HardWare.fr


Comparatif : 9 Radeon HD 6850 !
Cartes Graphiques
Publié le Mercredi 23 Février 2011 par Damien Triolet

URL: /articles/821-1/comparatif-9-radeon-hd-6850.html


Page 1 - Introduction



Après les GeForce GTX 460 1 Go, nous avons décidé de nous attaquer aux Radeon HD 6850 personnalisées par les partenaires d’AMD. Elles proposent un niveau de performances similaire à ces GeForce et qui permet de jouer sans se ruiner. Leurs capacités d’overclocking sont cependant vues comme étant moins élevées, ce que nous allons vérifier…



Barts
Les Radeon HD 6850 reposent sur Barts, un GPU qui est en quelque sorte une version low-cost du Cypress des Radeon HD 5800. Il apporte cependant quelques petites améliorations, notamment au niveau des performances de la tessellation, ainsi que le support du DisplayPort 1.2 et l’accélération du décodage du format MVC utilisé par les Blu-ray 3D.

Barts intègre 224 unités de calcul vec5 (1120 « cores ») organisées en 14 partitions dont 2 sont désactivées dans la version utilisée pour la Radeon HD 6850 qui dispose donc au final de 192 unités de calcul vec5 (960 « cores »). Celles-ci sont alimentées par un contrôleur mémoire GDDR5 de 256 bits qui a cependant été simplifié pour réduire son coût et n’est ainsi pas prévu pour monter très haut en fréquence.


Vous pourrez retrouver plus de détails dans notre test des Radeon HD 6870 et 6850 et des relevés de performances plus récents dans le test de la GeForce GTX 560 Ti.


Page 2 - Spécifications, GDDR5

Spécifications

La Radeon HD 6850 se situe à mi-chemin entre la Radeon HD 5770 (renommée en Radeon HD 6770) et la Radeon HD 6870. Elle est plus proche de la première au niveau de la puissance de calcul, mais plus proche de la seconde au niveau de la bande passante mémoire.


GDDR5 Hynix 1.25 GHz pour toutes

Toutes les Radeon HD 6850 que nous avons testées étaient équipées de GDDR5 signée Hynix et certifiée à 1.25 GHz bien qu’elle ne soit cadencée qu’à 1 GHz pour les modèles qui respectent la fréquence de référence et à 1.1 GHz pour les modèles overclockés. Nous supposons que cela est dû au fait qu’AMD a simplifié le contrôleur mémoire du GPU Barts, ce qui l’empêche de profiter de hautes fréquences. Nous verrons si cela laisse cependant une marge pour l’overclocking.

Rappelons que ces fréquences représentent celles auxquelles sont envoyées les commandes à la mémoire, mais que dans le cas de GDDR5, les données transitent à une fréquence double, que nous reportons dans nos tableaux de spécifications de manière à permettre une comparaison directe avec la GDDR3.


Page 3 - Protocole de test

Protocole de test
Pour ce test, nous avons repris le protocole introduit avec notre dossier consacré au dégagement thermique des cartes graphiques, ce qui nous permet d’avoir une analyse détaillée de l’influence des choix des différents fabricants partenaires d'AMD à ce niveau.


Nous mesurons ainsi les températures GPU et de différents composants en conditions d’utilisation réelles, dans un boîtier Antec Sonata 3, ce que ne complétons par une prise de vue infrarouge lors d’une ouverture du boîtier aussi brève que possible. Nous mesurons également le bruit en conditions d’utilisation réelles, c’est-à-dire lorsque les cartes sont dans un boîtier fermé. Nous plaçons pour cela un sonomètre à 60cm du boîtier.

Nous avons légèrement retouché ce protocole en ajoutant une phase supplémentaire puisque nous faisons passer le test de températures à chaque carte avec son overclocking maximal. Cela nous permet d’observer le comportement de leur étage d’alimentation quand il est soumis à un stress plus élevé, mais également de nous assurer plus encore de la stabilité de ces overclockings.


Quand plusieurs variantes d’un même modèle sont disponibles au niveau de l’overclocking, nous nous somme contentés d’un tester une seule puisque globalement l’analyse est similaire. Les performances des différentes solutions ne feront pas l’objet d’une analyse détaillée puisque toutes les cartes vont afficher des performances identiques à des fréquences identiques. Cette partie sera donc traitée brièvement.

Nous nous sommes concentrés sur les modèles les plus répandus, ce qui nous permet dans un premier temps de vous en présenter 8 en plus de celui de référence. Dans un premier temps puisque nous ajouterons bien entendu des modèles supplémentaires si nécessaire.


Page 4 - Radeon HD 6850 de référence

Radeon HD 6850 de référence
La carte de référence est un modèle développé par AMD tant au niveau du système de refroidissement que du PCB et qui a servi de support au lancement de cette Radeon HD 6850. Elle est cependant, à notre connaissance, introuvable dans le commerce. Bien que certains revendeurs en ligne l’utilisent en guise d’illustration pour des modèles dits « génériques », rien ne garanti malheureusement qu’il s’agit bien de la carte qui sera livrée. Nous ne pouvons donc pas vous proposer de produit qui corresponde au modèle de référence qui n’est donc présent ici qu’à titre d’information.


