


Ce PCB se contente d'un seul connecteur d'alimentation 6 broches, ce qui est amplement suffisant, même avec l'augmentation de la limite de consommation qui a été poussée à 110W par défaut et peut monter à 130W avec un overclocking manuel. Au niveau de l'alimentation des divers composants, 3 phases sont dédiées au GPU et une de plus à la mémoire GDDR5 Samsung. Nous n'avons pas constaté de coil whine sur l'échantillon testé.

A noter que le PCB est étrangement prévu pour accueillir un bus mémoire 192-bit alors que le GPU GM206 embarqué n'est interfacé qu'un 128-bit. Il est donc probable que ce PCB soit prévu pour accueillir un autre GPU, peut-être un GM204 limité en 192-bit pour former une éventuelle GTX 960 Ti.

La connectique de ce PCB a été simplifiée pour tenir sur un seul slot et propose une sortie DVI Dual Link, une sortie DisplayPort 1.2 et une sortie HDMI 2.0.

Nous avons pu overclocker notre échantillon de 104 MHz pour le GPU, de quoi atteindre une fréquence turbo maximale de 1496 MHz, et de 250 MHz pour sa mémoire GDDR5 qui tourne alors à 1950 MHz. De quoi apporter un gain supplémentaire de 11% dans Battlefield 4 et y porter l'écart avec la carte de référence à 21%.


Page 4 - MSI GeForce GTX 950 Gaming

MSI GeForce GTX 950 Gaming

Nvidia nous a fait parvenir un exemplaire de la GTX 950 Gaming de MSI, la plus musclée des 2 variantes proposées par le fabricant taiwanais. Celle-ci profite d'un overclocking d'usine de 10% avec une fréquence GPU de base qui passe de 1024 à 1127 MHz (turbo max réel à 1367 MHz sur cet échantillon) et une fréquence mémoire timidement poussée de 1650 à 1662 MHz.

Proposée à 195€, la carte est garantie 2 ans et jusque fin septembre elle est livrée avec une Final Fantasy TYPE-0 HD.



Pour sa GTX 950 Gaming, MSI n'a clairement pas recherché à proposer un format compact. Bien que le ventirad ait été simplifié par rapport à celui de la GTX 960 Gaming, il conserve exactement le même format. A savoir une longueur de carte de 27cm avec une hauteur 3cm plus importante que la normale.

Pour assurer le refroidissement, deux caloducs sont en contact direct avec le GPU (contre 3 caloducs sous une base pour la GTX 960 Gaming) et parcourent un radiateur dont les ailettes (moins denses que sur la GTX 960 Gaming) sont positionnées horizontalement ce qui signifie que l'air chaud sera évacué vers l'avant et vers l'arrière de la carte graphique. Un détail qui n'a cependant pas grande importance compte tenu du dégagement thermique limité du GPU.

Un petit radiateur est placé sur l'étage d'alimentation de manière à éviter un échauffement excessif et le refroidissement est assuré par 2 larges ventilateurs de 100mm qui restent à l'arrêt tant que le GPU ne dépasse pas 60 °C.


Le PCB est ici identique à celui de la GTX 960 Gaming, mais il se contente d'un connecteur d'alimentation 6 broches au lieu du 8 broches qui est supporté. C'est amplement suffisant, même avec l'augmentation de la limite de consommation qui a été poussée à 110W par défaut et peut monter à 130W avec un overclocking manuel. Au niveau de l'alimentation des divers composants, 4 phases sont dédiées au GPU et une de plus à la mémoire GDDR5 Samsung. Nous n'avons pas constaté de coil whine sur l'échantillon testé.

A noter que le PCB est étrangement prévu pour accueillir un bus mémoire 192-bit alors que le GPU GM206 embarqué n'est interfacé qu'un 128-bit. Il est donc probable que ce PCB soit prévu pour accueillir un autre GPU, peut-être un GM204 limité en 192-bit pour former une éventuelle GTX 960 Ti.

MSI reprend ici la connectique de référence de la GTX 960, plus complète que celle de la GTX 950 proposée par Inno3D, à savoir une sortie DVI Dual Link, 3 sorties DisplayPort 1.2 et une sortie HDMI 2.0.

Nous avons pu overclocker notre échantillon de 156 MHz pour le GPU, de quoi atteindre une fréquence turbo maximale de 1523 MHz (Maxwell stable à plus de 1500 MHz, enfin !), et de 238 MHz pour sa mémoire GDDR5 qui tourne alors à 1950 MHz. De quoi apporter un gain supplémentaire de 13% dans Battlefield 4 et y porter l'écart avec la carte de référence à 22%.


Page 5 - Consommation et efficacité énergétique

Consommation
Nous avons utilisé le protocole de test qui nous permet de mesurer la consommation de la carte graphique seule.

Nous avons effectué ces mesures au repos sur le bureau Windows 7 et en charge dans deux jeux. Nous testons d'une part Anno 2070 en mode de qualité maximale qui représente un jeu très lourd et d'autre part Battlefield 4 en mode Ultra qui représente un jeu moins lourd.



Sous Anno 2070, les 3 GTX 950 testées atteignent leur limite de consommation respective. Soit 110W pour les cartes personnalisées et 90W pour la carte de référence que nous avons simulée. Sous Battlefield 4, le niveau de consommation est similaire à celui des GTX 960 et la limite est tout juste atteinte avec les spécifications de référence.

Bien que ces données soient approximatives, compte tenu de la variation entre échantillons d'un même modèle, nous avons mis en relation ces mesures de consommation avec les performances, en retenant des fps par 100W pour que les données soient plus lisibles, de quoi donner une idée globale sur le rendement énergétique de toutes ces cartes :


[ Battlefield 4 ] [ Anno 2070 ]

La consommation est globalement assez proche entre les GTX 950 personnalisées et les GTX 660 et R9 370. Mais, architecture Maxwell oblige, Nvidia est capable d'en extraire plus de performances et ainsi de proposer un meilleur rendement énergétique.

A noter que le "vieux" GPU Pitcairn reconfiguré en R7 370 ne s'en tire pas trop mal.


Page 6 - Nuisances sonores et températures

Nuisances sonores
Nous plaçons les cartes dans un boîtier Cooler Master RC-690 II Advanced et mesurons le bruit d'une part au repos et d'autre part en charge sous le test1 de 3DMark11. Un SSD est utilisé et tous les ventilateurs du boîtier ainsi que celui du CPU sont coupés pour la mesure. Le sonomètre est placé à 60cm du boîtier fermé et le niveau de bruit ambiant se situe à moins de 20 dBA, ce qui est la limite de sensibilité pour laquelle il est certifié et calibré.



Au repos, les ventilateurs des GTX 950 sont à l'arrêt et les carte sont alors totalement silencieuses, ce qui n'est pas le cas des Radeon R300 même si leur niveau de bruit est alors très faible.

En charge, et malgré le niveau de consommation semblable, la GTX 950 Gaming de MSI fait bien mieux que la GTX 950 iChill Ultra d'Inno3D, profitant de son large ventirad. Nous pouvons cependant observer que le ventirad de la GTX 960 Gaming est encore un cran supérieur sur ce point.

A noter le niveau de bruit très élevé de la R9 380 de XFX, qui dépasse la R9 285 de Sapphire donc il s'agissait déjà d'un point noir.


Températures
Toujours placées dans le même boîtier, nous avons relevé la température du GPU rapportée par la sonde interne :



Les températures GPU au repos sont en hausse ce qui s'explique par l'arrêt des ventilateurs dans ces conditions et par l'utilisation de ventirads simplifiés. 50 °C au repos pour un GPU n'est cependant pas un problème.

Aucun problème à signaler en charge, mais nous pouvons observer une fois de plus que le ventirad de MSI est plus performant que celui d'Inno3D.

Voici ce que cela donne au niveau de l'imagerie thermique :


[ GTX 750 Ti de référence ]  [ GTX 660 de référence ]  [ GTX 760 de référence ]  
[ Inno3D iChill GTX 950 Ultra ]  [ MSI GTX 950 Gaming ]  [ MSI GTX 960 Gaming ]  
[ Sapphire R7 370 Dual-X OC ]  [ XFX R9 380 ]  


Page 7 - Protocole de test

Protocole de test
Pour ce test, nous avons repris le même ensemble de jeux que celui mis en place pour les Radeon R9 Fury. Tous les derniers patchs au 17/08/2015 ont été installés, la plupart des jeux étant maintenus à jour via Steam/Origin/Uplay.