La carte




Avec 23cm, la carte de référence est plus encombrante qu’une GeForce GTX 460 de référence qui se contente de 21cm. Elle propose une connectique très complète avec 2 sorties DVI Dual Link, une sortie HDMI 1.4a et 2 sorties mini-DisplayPort 1.2.

Son PCB dispose d’un connecteur PCI Express 6 broches et d’un étage d’alimentation doté de 4 phases pour le GPU. La mémoire GDDR5 Hynix est certifiée à 1.25 GHz bien qu’elle ne soit cadencée qu’à 1 GHz (2 GHz pour le transfert des données).

Le ventirad de référence reprend un design à turbine qui expédie l’air chaud en dehors du boîtier. Le radiateur est petit mais costaud avec un bloc de dissipation en aluminium fixé à une chambre à vapeur en cuivre. Les composants sensibles de l’étage d’alimentation sont en contact avec la structure du ventirad.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

Bien qu’un petit peu plus chaude au repos que les autres Radeon récentes, la Radeon HD 6850 est plutôt bien refroidie, y compris en charge et overclockée. Son étage d’alimentation encaisse la charge sans broncher.


Relevés des températures et du bruit

Les relevés confirment que la carte expulse bien la plupart de l’air chaud en dehors du boîtier. Cela se fait par ailleurs en silence que ce soit au repos ou en charge.


Notre avis
Avec 4 phases pour l’alimentation du GPU et une chambre à vapeur pour dissiper la chaleur qu'il dégage, le design de référence pour la Radeon HD 6850 est très efficace et il est regrettable qu’il ne soit pas réellement disponible. Nous pouvons supposer ici que les partenaires, voire même AMD, a préféré pousser sur le marché des designs différents, moins chers que ce modèle qui aura avant tout servi de support pour la presse…


Page 5 - Asus HD 6850 DirectCU

Asus EAH6850 DirectCU
Asus propose une seule Radeon HD 6850 : un modèle DirectCU. Celui-ci présente un overclocking anecdotique puisque le GPU passe de 775 à 790 MHz (+2%) alors que la mémoire reste cadencée à la fréquence de référence. Elle est commercialisée à 170€.


La carte



Avec 24cm au compteur, la Radeon HD 6850 d’Asus est légèrement plus grande que le modèle de référence. Son PCB est prévu pour recevoir 2 connecteurs PCI Express 6 broches, ce qui nous laisse penser qu’il s’agit en réalité du même PCB pour les Radeon HD 6850 et 6870 de la marque. Etant donné que ces connecteurs sont placé sur le dessus et non à l’arrière de la carte, elle ne demande en pratique pas plus de place dans le boîtier.

Si le PCB est prévu pour une alimentation à 4 phases pour le GPU, seules 3 sont utilisées sur ce modèle. Notez qu’elles sont placées entre la connectique et le GPU et non à l’arrière de la carte comme c’est le cas sur le design de référence.

Asus s’est écarté de la connectique de référence des Radeon HD 6000 pour conserver celle des Radeon HD 5000 : 2 sorties DVI Dual-Link, une sortie HDMI et une sortie DisplayPort. La mémoire GDDR5 est signée Hynix et certifiée à 1.25 GHz.

Une barre en métal est chargée de garantir la rigidité de la carte, ce qui permet d’éviter tout problème lors de sa manipulation, d’autant plus que le ventirad n’est fixé que par 4 vis autour du GPU. Celui-ci est constitué d’un radiateur en aluminium parcouru par 2 caloducs en cuivre nickelé qui sont en contact direct avec le GPU. Le tout est surmonté par un ventilateur de 8cm. Un petit radiateur prend place sur les composants sensibles de l’étage d’alimentation.


Le bundle

Asus livre sa carte avec des CDs qui contiennent les pilotes et les manuels, un petit manuel d’installation rapide, un adaptateur DVI vers VGA, un petit connecteur CrossFire, un câble convertisseur d’alimentation double molex vers PCIE 6 broches et une pochette range disques.

La carte est garantie 3 ans.

Asus propose un logiciel d’overclocking/tweaking : SmartDoctor. Il permet de contrôler le ventilateur et les mécanismes de protection ainsi que de modifier la tension GPU, en plus bien entendu de l’overclocking.




Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

L’EAH6850 DirectCU est bien refroidie.


Relevés des températures et du bruit

La Radeon HD 6850 d’Asus est plutôt silencieuse, au repos comme en charge, avec un comportement très proche de celui de la carte de référence. Elle n’extrait cependant pas d’air chaud du boîtier, en témoigne la température de sortie identique au repos et en charge.


Notre avis
Avec l’EAH6850 DirectCU, Asus nous propose une excellente Radeon HD 6850, bien refroidie, silencieuse et bien finie. Elle remplacera donc sans problème le modèle de référence qui est introuvable dans le commerce.