Nous avons opté pour la résolution devenue classique du 1080p avec un niveau de détail moyen à élevé, de manière à obtenir à peu près 50 fps sur la GeForce GTX 950, ou plus si le jeu ne permet pas un niveau de détail plus élevé autre que du SSAA. Nous avons évité d'activer ce type d'antialiasing, que nous jugeons beaucoup trop gourmand par rapport à ce qu'il apporte.

Du côté des Radeon, nous avons profité de ce test pour observer les performances des derniers renommages d'AMD, à savoir les R9 380, R7 370 et R7 360. Pour cela, nous avons cadencé aux fréquences de références des cartes partenaires issues du commerce.

Nous en avons également profité pour ressortir du placard quelques anciennes références : les GeForce GTX 650 Ti et GTX 550 Ti ainsi que la Radeon HD 7750. Des cartes graphiques qui avaient été lancées à peu près sur le même créneau que la GeForce GTX 950 et qui permettent de se faire une idée des gains que peut apporter une mise à jour du système vers cette dernière ou ses concurrentes.

Pour rappel, nous n'affichons plus les décimales dans les résultats de performances dans les jeux pour rendre les graphiques plus lisibles. Ces décimales sont néanmoins bien notées et prises en compte pour le calcul de l'indice.

Nous avons utilisé les Catalyst 15.7 WHQL pour les Radeon et les pilotes 355.65 beta pour les GeForce. Nous avons forcé l'activation du PCI Express 3.0 sur la plateforme X79 pour les GeForce.

Toutes les cartes ont été testées telles quelles avec une température ambiante contrôlée à 26 °C et, pour chaque jeux, nous avons pris le temps nécessaire pour que la fréquence GPU se stabilise. Les performances des GeForce peuvent potentiellement être surévaluées du fait de leur fréquence turbo variable mais nous ne cherchons plus à les limiter aux spécifications officielles depuis la génération GTX 700 avec laquelle a été introduite un contrôle de la température qui est devenu de fait l'élément de limitation principal pour les GeForce de référence. Nous somme cependant en train de reconsidérer cette approche étant donné que nous pouvons observer, avec certaines GTX 900, que nos échantillons de test reprennent un avantage parfois significatif par rapport aux fréquences officielles. Il n'est donc pas impossible qu'à l'avenir nous revenions à imposer à la carte de respecter la fréquence turbo officiellement garantie.

Voici les fréquences moyennes approximatives que nous avons pu observer durant nos mesures de performances :


Nous pouvons y observer que la GeForce GTX 950, aux spécifications de référence, voit effectivement sa fréquence turbo limitée dans la majorité des jeux par sa limite de consommation de 90W, ce qui n'est pas le cas pour la GTX 960 de référence qui profite d'une limite de 120W.


Configuration de test
Intel Core i7 3960X (HT off, Turbo 1/2/3/4/6 cores: 4 GHz)
Asus P9X79 WS
8 Go DDR3 2133 Corsair
Windows 7 64 bits
Pilotes GeForce 355.65 beta
Catalyst 15.7 WHQL





Page 8 - Benchmark : 3DMark Fire Strike

3DMark Fire Strike

Nous lançons tout d'abord le test Fire Strike proposé par Futuremark dans la suite 3DMark :


[ Fire Strike ] [ Fire Strike Extreme ]

D'emblée, la GeForce GTX 950 est au coude à coude avec la GTX 760 qui ne dispose que d'un faible avantage.


Page 9 - Benchmark : Anno 2070

Anno 2070

Anno 2070 reprend une évolution du moteur d'Anno 1404 qui intègre un support de DirectX 11.

Nous utilisons le mode de qualité maximale du jeu et effectuons un déplacement sur une carte en mesurant les performances avec Fraps.



La GTX 950 égale dans ce premier jeu la GTX 760 et devance de peu la R7 370. Les cartes personnalisées profitent pleinement de leur gain de fréquence dans ce jeu principalement limité par la puissance de calcul du GPU.


Page 10 - Benchmark : Batman Arkham Origins

Batman Arkham Origins

Avant-dernier opus de la série, son successeur venant tout juste de sortir, Batman Arkham Origins est toujours basé sur l'Unreal Engine 3 mais pousse un petit peu plus loin les effets graphiques dont certains ont été implémentés sur PC en collaboration avec Nvidia. C'est le cas du TXAA et d'effets GPU PhysX réservés aux GeForce (il n'est plus possible d'activer une version CPU de tous ces effets), mais également de l'occlusion ambiante de type HBAO+, d'un effet de Depth of Field plus évolué (NVDOF), d'ombres adoucies (PCSS) et de la tessellation (pour la cape et la neige) qui sont utilisables sur tous les GPU DirectX 11.

Nous utilisons le mode de qualité maximale du jeu avec du MSAA 4x. Nous relevons les performances avec Fraps, sur un parcours bien défini. Le jeu est maintenu à jour via Steam.



Dans Batman avec MSAA 4x, la bande passante mémoire prend beaucoup d'importance, ce qui permet à la GTX 760 de devancer facilement la GTX 950 qui chute au niveau de la GTX 660 et ne se démarque que très peu de la R7 370.


Page 11 - Benchmark : Battlefield 4

Battlefield 4

Battlefield 4 repose sur le moteur Frostbite 3, une évolution de la version 2 présente dans Battlefield 3. La base du rendu reste très proche (rendu différé, calcul de l'éclairage via compute shaders) et les évolutions visibles sont mineures, DICE ayant principalement optimisé son moteur pour les consoles de nouvelle génération. Parmi les petites nouveautés, citons un support plus avancé de la tessellation et une amélioration du module "destruction" du moteur.

Sur PC, un mode Mantle spécifique aux Radeon et qui permet de réduire le coût CPU du rendu est proposé mais nous ne l'avons pas utilisé pour ce test. Pour rappel, il s'agit d'une API propriétaire de plus bas niveau dédiée aux Radeon HD 7000 et supérieures, qui a été développée par AMD et DICE. Depuis l'arrivée d'autres API de bas niveau, AMD a cependant cessé les développements autour de Mantle et n'a pas optimisé son utilisation dans les pilotes pour ses derniers GPU.

Nous testons le mode Ultra avec ou sans MSAA 4x et nous relevons les performances avec Fraps, sur un parcours bien défini. Le jeu est maintenu à jour via Origin.


[ Avec MSAA 4x ] [ Sans MSAA ]

Les GeForce Maxwell apprécient particulièrement ce jeu, ce qui permet aux GTX 950 personnalisées d'égaler la R9 380.


Page 12 - Benchmark : Crysis 3

Crysis 3

Crysis 3 reprend le même moteur que Crysis 2 : le CryEngine 3. Ce dernier profite cependant de quelques petites évolutions telles qu'un support plus avancé de l'antialiasing : FXAA, MSAA et TXAA sont au programme, tout comme un nouveau mode appelé SMAA.

Ce dernier est une évolution du MLAA qui permet, optionnellement, de prendre en compte des données de type sous-pixels soit à travers la combinaison avec du MSAA 2x, soit avec une composante temporelle calculée à partir de l'image précédente. Le SMAA 1x est la simple évolution du MLAA, le SMAA 2tx utilise une composante temporelle relativement complexe et le SMAA 4x y ajoute le MSAA 2x. Notez qu'il ne faut pas confondre le SMAA 2tx proposé en mono-GPU avec le SMAA 2x proposé en multi-GPU, ce dernier utilisant du MSAA 2x sans composante temporelle.

Nous mesurons les performances avec Fraps et le jeu est maintenu à jour via Origin.



Dans Crysis 3, la GTX 950 devance assez facilement la R7 370 mais reste nettement derrière la GTX 760 qui profite de toute évidence de sa bande passante plus élevée.


Page 13 - Benchmark : Dying Light

Dying Light

Dying Light est un jeu de type survival horror animé par le Chrome Engine 6 de Techland et dans lequel le monde est plutôt vaste et ouvert. Nvidia a travaillé avec Techland pour y inclure certains effets issus de ses librairies Gameworks tels que le HBAO+ et le Depth of Field.

Nous avons mesuré les performances avec Fraps sur un parcours bien défini. Le jeu est maintenu à jour à travers Steam.



La GTX 950 égale ici la GTX 760 et ses versions personnalisées se placent au niveau de la R9 380.


Page 14 - Benchmark : Evolve

Evolve

Evolve, développé par Turtle Rock Studios, est basé sur le Cry Engine 3. Contrairement à ce dernier, les modes d'antialiasing à base de MSAA, extrêmement gourmands avec ce moteur, ne sont pas proposés. Un nouveau mode de SMAA a par contre été développé par Crytek et intégré dans les branches plus récentes de son moteur : le 1tx. Il s'agit d'une version quelque peu simplifiée du SMAA 2tx, antialiasing à base de composante temporelle, qui a la particularité d'être compatible avec le multi-GPU.