Page 6 - Gigabyte HD 6850

Gigabyte HD 6850
La Radeon HD 6850 de Gigabyte existe en deux versions :

Gigabyte Radeon HD 6850 : 170€
Gigabyte Radeon HD 6850 OC : 180€

C’est la version classique que nous avons testée. Si la version OC reprend le même ventirad, son PCB est cependant différent, avec un étage d'alimentation complètement revu.


La carte



Gigabyte a utilisé ce qui nous semble être un second PCB de référence fourni par AMD aux partenaires, probablement pour réduire les coûts par rapport à celui utilisé sur les échantillons destinés à la presse. Ce PCB est plus compact, avec 21.5cm, et l’étage d’alimentation prend place entre la connectique et le GPU. Cet étage d’alimentation est prévu pour recevoir 4 phases, mais seules 3 sont peuplées. La connectique est ici aussi similaire à celle des Radeon HD 5000 : 2 sorties DVI Dual-Link, une sortie HDMI et une sortie DisplayPort. La mémoire GDDR5 est signée Hynix et certifiée jusqu’à 1.25 GHz.

Le carter du ventirad dépasse de 2cm à l’arrière de la carte, ce qui est dû principalement à un choix esthétique puisque le radiateur ne dépasse, lui, que de 0.5cm. Ce radiateur est entièrement en aluminium et parcouru par 2 heatpipes. Un petit radiateur supplémentaire est fixé sur les composants sensibles de l’étage d’alimentation. Le tout est refroidi par 2 ventilateurs de 8cm.


Le bundle

Gigabyte livre sa carte avec un CD contenant les pilotes (absent de l’échantillon presse), un manuel, un adaptateur DVI vers VGA, un petit connecteur CrossFire et un câbles convertisseur d’alimentation double molex vers PCIE 6 broches.

Gigabyte garanti sa carte pendant 2 ans.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

La carte de Gigabyte est très bien refroidie.


Relevés des températures et du bruit

Si les relevés confirment que la carte est bien refroidie, ils montrent que cela ne se fait pas sans incidence sur le silence qui semble avoir été quelque peu sacrifié. S’il n’y a rien de dramatique en charge, au repos par contre elle n’est pas complètement discrète, comme c’est le cas pour la plupart des autres modèles. Elle expulse en dehors du boîtier une petite partie de l’air chaud seulement.


Notre avis
Alors que la GeFoce GTX 460 de Gigabyte nous avis particulièrement séduit, notre avis est plutôt mitigé envers cette Radeon HD 6850 dont le système de refroidissement, similaire, n’a visiblement pas été très bien calibré, ni réellement adapté à la taille du PCB.


Page 7 - HIS HD 6850

HIS HD 6850
HIS nous propose une première Radeon HD 6850 cadencée aux fréquences de référence et commercialisée à 170€.


La carte



Comme de nombreuses Radeon HD 6850, le modèle basique de HIS reprend ce qui est de toute évidence le PCB de référence destiné à la commercialisation. Celui-ci reprend la connectique des Radeon HD 5000 et propose un étage d’alimentation à 4 phases, dont seulement 3 sont utilisées ici. La GDDR5 est signée Hynix et certifiée à 1.25 GHz. Avec 21.5cm, la carte est relativement compacte, attention cependant au connecteur PCI Express 6 broches situé à l’arrière de la carte.

HIS a opté ici pour un petit ventirad circulaire dont le radiateur est parcouru par 2 caloducs qui rejoignent une base en cuivre. Un petit ventilateur de 7cm se charge du refroidissement et un petit radiateur prend est fixé sur les composants sensibles de l’étage d’alimentation.

Lors de la manipulation de la carte, la carter en plastique peu rigide donne un aspect assez « cheap » à l’ensemble.


Le bundle

HIS livre sa carte avec un CD contenant les pilotes, un petit guide de montage, un autocollant au nom de la marque, un adaptateur DVI vers VGA, un connecteur CrossFire et un câble adaptateur double molex vers PCI Express 6 broches.

La carte est garantie 2 ans.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

La carte est plutôt bien refroidie bien que GPU chauffe un peu plus que sur d’autres modèles.


Relevés des températures et du bruit

Les relevés de températures confirment cela. Ils montrent également que la carte extrait une bonne partie de l’air chaud en dehors du boîtier. Par contre, si la carte est silencieuse au repos, elle est plus bruyante en charge.


Notre avis
La Radeon HD 6850 basique de HIS n’est clairement pas le modèle que nous vous conseillerons. En cause, un aspect un peu trop « cheap » et un ventirad peu efficace qui produit une hausse des nuisances sonores et de la température GPU par rapport à d’autres modèles.


Page 8 - HIS HD 6850 IceQ X Turbo

HIS HD 6850 IceQ X Turbo
Après son premier modèle, HIS nous propose une version IceQ X. Celle-ci est disponible en deux variantes :

HIS Radeon HD 6850 IceQ X : 170€
HIS Radeon HD 6850 IceQ X Turbo : 180€

La variante Turbo est overclockée à 820 MHz pour le GPU et à 1100 MHz pour la mémoire contre 775 et 1000 MHz pour le modèle classique cadencé aux fréquences de référence. C’est le modèle Turbo que nous avons testé.