Nous mesurons les performances à l'aide de Fraps sur un parcours bien défini et le jeu est maintenu à jour avec Steam. Compte tenu de la gourmandise de ce jeu, il est testé au niveau de qualité minimal proposé, en dehors des textures.



La GTX 950 a ici plus de mal à se démarquer de la R7 370 dans ce jeu où les Radeon se positionnent plutôt bien.


Page 15 - Benchmark : Far Cry 4

Far Cry 4

Dernier opus de la série, il est basé sur une petite évolution du Dunia Engine 2 qui avait été introduit avec Far Cry 3. Ses caractéristiques sont donc similaires et parmi les petites évolutions nous notons l'ajout par les développeurs du support de l'antialiasing SMAA 1x en plus du MSAA qui est très, voire trop, gourmand avec ce moteur.

Nous activons le niveau de qualité High avec du SMAA 1x et utilisons Fraps sur un parcours bien défini.



Les Radeon s'en tirent également assez bien dans ce jeu, d'autant plus avec les pilotes 15.7 WHQL qui ont apporté quelques gains. La GTX 950 se contente donc du niveau de la R7 370.


Page 16 - Benchmark : GRID 2

GRID 2

Dernier né chez Codemaster, GRID 2 reprend une évolution légère du moteur DirectX 11 maison exploité par DiRT Showdown. Pour rappel, en partenariat avec AMD, les développeurs avaient mis en place un éclairage avancé qui prend en compte de nombreuses sources de lumières directes et indirectes ainsi qu'une approximation du rendu de type illumination globale. Ces techniques sont toujours exploitées, même si le partenaire principal de Codemaster est cette fois Intel qui a aidé à la mise en place d'optimisations spécifiques aux GPU intégrés à Haswell.

Pour mesurer les performances, nous poussons toutes les options graphiques à leur maximum, y compris l'adoucissement de l'effet d'occlusion ambiante, et activons le MSAA 8x. Nous utilisons Fraps sur l'environnement de Barcelone, le plus lourd dans le jeu.



La GTX 950 se place à mi-chemin entre les R7 370 et R9 380.


Page 17 - Benchmark : Hitman Absolution

Hitman Absolution

Hitman Absolution utilise un moteur plutôt lourd et qui manque probablement d'optimisations. La charge CPU est par ailleurs relativement élevée dans certaines scènes dans lesquelles une foule importante peut être animée. Différents effets DirectX 11 ont été intégrés avec la coopération d'AMD.

Pour mesurer les performances, nous poussons les options graphiques au niveau ultra et utilisons fraps dans le jeu.



Hitman Absolution est le jeu testé dans lequel les GeForce GTX 900 souffrent le plus, la bande passante mémoire représentant visiblement un aspect primordial des performances. La GTX 950 chute ainsi sous la GTX 660.


Page 18 - Benchmark : Project Cars

Project Cars

Project Cars est un jeu de course automobile développé depuis 2011 sur base d'un système de beta participative qui permettait d'accéder aux nouvelles builds régulières et d'interagir avec les développeurs de Slightlymad Studios (à l'origine des Need For Speed Shift).

Son moteur au rendu différé supporte DirectX 11 et c'est ce mode que nous avons testé en poussant toutes les options en mode High y compris pour l'antialiasing pour lequel nous nous sommes contentés du SMAA High.

Nous avons testé le jeu via Fraps sur un parcours bien défini et avec de la pluie au niveau des conditions météo. Un détail important à préciser puisqu'il réduit significativement les performances. Nous avons opté pour 7 concurrents qui restent devant nous pendant la mesure des performances.



La GTX 950 égale une fois de plus la GTX 760 et devance la R7 370 tout en restant loin de la R9 380.


Page 19 - Benchmark : Splinter Cell Blacklist

Splinter Cell Blacklist

Basé sur le LEAD engine, une version retravaillée en interne de l'Unreal Engine 2.5, Splinter Cell Blacklist profite pour la version PC d'effets graphiques supplémentaires mis en place en collaboration avec Nvidia tels que le HBAO+, la tessellation ou encore le TXAA.

Notez au niveau de l'occlusion ambiante que le jeu propose de nombreuses options dont les plus avancées représentent l'effet le plus lourd du jeu.

Nous mesurons les performances avec Fraps sur un parcours bien défini et le jeu est maintenu à jour via Uplay.