La carte



HIS reprend ici le PCB de sa première Radeon HD 6850 et ce, dans une configuration identique. Une des 4 phases de l’étage d’alimentation du GPU n’est donc pas utilisée. La mémoire est également identique, à savoir signée Hynix et certifiée à 1.25 GHz.

L’encombrement est identique, si ce n’est pour les 4 caloducs en cuivre nickelé qui parcourent son ventirad et se connectent à une base en cuivre. Un petit radiateur est fixé sur les composants sensibles de l’étage d’alimentation alors qu’un ventilateur de 9cm se charge du refroidissement. S’il rempli son contrat, la qualité de ce ventilateur est discutable et il produit un petit bruit mécanique. Ce petit bruit est totalement étouffé dans un boîtier, par contre ce n’est pas le cas sur un système ouvert.


Le bundle

HIS livre sa carte avec un CD contenant les pilotes, un petit guide de montage, un autocollant au nom de la marque, un adaptateur DVI vers VGA, un connecteur CrossFire et un câble adaptateur double molex vers PCI Express 6 broches.

La carte est garantie 2 ans.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

Ce modèle IceQ X de HIS est bien refroidi tant au repos qu’en charge, mieux que le modèle plus basique. Son étage d’alimentation chauffe cependant plus étant donné les fréquences plus élevées. C’est particulièrement le cas quand la carte est overclockée d’autant plus que notre exemplaire est monté assez haut.


Relevés des températures et du bruit

Les relevés confirment que le GPU est très bien refroidi, en toutes circonstances. L’air chaud n’est cependant pas du tout expulsé en dehors du boîtier. Cette efficacité ne se fait pas au détriment des nuisances sonores puisqu’elles sont en baisse par rapport au premier modèle de la marque, malgré l’overclocking d’usine.


Notre avis
La Radeon HD 6850 IceQ X est assurément plus intéressante que le modèle basique de la marque. Elle profite d’un ventirad plus efficace et d’un design plus flatteur. Il s’agit assurément d’une des Radeon HD 6850 les plus intéressantes à être passées entre nos mains. Seuls petits bémols, un ventilateur qui émet un léger bruit mécanique, que vous pourrez remarquer sur un système ouvert, et des capacités d’overclocking qui auraient pu profiter d’un étage d’alimentation complet, avec 4 phases.


Page 9 - PowerColor HD 6850 PCS+

PowerColor HD 6850 PCS+
La Radeon HD 6850 PCS+ est l’une des trois déclinaisons de la Radeon HD 6850 proposées par PowerColor. Elle est overclokée à 820 MHz pour le GPU et à 1100 MHz pour la mémoire, contre 775/1000 MHz. Elle est commercialisée à 170€ ainsi qu’à 190€ en bundle avec Call of Duty Modern Warfare 2. C’est cette seconde version que nous a fournie PowerColor.


La carte



Pour cette Radeon HD 6850 PCS+, PowerColor a utilisé ce qui est de toute évidence le PCB de référence pour les cartes commercialisées. Contrairement aux autres fabricants qui l’exploitent, PowerColor utilise cependant les 4 phases qu’il propose pour l’alimentation du GPU.

Le ventirad est constitué d’une base et d’un radiateur en aluminium parcourus par 3 caloducs et refroidis par un ventilateur de 9cm. Aucun radiateur n’est apposé sur l’étage d’alimentation, PowerColor ayant probablement jugé qu’avec 4 phases le stress à ce niveau serait réduit. Notez que le carter dépasse quelque peu à l’arrière du PCB, amenant la taille de la carte à 22cm. En pratique cela n’a cependant pas d’incidence puisque dans tous les cas c’est inférieur à l’espace nécessaire au connecteur d’alimentation situé à l’arrière de la carte.


Le bundle

PowerColor livre sa carte avec un CD qui contient les pilotes et le manuel, un guide d’installation rapide, Call of Duty Modern Warfare 2 (optionnel), un adaptateur DVI vers VGA et un petit connecteur CrossFire.

La carte est garantie 2 ans.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

La carte est globalement bien refroidie même si sa température GPU semble être plus élevée que la moyenne. Notez cependant qu’elle dirige une grosse partie de l’air chaud directement vers la baie à disques durs.


Relevés des températures et du bruit

Les relevés complets confirment l’aspect visuel de la thermographie infrarouge et indiquent que la carte expulse une petite partie de l’air chaud en dehors du boîtier. Bien que moyennent efficace au niveau des températures, ce ventirad est loin d’être discret en charge et est le plus bruyant que nous ayons testé dans ce comparatif. Cela est dû au fait que son ventilateur doit alors tourner à pleine vitesse…


Notre avis
PowerColor nous signe ici une Radeon HD 6850 PCS+ décevante, notamment avec un ventirad qui ne se montre pas à la hauteur d’un GPU pourtant relativement peu gourmand, ce qui entraîne des nuisances sonores trop élevées en charge.