La GTX 950 affiche des performances proches de celles de la GTX 760.


Page 20 - Benchmark : The Witcher 3 - Wild Hunt

The Witcher 3 : Wild Hunt

Très attendu, le dernier opus de The Witcher ne déçoit pas. Développé par CD Projekt RED, il repose sur le REDengine 3, un moteur conçu pour gérer de vastes mondes ouverts, raison pour laquelle il tourne exclusivement en 64-bit.

CD Projekt RED s'est associé à Nvidia pour intégrer deux effets graphiques de la suite GameWorks : le HBAO+ et surtout HairWorks. Réponse au TressFX d'AMD, HairWorks améliore la chevelure des personnages, la crinière des chevaux et la fourrure de plusieurs animaux ou créatures rencontrés dans le jeu en faisant appel à un niveau de tessellation très élevé pour chaque brindille. HairWorks est donc très gourmand et Nvidia a ferait en sorte que son implémentation complique le travail d'optimisation d'AMD, ce qui n'a pas manqué de créer la polémique, même si en pratique désactiver cet effet ne dénature pas vraiment le jeu. C'est d'ailleurs ce que nous avons fait ici compte tenu du niveau de performances des cartes testées.

Tous les autres paramètres sont poussés au niveau Medium. Nous effectuons un parcours bien défini avec Fraps.



La GTX 950 devance légèrement la GTX 760 et se place à mi-chemin entre les R7 370 et R9 380.


Page 21 - Benchmark : Tomb Raider

Tomb Raider

Tomb Raider a été l'une des meilleures surprises de 2013. Le rendu graphique est plutôt réussi, AMD ayant collaboré avec les développeurs pour s'assurer d'une version PC de bon niveau. C'est particulièrement le cas pour TressFX, l'option de rendu avancé des cheveux de Lara qui apporte une bonne dose de réalisme.

Nous avons testé Tomb Raider en mode de qualité Ultime en 1080p qui inclut l'effet TressFX. Nous avons mesuré les performances avec Fraps, sans utiliser le bench intégré qui correspond plus aux cinématiques qu'aux scènes de jeu classiques.



La GTX 950 égale une fois de plus la GTX 760 et devance la R7 370.


Page 22 - Récapitulatif des performances

Récapitulatif
Bien que les résultats de chaque jeu aient tous un intérêt, nous avons calculé un indice de performances en nous basant sur l'ensemble de résultats et en attachant une importance particulière à donner le même poids à chacun des jeux. Chacun des deux scores mesurés sous Battlefield 4 se voit ainsi attribuer un coefficient de 0.5.

Nous avons attribué un indice de 100 à la GeForce GTX 660 de référence :



La GeForce GTX 950 de référence affiche en moyenne 86% des performances de la GTX 960 de référence. Un ratio qui monte à 88% si nous comparons par exemple les deux cartes de MSI et donc une GTX 950 qui n'est pas impactée par sa limite de consommation.

Par rapport à une GTX 750, le gain atteint 60%, mais la GTX 950 n'est pas réellement destinée à lui succéder. C'est plutôt la GTX 660 qu'elle vient remplacer. Le gain est alors de 20 à 30%, suivant le niveau d'overclocking d'usine des GTX 950. Les meilleurs d'entre elles vont atteindre à peu près le niveau de performances de la GTX 760 alors que les cartes plus simples restent quelque peu en retrait par rapport à celle-ci. La GTX 760 profite d'un avantage dans certains jeux qui font appel au MSAA, gourmand en bande passante mémoire.

Par rapport à la concurrence, la GTX 950 de référence termine 9% devant la R7 370. Un écart qui se creuse si nous prenons en compte les cartes personnalisées qui vont booster les performances de 7 à 10% du côté des GTX 950 alors que l'overclocking d'usine des R7 370 est anecdotique.

La Radeon R9 380 reste intouchable avec un niveau de performances moyen similaire à celui des GTX 960 personnalisées.


Page 23 - GeForce GTX 950 vs GTX 760

GeForce GTX 950 vs GTX 760
Pour observer de plus près la comparaison entre Maxwell et Kepler et plus précisement entre les GeForce GTX 950 et GTX 760, qui offrent des performances similaires pour un tarif similaire, nous avons rassemblé leurs mesures de performances dans un seul graphe :



Dans bien des jeux, les GTX 950 et GTX 760 de référence ont un niveau de performances similaire. La GTX 760 prend cependant un net avantage dans Batman, Crysis et Hitman. Trois cas où le bus mémoire de 256-bit de la GTX 760 permet de faire la différence. De quoi lui donner un petit avantage en moyenne.

Si les GTX 950 overclockées d'usine telles que la Gaming de MSI souffrent également dans ces trois jeux, elles profitent par contre d'une avance dans d'autres, de quoi leur permettre d'afficher des performances moyennes similaires.


Page 24 - Conclusion

Conclusion
Le positionnement de cette nouvelle GeForce GTX 950 est au final sans surprise. Au vu de sa domination actuelle, Nvidia n'a pas de raison de casser les prix pour tenter de gagner des parts de marché, d'autant plus que la tarification des dernières Radeon n'est pas très agressive. Proposée à partir de 180€, voire un peu moins pour certaines offres, la nouvelle venue s'intègre logiquement dans la gamme avec un rapport performances/prix similaire à celui des GeForce GTX 960 et autres Radeon R7 370. Les amateurs de bonnes affaires et de bouleversements tarifaires, dont nous faisons partie, seront une nouvelle fois déçus mais là est la nouvelle donne sur le marché des cartes graphiques.


Pour convaincre les joueurs d'opter pour la GeForce GTX 950, ou pour un modèle supérieur, Nvidia mise sur le support de toutes les dernières technologies telles que le niveau de fonctionnalités 12_1 de DirectX, le HDMI 2.0 et le décodage du H.265. Nvidia compte aussi sur les efforts autour de sa suite logicielle GeForce Experience dont les fonctionnalités s'étoffent de mois en mois et permettent aux joueurs néophytes de facilement profiter des capacités de leur nouvelle carte graphique. Sans aller jusqu'au message que Nvidia tente de faire passer sans trop de subtilité ("une GTX 950 et GeForce Experience pour gagner dans les jeux de type MOBA"), force est de constater que l'écart se creuse entre les environnements logiciels proposés par les deux spécialistes du GPU, ce qui peut faire la différence pour une partie des joueurs.

Face à une GeForce GTX 960 qui reste un peu chère, à partir de 210€, et face à une Radeon R7 370 certes moins chère, à partir de 160€, mais au GPU vieillissant, la GeForce GTX 950 à 180€ est probablement le meilleur compromis actuel si vous devez changer de carte graphique avec un budget limité. Il sera alors possible de jouer confortablement en 1080p dans la plupart des jeux, en n'abusant pas du niveau de qualité dans les plus gourmands d'entre eux. Si vous ne sentez pas le besoin de mettre à jour votre système, des évolutions plus conséquentes sont attendues l'an prochain, probablement dans la seconde moitié de 2016 sur ces segments.

A noter que les dernières GeForce GTX 760 disponibles sont commercialisées à un tarif similaire et peuvent prendre l'avantage sur les GTX 950 dans certains jeux un peu anciens, dans lesquels le niveau de MSAA est poussé au 4x voire 8x. Mais cela se fait au prix d'une consommation nettement supérieure alors que les GeForce GTX 950 s'en tirent progressivement mieux dans les jeux plus récents. Probablement en partie parce que l'effort d'optimisation se fait à leur niveau. Par ailleurs, elles supportent d'autres types d'antialiasings, tels que le MFAA, qui permettent de plutôt bien compenser leur déficit. Face à ce modèle de la génération précédente, nous estimons que la GeForce GTX 950 représente un meilleur choix.


Enfin terminons par un mot sur les deux cartes partenaires que nous avons pu tester et qui s'en tirent plutôt bien dans nos tests avec un gain de 7 à 10% sur la carte de référence. La GTX 950 Gaming de MSI affiche un comportement irréprochable mais est plutôt encombrante pour une carte graphique de cette gamme. Ce n'est cependant pas un souci en dehors des boîtiers les plus compacts.

Du côté d'Inno3D, la GTX 950 Ultra est nettement plus courte et un peu plus performante par défaut. En contrepartie elle est moins discrète en charge, mais sans atteindre un niveau de nuisances sonores qui serait problématique. Il faut dire qu'avec une consommation relativement faible, Nvidia facilite bien le travail de ses partenaires qui n'ont pas besoin de faire trop d'efforts pour proposer des cartes qui chauffent peu sans faire exploser le sonomètre.


Copyright © 1997-2021 HardWare.fr. Tous droits réservés.