Page 10 - Sapphire HD 6850

Sapphire HD 6850
Sapphire nous propose une première Radeon HD 6850 qui suit les fréquences de référence. Elle est commercialisée à un tarif attractif de 150€.


La carte



Sapphire reprend ici le PCB de référence pour les cartes du commerce, ce qui nous donne un modèle relativement compact, avec 21.5cm en longueur. Si le PCB prévoit 4 phases pour l’étage d’alimentation du GPU, seules 3 sont exploitées. A ce niveau, un petit radiateur est collé directement sur les composants sensibles.

Le ventirad est constitué d’un radiateur un aluminium parcouru par 2 gros heatpipes connectés à une base avec insert en cuivre. Un ventilateur de 8cm est chargé du refroidissement.


Le bundle

Sapphire livre sa carte avec un CD qui contient les pilotes, un petit guide d’installation, une carte d’accès au Select Club de la marque, un adaptateur DVI vers VGA, un petit connecteur CrossFire et un câble convertisseur d’alimentation molex vers PCI Express 6 broches.

Sapphire garanti ce modèle pendant 2 ans.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

Cette carte de Sapphire est globalement bien refroidie. Elle expulse cependant beaucoup d’air chaud directement dans la direction des disques durs.


Relevés des températures et du bruit

Le GPU reste bien refroidi et une petite partie de l’air chaud est expulsé en dehors du boîtier. Si la carte est très discrète au repos, elle se fait par contre entendre en charge.


Notre avis
Sapphire nous propose ici une carte qui ne pèche que par des nuisances sonores plus élevées en charge que pour les meilleurs modèles. Elle est cependant proposée à un prix plancher qui fera rapidement oublier ce petit défaut d’autant plus qu’avec une température GPU relativement faible, il sera possible de réduire quelque peu la vitesse de rotation de son ventilateur.


Page 11 - Sapphire HD 6850 TOXIC

Sapphire HD 6850 TOXIC
Sapphire propose une seconde Radeon HD 6850 issue de sa gamme TOXIC. Elle est overclockée à 820/1100 MHz au lieu de 775/1000 MHz soit des gains respectifs de 6 et 10% pour le GPU et sa mémoire. Elle est commercialisée à 170€.


La carte



Pour cette Radeon HD 6850 TOXIC, Sapphire a opté pour le PCB de référence de la Radeon HD 6870. Il est plus long, 24cm, et deux connecteurs d’alimentation 6 broches sont nécessaires. Il propose 4 phases pour l’alimentation du GPU et elles sont ici toutes exploitées.

Le ventirad est une version low-cost de celui de référence de la Radeon HD 6870. Son architecture est identique : radiateur en aluminium parcouru par 3 heatpipes et turbine. Sapphire a cependant retravaillé le design du carter et, surtout, à remplacé la base en cuivre par une base en aluminium avec un insert en cuivre. Une plaque recouvre le PCB et est en contact avec les modules mémoire ainsi que les composants sensibles de l’étage d’alimentation.


Le bundle

Sapphire livre sa carte avec un CD qui contient les pilotes, un petit guide d’installation, une carte d’accès au Select Club de la marque, un adaptateur DVI vers VGA, un câble HDMI, un petit connecteur CrossFire et deux câbles convertisseurs d’alimentation molex vers PCI Express 6 broches.

Sapphire garanti ce modèle pendant 2 ans.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

Cette Radeon HD 6850 TOXIC est très bien refroidie, tant au niveau du GPU que de l’étage d’alimentation.


Relevés des températures et du bruit

Ces relevés confirment le bon comportement de cette carte ainsi que le fait qu’elle extrait une grosse partie de l’air chaud en dehors du boîtier. Si les nuisances sonores en charge sont en baisse par rapport à la carte basique de la marque, la carte reste plus bruyante que d’autres modèles.


Notre avis
Avec la Radeon HD 6850 TOXIC et une tarification agressive, Sapphire nous propose un modèle overclocké d’usine au prix des modèles basique de la plupart des autres fabricants. Il dispose d’un étage d’alimentation musclé qui évitera tout échauffement lors d’un overclocking extrême, mais fait par contre quelque compromis sur le silence une fois en charge.


Page 12 - XFX HD 6850 (ZDFC)

XFX HD 6850 (ZDFC)
XFX commercialise, sans différenciation au niveau du nom, deux modèles différents qui ne se distinguent qu’au niveau de leur référence. HD-685X-ZNFC/ZNBC pour le premier et HD-685X-ZDFC pour le second. Chacun dispose d’un ventirad totalement différent. Un seul ventilateur avec un design en apparence très proche du modèle basique de HIS pour la version ZNFC/ZNBC et deux ventilateurs pour la version ZDFC que nous avons testée. Elle est commercialisée au prix de 190€, en général avec l’appellation Dual Fan pour éviter toute confusion.


La carte



XFX reprend le design de référence pour les cartes du commerce et n’exploite que 3 des 4 phases GPU qu’il propose. Le carte du ventirad dépasse de 1cm à l’arrière de la carte ce qui en porte la longueur à 22.5cm et n’a pas de réelle incidence en pratique étant donné que cela est similaire à l’espace nécessaire au connecteur d’alimentation 6 broches situé à l’arrière.

Le ventirad est constitué d’un radiateur en aluminium parcouru par 2 heatpipes en cuivre qui sont en contact direct avec le GPU. Deux ventilateurs de 8cm se charge du refroidissement et un petit radiateur est placé sur les composants sensibles de l’étage d’alimentation.


Le bundle

XFX livre sa carte avec un CD contenant les pilotes, un guide de montage, un guide d’installation des pilotes, un dépliant publicitaire pour ses alimentations et un petit panneau « ne pas déranger » à accrocher sur la porte lorsque vous jouez. Aucun n’adaptateur n’est par contre fourni.

La carte est garantie 2 ans.


Thermographie infrarouge

Carte graphique au repos.


Carte graphique en charge.


Carte graphique overclockée en charge.


Système au repos.


Système en charge.

La Radeon HD 6850 ZDFC de XFX est le modèle le mieux refroidi à être passé entre nos mains.


Relevés des températures et du bruit

Les relevés confirment cela et indiquent qu’une très petite partie de l’air chaud est extrait en dehors du boîtier. Malheureusement, ces excellentes températures se font quelque peu au détriment des nuisances sonores.


Notre avis
XFX a visiblement fait le choix des températures lors de la calibration de son ventirad. S’il est possible de corriger cela manuellement pour réduire les nuisances sonores en charge, cela ne réduira pas le prix prohibitif de ce modèle non-overclocké et livré sans le moindre adaptateur !


Page 13 - Récapitulatif des relevés

Récapitulatif des relevés
Nous avons rassemblé ici toutes les mesures de température que nous avons relevées. Nous avons mis en évidence les résultats qu’il est intéressant de remarquer :



Au repos toutes les solutions testées se comportent d’une manière similaire.




En charge, nous observons quelques différences. Si la carte de référence expulse la plupart de l’air chaud en dehors du boîtier, seules les cartes HIS classique et Sapphire TOXIC en font de même. La plupart des autres cartes n’en expulsent qu’une petite partie, voire pas du tout pour les modèles Asus DirectCU et HIS IceQ X.


Page 14 - Overclocking et performances

Overclocking
Tout en sachant que chaque exemplaire d’un modèle de carte peut se comporter différemment au niveau de l’overclocking, nous avons tenté de pousser toutes les cartes en notre possession de manière à observer d’éventuelles généralités. Sur un système de test ouvert, nous avons utilisé Furmark pour charger au maximum les cartes de manière à s’assurer de la stabilité en augmentant la fréquence par pas de 25 MHz. Nous avons ensuite exécuté Crysis Warhead 4x en boucle pour mesurer les performances et enfin validé le tout lors des tests thermiques effectués boîtier fermé. L’overclocking a été revu si un problème a été détecté lors de l’une de ces étapes, ce qui a été le cas pour plusieurs cartes, Furmark n’étant pas toujours l’outil le plus à même de mettre en défaut un overclocking.

Notez que la mémoire GDDR5 dispose de différents mécanismes de détection d’erreurs qui font qu’en cas d’overclocking important, la mémoire a un comportement stable mais perd beaucoup de temps à réparer les erreurs qui y sont liées, soit en renvoyant la donnée corrompue, soit en recalibrant ses fréquences. Généralement nous nous abstenons donc de l’overclocker.

Cependant, nous avons rapidement remarqué que les performances de la Radeon HD 6850 une fois overclockées étaient fortement limitées si la fréquence mémoire n’évoluait pas elle aussi. Nous nous sommes donc attardés sur ce point, d’autant plus que la GDDR5 Hynix présente sur toutes ces cartes est certifiée à une fréquence 25% plus élevée que celle exploitée par défaut.

Voici les fréquences que nous avons pu obtenir :


Nous avons ainsi observé qu’il était possible d’overclocker utilement la mémoire GDDR5 sur la Radeon HD 6850, jusqu’à une fréquence de 1150 MHz. Au-delà, à une exception près, nous avons constaté une petite réduction des performances liée à de très grosses saccades. Il est possible que l’exception, la Radeon HD 6850 IceQ X Turbo de HIS, soit liée au fait que son GPU tourne également à une fréquence plus élevée. Une limitation pourrait ainsi venir de l’écart entre la fréquence GPU et mémoire, ce qui n’est pas impossible puisque le contrôleur mémoire a été simplifié.

Difficile de dire si ce modèle IceQ X Turbo profite de fréquences plus élevées grâce à un tri plus poussé effectué par HIS ou s’il s’agit simplement de la loterie de l’overclocking. Toutes les autres Radeon HD 6850 ont pu atteindre soit 900 soit 925 MHz, sans que les modèles overclockés d’usine ne se démarquent.

Alors que l’overclocking GPU minimal observé sur les GeForce GTX 460 1 Go était de 22%, il est ici de 16%. Les premières ont donc bien un avantage à ce niveau, mais il n’est pas aussi important que cela, les dernières disposant également d’une marge d’overclocking sympathique, d’autant plus qu’elle peut être pleinement exploitée sans mettre à mal l'étage d’alimentation, ce qui pose problème pour les GeForce GTX 460 1 Go.

Vous remarquerez enfin que la tension GPU n’est pas fixe et peut varier d’un exemplaire à l’autre. Cela donne plus de flexibilité à AMD pour valider ses GPUs à un niveau de spécifications donné.


Performances
Pour information, nous avons observé les performances de toutes les cartes à leurs fréquences d’origine et aux fréquences overclockées dans Crysis Warhead, en 1920x1200 avec antialiasing 4x et en mode Gamer.


Par rapport aux fréquences de référence, l’overclocking maximal nous a permis de gagner de 14 à 19%. Un gain minimal similaire à celui observé sur les GeForce GTX 460, profitant de l’overclocking de la GDDR5 pour produit un meilleur rendement.


Page 15 - Températures et bruit

Température GPU
Nous avons mis en graphique les différentes températures GPU au repos et en charge ainsi qu’une fois la carte overclockée.



Nuisances sonores

Que ce soit au repos ou en charge, le modèle de référence est relativement discret et il est difficile de faire mieux, d’autant plus quand un des buts recherché avec les ventirads alternatifs est de réduire les coûts.

Seule la carte d’Asus, ainsi que l’IceQ X classique (ce que nous supposons au vu des résultats relativement bons de l’IceQ X Turbo overclockée d’usine testée ici), fait aussi bien que le modèle de référence, les autres cartes étant un petit peu plus bruyantes en charge, le record étant atteint par la PCS+ de PowerColor.


Page 16 - Consommation

Consommation
Nous avons mesuré la consommation des différentes cartes, tout en gardant en tête qu’une variation existe entre 2 exemplaires identiques d’un même modèle, ce qui est dû entre autres aux courants de fuites et à la tension GPU. Par ailleurs certains fonctionnent à des fréquences plus élevées puisqu’ils sont overclockés d’usine.

Nous mesurons la consommation directement au niveau de la carte graphique.


Au repos, nous avons noté une consommation qui varie entre 19 et 24W, un écart qui peut être lié aux courants de fuite ainsi qu’à la consommation du ventilateur.

En charge, les différences se creusent et le modèle de référence consomme nettement moins que toutes les autres Radeon HD 6850 testées. Nous supposons que cela vient d’un étage d’alimentation au rendement plus élevé et/ou de la tension GPU qui est également la plus faible des cartes testés. Les Radeon HD 6850 du commerce, non-overclockées d’usine, consomment entre 7 et 21% de plus ! Les modèles overclockés d’usine consomment de leur côté de 20 à 34% de plus, le modèle PowerColor étant le plus gourmand, ce qui peut également s’expliquer par la consommation du ventilateur qui tourne à pleine vitesse mais aussi par la tension GPU quelque peu plus élevée.


Page 17 - TI : cartes graphiques au repos

Thermographie infrarouge : cartes graphiques au repos

Radeon HD 6850 de référence


Asus EAH6850 DirectCU


Gigabyte HD 6850


HIS HD 6850


HIS HD 6850 IceQ X Turbo


PowerColor HD 6850 PCS+


Sapphire HD 6850


Sapphire HD 6850 TOXIC


XFX HD 6850 (ZDFC)

Toutes les Radeon HD 6850 sont bien refroidies au repos et font légèrement mieux que le modèle de référence.


Page 18 - TI : cartes graphiques en charge

Thermographie infrarouge : cartes graphiques en charge

Radeon HD 6850 de référence


Asus EAH6850 DirectCU


Gigabyte HD 6850


HIS HD 6850


HIS HD 6850 IceQ X Turbo


PowerColor HD 6850 PCS+


Sapphire HD 6850


Sapphire HD 6850 TOXIC


XFX HD 6850 (ZDFC)

En charge, c’est l’étage d’alimentation de ces cartes qui subi la plus forte augmentation de température bien que nous restions à des valeurs qui ne posent aucun soucis.


Page 19 - TI : cartes graphiques OC en charge

Thermographie infrarouge : cartes graphiques overclockées en charge

Radeon HD 6850 de référence


Asus EAH6850 DirectCU


Gigabyte HD 6850


HIS HD 6850


HIS HD 6850 IceQ X Turbo


PowerColor HD 6850 PCS+


Sapphire HD 6850


Sapphire HD 6850 TOXIC


XFX HD 6850 (ZDFC)

Une fois les Radeon HD 6850 overclockées, c’est également l’étage d’alimentation qui chauffe le plus. Certaines cartes auraient pu profiter d’une quatrième phase dédiée au GPU de manière à réduire cet échauffement lors des overclocking extrême. A noter cependant qu’un radiateur sur les composants sensibles de l’étage d’alimentation reste utile, en témoignent les températures de la PCS+ de PowerColor, équipée de 4 phases pour le GPU mais d’aucun radiateur.


Page 20 - TI : systèmes au repos

Thermographie infrarouge : systèmes au repos

Radeon HD 6850 de référence


Asus EAH6850 DirectCU


Gigabyte HD 6850


HIS HD 6850


HIS HD 6850 IceQ X Turbo


PowerColor HD 6850 PCS+


Sapphire HD 6850


Sapphire HD 6850 TOXIC


XFX HD 6850 (ZDFC)

Aucune Radeon HD 6850 ne pose problème au repos.


Page 21 - TI : systèmes en charge

Thermographie infrarouge : systèmes en charge

Radeon HD 6850 de référence


Asus EAH6850 DirectCU


Gigabyte HD 6850


HIS HD 6850


HIS HD 6850 IceQ X Turbo


PowerColor HD 6850 PCS+


Sapphire HD 6850


Sapphire HD 6850 TOXIC


XFX HD 6850 (ZDFC)

En charge, globalement il n’y a pas d’énorme différence si ce n’est au niveau des baies à disques durs où les cartes PCS+ de PowerColor et classique de Sapphire renvoient une grosse partie de l’air chaud.


Page 22 - Conclusion

Conclusion
Après avoir passé en revue plusieurs Radeon HD 6850 proposées par les partenaires d’AMD, il semble évident qu’il existe un décalage par rapport à l’excellent modèle de référence. Nous avons en fait ici l’impression qu’AMD a développé deux Radeon HD 6850 de référence. Un premier modèle, inadapté au niveau tarifaire visé, mais avec un étage d’alimentation plus costaud et un ventirad évolué très efficace, et un second modèle, plus économique, avec un PCB moins coûteux à produire. Le premier a été distribué à la presse et à servi de support au lancement de la Radeon HD 6850, alors que le second a été exploité par les partenaires pour les solutions commercialisées.


Ce n’est pas la première fois qu’AMD agit de la sorte et si nous pouvons comprendre que le fabricant cherche à présenter ses nouveaux produits sous leur meilleur jour, nous ne pouvons que regretter que cela se fasse avec un design aussi intéressant qu’irréaliste à ce niveau tarifaire et qu’au final les acheteurs ne pourront pas se procurer.

Nous avons par ailleurs constaté des différences importantes dans les résultats obtenus entre des Radeon HD 6850 et des GeForce GTX 460 basées sur des designs similaires. Ainsi, alors que la GeForce GTX 460 d’Asus s’était avérée être très bruyante, il n’en est rien de la Radeon HD 6850 DirectCU du fabricant. Il faut dire que son ventilateur profite ici d’un GPU moins gourmand et ne doit pas monter autant dans les tours.

Autre exemple, la GeForce GTX 460 de Gigabyte s’était démarquée par de très bons résultats, il n’en est rien pour la Radeon HD 6850 qui reprend pourtant un ventirad presque identique. Cela témoigne du fait, selon nous, qu’un ventirad doit être adapté à chaque solution. Le modèle de Gigabyte se contente d’une large base en aluminium, probablement bien adaptée à un GPU tel que le GF104 de la GeForce GTX 460 qui dispose d’un heatspreader pour augmenter la surface de contact avec la base radiateur. Par contre, ce n’est pas spécialement le cas avec le petit GPU Barts présent au cœur des Radeon HD 6850 et qui ne dispose pas d’un tel heatspreader. L’utilisation de cuivre permet ici de transmettre bien plus efficacement la chaleur du GPU au radiateur. Un problème similaire est probablement la source des nuisances sonores bien trop élevées de la Radeon HD 6850 PCS+ de PowerColor.


Au final, c’est la Radeon HD 6850 DirectCU d’Asus qui se rapproche le plus du très bon comportement de la carte de référence et qui est le premier modèle que nous vous conseillons. Proposée avec un overclocking d’usine ridicule, uniquement destiné à justifier l’apposition d’un logo de plus sur la boîte, cette Radeon HD 6850 est bien refroidie, silencieuse et profite d’une qualité de fabrication supérieure à la moyenne.

Le second modèle intéressant à être passé entre nos mains est signé HIS. La Radeon HD 6850 IceQ X Turbo du fabricant propose un petit overclocking d’usine tout en garantissant un bon refroidissement du GPU et des nuisances sonores relativement contenues bien que cela aurait pu être encore mieux avec un ventilateur de meilleur qualité.

Enfin, les deux cartes Sapphire présentent chacune un intérêt différent. La première, basique, permet de profiter d’une Radeon HD 6850 à prix plancher, en acceptant quelques compromis au niveau des nuisances sonores en charge, qui pourront cependant être réduites si vous prenez le temps de mieux calibrer la vitesse de son ventilateur en charge. La seconde, le modèle TOXIC, dispose quant à elle d’un étage d’alimentation costaud dédié au GPU, ce qui intéressera les amateurs d’overclockings extrêmes qui veulent pouvoir profiter pleinement d’un éventuel exemplaire très coopératif à ce niveau sans risquer d’endommager la carte sur le long terme.


Copyright © 1997-2019 HardWare.fr. Tous droits réservés.